Des ouvriers dans une usine symbolisant les entrées de commandes dans les industries manufacturières

© Monty Rakusen/cultura/Corbis

Selon les informations de l'Office fédéral de la Statistique [1], les entrées de commandes dans les industries manufacturières ont augmenté de 27,9 % en juin par rapport au mois précédent. [2] La reprise a été la plus marquée pour les biens d'équipements, avec une augmentation de 45,7 % (les véhicules et les composants automobiles ont connu une augmentation de +66,5 %). Les produits semi-finis ont enregistré une augmentation de 10,6 % et les biens de consommation de 1,1 %. Les gros contrats ont contribué à cette hausse. Hors gros contrats, les commandes ont augmenté de 23,8 %.

En raison des strictes mesures de restriction en avril et malgré la relance en mai et juin, les entrées de commande ont baissé de 22,9 % au total dans les industries manufacturières au deuxième trimestre. La demande intérieure s'est montrée particulièrement plus robuste (-13,9 %) que la demande provenant de la zone euro (-26,2 %) et que la demande hors zone euro (-30,7 %).

Après une première reprise en mai, les entrées de commande dans les industries manufacturières ont fortement repris en juin. Elles ont déjà atteint un niveau de 90,7 % des commandes au quatrième trimestre 2019, avant le début de la pandémie. Toutefois, les commandes provenant de l'étranger restent plus faibles que l'évolution de la demande intérieure. Cela explique pourquoi le processus de reprise va se poursuivre, mais plus lentement.

----------------------------------------

[1] Communiqué de presse de l'Office fédéral de la Statistique du 6 août 2020.
[2] Toutes les données se basent sur des informations provisoires et sont corrigées de l'influence des prix, des variations saisonnières et des jours ouvrables (méthode X13 JDemetra+).