Des ouvriers dans une usine symbolisant les entrées de commandes dans les industries manufacturières

© Monty Rakusen/cultura/Corbis

Selon les informations de l'Office fédéral de la Statistique [1], les entrées de commandes dans les industries manufacturières ont diminué de 2,1 % en décembre par rapport au mois précédent. [2] Les commandes émanant du marché intérieur et des pays hors zone euro ont augmenté respectivement de 1,4 % et de 2,1 %. La part des commandes en provenance de la zone euro a par contre diminué de 13,9 %. Hors gros contrats, les commandes ont diminué de 1,3 % au total.

Les commandes dans les industries manufacturières ont diminué plus faiblement pour atteindre 0,5 % au total au quatrième trimestre par rapport au trimestre précédent.

Au cours des derniers mois, les entrées de commandes ont diminué sous l'influence de l'évolution dans le domaine des biens d'équipements. Les variations mensuelles des gros contrats provenant de l'étranger dans le domaine des autres équipements de transport en sont notamment la cause car elles sont responsables de près d'un tiers de la baisse des commandes dans les industries manufacturières en décembre. Le climat des affaires dans les entreprises s'est en revanche amélioré. Selon les prévisions, la conjoncture industrielle devrait rester modérée.

----------------------------------------

[1] Communiqué de presse de l'Office fédéral de la Statistique du 6 février 2020.
[2] Toutes les données se basent sur des informations provisoires et sont corrigées de l'influence des prix, des effets calendaires et des variations saisonnières (méthode X13 JDemetra+).