Soudeur symbolisant l'évolution de la production dans le secteur secondaire ; source : iStock.com/Tony Tremblay

© iStock.com/Tony Tremblay

Selon les informations de l'Office fédéral de la Statistique1, la production dans le secteur secondaire a diminué de 1,3 % en juin par rapport au mois précédent.2 Ce faisant, la production de l'industrie a diminué de 0,9 %, celle du secteur de la construction a chuté de 2,6 %.

En comparaison trimestrielle, la production dans le secteur secondaire a baissé légèrement de 0,6 % au deuxième trimestre par rapport au premier trimestre. Tandis que la production a diminué de 1,3 % dans l'industrie, le secteur de la construction, faible au premier trimestre, a enregistré une augmentation de 2,4 % au deuxième trimestre. Dans l'industrie, le secteur important des véhicules et des composants automobiles a de nouveau nettement chuté de 11,2 % par rapport au trimestre précédent. La production dans la construction mécanique, qui, elle, est aussi importante que le secteur précité, a été inférieure de 1,3 % au niveau du premier trimestre.

Après avoir été stable au premier trimestre, la production industrielle a reculé au deuxième trimestre. Ceci s'explique notamment par des difficultés d'approvisionnement concernant les semi-conducteurs dans l'industrie automobile qui restent d'actualité. Quant au secteur de la construction, c'est la pénurie de bois de construction qui a freiné le développement mais qui ne tardera probablement pas à être surmontée. La production dans le secteur de la construction continue à afficher un niveau très élevé. Les perspectives de la conjoncture industrielle demeurent cependant dans l'ensemble relativement positives compte tenu d'une demande qui reste élevée. Par ailleurs, les entreprises continuent à qualifier les perspectives des exportations de positives.

-------------------------------------

[1] Communiqué de presse de l'Office fédéral de la Statistique du 6 août 2021.
[2] Toutes les données se basent sur des informations provisoires et sont corrigées de l'influence des prix, des effets calendaires et des variations saisonnières (méthode X13 JDemetra+).