Des représentants des ministères de l'Économie des États membres de l'UE se rencontrent aujourd'hui à Bruxelles afin de discuter de la manière de faire du Pacte vert pour l'Europe une stratégie de croissance durable pour l'UE. Il s'agit de la première séance formelle du Conseil « Compétitivité » qui se tient dans le cadre de la présidence slovène du Conseil de l'UE. La secrétaire d'État Claudia Dörr-Voß y représente le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi).

Elle a fait la déclaration suivante : « L'idée de base du Pacte vert pour l'Europe est de concilier la protection du climat et la prospérité économique. À travers le paquet « Fit for 55 » (« Ajustement à l'objectif 55 »), nous devons parvenir à créer un cadre fiable pour une industrie respectueuse de l'environnement et compétitive : un Clean Industry Framework qui établit des marchés porteurs pour les biens industriels verts et les produits finis, développe le droit européen des aides d'État conformément aux objectifs climatiques européens et permet aux branches industrielles grandes consommatrices d'énergie de développer des technologies innovantes et de les utiliser à grande échelle afin de contribuer à la protection du climat et à la création de valeur industrielle. »

Le paquet « Ajustement à l'objectif 55 » est composé d'une série de propositions liées entre elles relatives à la politique climatique et énergétique qui visent à atteindre les nouveaux objectifs climatiques de l'UE et la prospérité économique. Une attention particulière est accordée, et tout particulièrement lors du Conseil « Compétitivité », aux effets des différentes propositions du paquet « Ajustement à l'objectif 55 », notamment pour ce qui est de la compétitivité à court, moyen et long terme de l'industrie européenne. Comptent parmi ces effets d'une part les opportunités et risques pour l'économie, et il est d'autre part tout aussi important que tous les européens et entreprises participent à ce processus de transformation réussi et vert. Par ailleurs, le paquet « Ajustement à l'objectif 55 » doit être intégré dans des marchés ouverts et une concurrence loyale à l'échelle internationale sur la base de règles claires, prévisibles et convenues multilatéralement.