Sièges rouges dans le théâtre

© iStock/maksicfoto

Peter Altmaier, ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, Olaf Scholz, ministre fédéral des Finances, et Monika Grütters, déléguée du gouvernement fédéral à la Culture et aux Médias, ont convenu de créer un module supplémentaire pour les acteurs du secteur de la culture dans le cadre du troisième volet des aides transitoires (« Überbrückungshilfe III »). Outre les indépendants et les salariés avec des contrats de travail à durée déterminée, les salariés des arts du spectacle ayant des contrats de travail à courte durée déterminée auront désormais la possibilité de demander des aides pouvant aller jusqu'à 7 500 euros pour la période de janvier à juin 2021.

Le ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie Peter Altmaier a déclaré à ce propos :
« Le secteur culturel est très fortement affecté par les restrictions actuellement en vigueur qui frappent particulièrement les artistes des arts du spectacle. Grâce à « l'aide de redémarrage », nous pouvons maintenant venir en aide aux salariés ayant des contrats de travail à courte durée déterminée. Car face à la crise, nous ne devons pas abandonner notre identité culturelle et nous devons aider ceux qui l'incarnent. »

Le ministre fédéral des Finances, Olaf Scholz, s'est exprimé à ce propos :
« La restriction de l'offre culturelle si riche de notre pays en raison de la pandémie de coronavirus nous oblige à renoncer à beaucoup de choses. Mais ce sont surtout ceux qui gagnent leur vie dans le secteur culturel qui sont particulièrement fortement affectés par cette situation. Je suis donc heureux que nous puissions mettre à disposition aux actrices et acteurs frappés par la pandémie des aides financières ciblées pour les aider dans cette situation
difficile. »

La déléguée du gouvernement fédéral à la Culture et aux Médias Monika Grütters a déclaré : « Je remercie mes collègues du conseil des ministres d'avoir pris en considération les conditions de vie et de travail très spécifiques des professionnels des arts sur lesquelles j'ai insisté et pour lesquels le gouvernement fédéral propose maintenant des aides adaptées. Grâce à l'ouverture de l'aide de démarrage aux salariés des arts du spectacle ayant des contrats de travail à courte durée déterminée, nous offrons des aides équitables et généreuses à tous les acteurs culturels qui comptent parmi ceux qui souffrent le plus de la pandémie, tant personnellement qu'économiquement. »

Le nouveau dispositif est destiné à soutenir de manière efficace également les acteurs dits « libres » ou indépendants, qui n'ont donc pas de contrats de travail à durée déterminée ou indéterminée, et tous ceux qui se trouvent dans une situation similaire. Jusqu'à présent, ce groupe d'acteurs ne pouvait pas bénéficier des aides étant donné qu'ils ne sont pas considérés comme indépendants dans leur profession principale. Ils ne sont employés que pour une représentation ou un film pendant des périodes trop courtes pour avoir droit à des allocations chômage ou des allocations de chômage partiel. En raison de la pandémie et des restrictions, ils n'ont plus de possibilités d'exercer leur profession depuis presque 11 mois maintenant étant donné que les théâtres et salles de spectacle sont fermés depuis mars 2020. La production cinématographique a également beaucoup reculé en raison de la crise de coronavirus.

Selon une étude réalisée à l'échelle de l'UE, l'industrie culturelle et créative a enregistré une perte du chiffre d'affaires de 31 % et constitue donc, outre le secteur trafic aérien, le secteur d'activité économique le plus touché par la crise de COVID-19 en Europe. Il précède même le secteur touristique et automobile (qui ont enregistré un recul respectif de 27 % et de 25 %). L'étude montre que les arts du spectacle connaissent le recul le plus élevé (- 90 % entre 2019 et 2020). Malgré ces problèmes exceptionnels des arts du spectacle, les artistes concernés ne pouvaient pas bénéficier jusqu'à présent ni des aides temporaires ni des allocations chômage ou des allocations de chômage partiel. Grâce aux dispositions spécifiques décidées par les ministres, cela va enfin changer.