Le gouvernement fédéral et les länder de la Bavière et du Bade-Wurtemberg soutiennent le développement de la production de cellules de batteries de VARTA au moyen d'une subvention de 300 millions d'euros au total. Les notifications d'octroi de subvention correspondantes seront remises à Ellwangen le 30.06.2020 par le ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, Peter Altmaier, par la ministre de l’Économie du Bade-Wurtemberg, Nicole Hoffmeister-Kraut, et par le secrétaire d’État de l’Économie de la Bavière, Roland Weigert.

Peter Altmaier, le ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, a déclaré à ce propos : « Nous passons au niveau supérieur de la production de cellules de batterie en Allemagne. Les premiers composants de batteries sont déjà produits en Allemagne. Nous entamons maintenant la prochaine étape en direction d'une production en série des cellules de batteries pour des applications dans l'automobile et l'industrie. Ainsi, nous faisons avancer la transition énergétique et celle dans le domaine des transports. Sur ce sujet, il est pour moi particulièrement important que le bilan carbone des batteries s'améliore et que nous ayons une utilisation plus économe des matières premières. En effet, nous voulons fabriquer les batteries les plus innovantes et les plus durables en Allemagne et en Europe. Je mise donc sur une interaction intelligente et efficace entre la recherche, l'innovation et le recyclage dans le domaine des batteries. Cela crée des chaînes de création de valeur innovantes et des emplois qualifiés en Allemagne et en Europe. »

La ministre de l’Économie du Bade-Wurtemberg, Nicole Hoffmeister-Kraut, s'est exprimée à ce propos : « Le projet de VARTA est un jalon important pour l'industrie au Bade-Wurtemberg. Avec le gouvernement fédéral, nous, le land de Bade-Wurtemberg, nous contribuons ici grandement à développer le plus rapidement possible une production de batteries compétitive à l'échelle internationale. Nous voulons continuer à renforcer notre bonne position dans ce domaine et développer notre land comme centre de recherche, de développement et de production de batteries en Europe. Je suis convaincue que nous allons pouvoir rapidement obtenir des résultats visibles dans toute la chaîne de création de valeur pour les batteries et que le Bade-Wurtemberg va pouvoir ainsi se développer de manière ciblée en tant que site industriel majeur. À un moment difficile sur le plan économique, cela permet de créer de nouveaux emplois qui sont très importants pour l'avenir non seulement dans notre région, mais aussi au-delà. C'est un bon signal qui arrive au moment opportun. »

Le secrétaire d’État de l’Économie de la Bavière, Roland Weigert, s'est prononcé à ce sujet : « Nous devons investir maintenant dans les nouvelles opportunités qu'offre le marché. Le développement de la production de batteries en Allemagne représente également la possibilité d'être moins dépendant des importations. La Bavière assume 30 % du cofinancement des subventions du gouvernement fédéral pour les activités de recherche de Varta à Nördlingen sur la prochaine génération de cellules lithium-ion et pour une possible production en masse de cette technologie. Nous sommes convaincus que nous pouvons ainsi préserver des emplois en Bavière et en créer de nouveaux. »

Le ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie soutient deux projets d'envergure en matière d'innovations dans les cellules de batterie. Ils sont développés en tant que « projets importants d'intérêt européen commun » (PIIEC) et comprennent des projets de plusieurs États membres de l'UE. VARTA AG est membre du premier PIIEC que la Commission européenne a approuvé en vertu de la législation en matière d'aides d'État. Ce PIIEC est constitué de 17 entreprises venant de sept États membres de l'UE.

L'objectif de l'ensemble de ces initiatives européennes est de créer les bases pour les cellules de batterie et les modules de batterie. Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie cherche à produire des batteries plus durables. Pour cela, il est nécessaire de n'émettre que peu d'émissions de CO2 dans le cadre de la production, de la mise au rebut, de la réutilisation et du recyclage des batteries et des matières premières.