Pales de rotor, sujet de l'aéronautique

© DLR, CC-BY 3.0

Le sénat du Centre aérospatial allemand (DLR) a donné le feu vert pour le nouvel « institut du Centre aérospatial allemand pour les systèmes énergétiques maritimes » à Geesthacht dans le Schleswig-Holstein.

Une des priorités du travail scientifique sera de développer des technologies qui mettent à disposition de l'électricité, de la chaleur et du froid à haute efficacité énergétique et à faibles émissions polluantes pour les navires de charge et les navires à passagers. La poursuite du développement de piles à combustibles pour des utilisations dans le domaine maritime y joue un rôle important. Les chercheurs vont aussi étudier l'augmentation de l'efficacité énergétique des bateaux dans les ports ainsi que l'infrastructure d'approvisionnement en énergie grâce au réseau terrestre.

Norbert Brackmann, coordinateur du gouvernement fédéral des industries maritimes, s'en félicite : « Les émissions de CO2 et d'émissions polluantes des générations de bateaux actuelles sont un des plus grands défis si nous voulons réussir à atteindre les objectifs en matière de lutte contre le changement climatique et gérer la transition énergétique et dans le domaine des transports. C'est la raison pour laquelle nous devons moderniser les futures générations de bateaux grâce au GNL (gaz naturel liquéfié), à l'hydrogène et aux technologies de piles à combustibles. Parallèlement, nous devons réorganiser l’infrastructure énergétique de nos ports. Le nouvel institut du Centre aérospatial allemand devrait apporter une contribution essentielle à la poursuite du développement de l'avance technologique dont font preuve notre industrie navale, nos compagnies de navigation, nos chantiers navals et nos opérateurs portuaires. Cela contribue ainsi directement à atteindre nos objectifs en matière de lutte contre le changement climatique. C'est un bon exemple de symbiose entre l'écologie et l'économie. »

Lors de la réunion d'ajustement du budget (dernière conférence budgétaire pour l'établissement d'un projet de budget) du 14 novembre 2019, la commission du budget du Bundestag allemand a accepté la demande de fonds pour la création d'un institut du Centre aérospatial allemand de la part du ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie et les a récemment débloqués. Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie met 15 millions d'euros par an à disposition pour le nouvel institut du Centre aérospatial allemand. Le land de Schleswig-Holstein met à disposition des investissements de départ d'un montant de 15 millions d'euros et un cofinancement de près de 1,7 million d'euros par an. En tant que partie intégrante du Pacte pour la recherche et l'innovation, le budget de l'institut devrait augmenter de 3 % par an, afin de couvrir les charges usuelles telles que l'augmentation des salaires fixés par les conventions collectives.