Équipement de protection médicale

© adobe.stock.com/Sherry Young

Le ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie Peter Altmaier annonce aujourd'hui la première décision d'attribution de subvention dans le cadre du programme de subvention « Production de non-tissé ». Grâce aux deux installations qui ont été subventionnées, Innovatec GmbH veut produire 1 500 tonnes de non-tissé de plus à l'avenir à Troisdorf, Rhénanie du Nord-Westphalie, ce qui permettrait de produire en tout plus de 1,5 milliards de masques de protection.

Le ministre Peter Altmaier a déclaré à ce sujet : « Nous voulons fortement développer les capacités de production pour les équipements de protection en Allemagne, et réduire ainsi efficacement notre dépendance vis-à-vis des importations. Notre objectif est de couvrir à long terme l'ensemble de la chaîne de création de valeur, des machines aux masques de protection en passant par le non-tissé. Grâce aux investissements de Innovatec GmbH, nous avançons à grands pas en direction de notre objectif de 4 000 tonnes de non-tissé de plus par an. »

L'Office fédéral de l'économie et du contrôle d'exportations (BAFA) met en œuvre le programme de subvention.

Le président de l'Office fédéral de l'économie et du contrôle d'exportation Torsten Safarik s'est exprimé à ce propos : « À l'Office fédéral de l'économie et du contrôle d'exportation, grâce à la mise en œuvre rapide de la procédure, nous contribuons à réduire la dépendance à l'égard des importations pour l'Allemagne et l'Europe en ce qui concerne les masques de protection. La directive conçue par le ministre Peter Altmaier et le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie y contribue grandement. »

Le 9 avril, le conseil des ministres du gouvernement fédéral consacré au coronavirus avait décidé de mettre en place une cellule Production sous l'égide du ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi). La cellule a été chargée de développer les capacités de production pour les équipements de protection individuelle et les produits médicaux en Allemagne et dans l'Union européenne, afin de réduire les dépendances vis-à-vis des importations en cas de pandémie.

La première étape a consisté à élaborer un programme de subvention pour le développement de la production nationale des textiles non-tissés dont on avait urgemment besoin. Les textiles non-tissés sont un produit intermédiaire central pour produire des masques de protection certifiés. Avec la subvention entrée en vigueur le 1er mai, le gouvernement fédéral soutient les entreprises qui investissent dans le développement de la production de non-tissé au moyen d'une prime à l’investissement de 30 %. Ce programme devrait inciter à produire 4 000 tonnes de plus de non-tissé par an, grâce auxquelles 5 milliards de masques de protection pourraient être produits annuellement. Les entreprises subventionnées s'engagent à vendre le non-tissé aux fabricants européens de masques de protection en priorité.

Innovatec GmbH est le plus grand fabricant de non-tissé d'Europe et investit plus de onze millions d'euros dans deux nouvelles installations pour la fabrication de non-tissé au moyen d'une procédure de meltblown. Les deux installations sont entièrement allemandes. Elles viennent des entreprises Reifenhäuser et Oerlikon. Afin aussi de subventionner le reste de la chaîne de création de valeur, le programme de subvention a été élargi de deux modules supplémentaires le 1er juin. Ainsi, le développement des installations permettant de fabriquer jusqu'à sept milliards de masques de protection certifiés sera subventionné au moyen d'une prime à l'investissement allant jusqu'à 50 % des frais d'investissement. Vous trouverez des informations supplémentaires sur les programmes d'aides en cliquant ici (en allemand).