Voitures dans l'usine de production

© iStock/Traimak_Ivan

Ce soir, le ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, Peter Altmaier, va poursuivre lors d'une vidéoconférence la discussion avec les membres du groupe de travail sur la relance conjoncturelle. L'objectif est d'élaborer un concept permettant de relancer rapidement l'industrie automobile et d'autres secteurs particulièrement touchés par la crise du coronavirus. En même temps, les mesures définies doivent promouvoir les technologies automobiles innovantes en Allemagne.

Le ministre fédéral Peter Altmaier a déclaré à ce sujet : „L'innovation, la durabilité et l'équité – voici pour moi les piliers du plan de relance que nous devons établir. Nous devons maintenir la création de valeur et les emplois tout en augmentant la force d'innovation du secteur automobile pour pouvoir sortir plus forts de la crise. Nous nous sommes fixés pour objectif d'élaborer un concept commun grâce auquel nous pouvons relancer de manière rapide et efficace la conjoncture dans l'industrie automobile et dans d'autres secteurs économiques tout en respectant nos objectifs en matière de lutte contre le changement climatique. »

Dans l'entretien de ce soir, le ministre discutera avec les représentants de la Fédération de l'industrie automobile allemande (VDA) et du syndicat métallurgique IG Metall des propositions présentées par les ministères impliqués. Le groupe de travail, qui est placé sous l'égide du ministre fédéral Peter Altmaier, va rédiger un document conceptuel qui doit servir de base au « sommet des véhicules » qui se tiendra début juin sous la présidence de la Chancelière fédérale Angela Merkel.

Le groupe de travail de haut niveau a été mis en place après le « sommet des véhicules » du 5 mai 2020, dirigé par la Chancelière fédérale Angela Merkel. Les membres du groupe de travail sont la Fédération de l'industrie automobile allemande (VDA), le syndicat IG Metall, le ministère fédéral des Finances, le ministère fédéral des Transports et des Infrastructures numériques, le ministère fédéral de l'Environnement, de la Protection de la Nature et de la Sûreté nucléaire, le ministère fédéral du Travail et des Affaires sociales ainsi que la Chancellerie fédérale.

Par ailleurs, le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie met en place un mécanisme de « dialogue sur la transformation dans l'industrie automobile » afin d'accompagner et de soutenir le changement structurel dans l'industrie automobile au niveau politique. Il sera notamment axé sur les sujets qui sont importants pour une transformation réussie des petites et moyennes entreprises de sous-traitance dans les clusters automobiles régionaux.