© iStock/deepblue4you

Les prévisions économiques ont révélé des moins-values fiscales à hauteur de plusieurs centaines de milliards d'euros à tous les niveaux de l'État pour les années 2020 à 2024.

Le ministre fédéral Peter Altmaier a déclaré à ce propos : « La crise du coronavirus a provoqué des trous béants dans les finances publiques. De plus, les prévisions fiscales de ce jour indiquent clairement que l'économie allemande est plongée dans une grave récession. Grâce à une longue phase de reprise et à une politique forte, nous pouvons éviter de perdre des millions d'emplois et assurer à nos entreprises de survivre à cette crise grave. Nos boucliers de protection font effet et continuent à être optimisés. Pour les entreprises particulièrement touchées, nous nécessitons une nouvelle réglementation.

Parallèlement, nous avons besoin d'une feuille de route afin de surmonter rapidement la crise et réussir à relancer la croissance. Il s'agit d'une part de convenir à un vaste plan de relance et d'autre part de mettre en œuvre des réformes structurelles. Nous devons créer les conditions générales afin de soutenir les employés et les entreprises lors de la reprise, pour qu'ils puissent rapidement relancer leur activité et renouer avec la croissance. En effet, le succès des entreprises est la base de la prospérité et de l'emploi de demain. Dans ce cadre, il est nécessaire de promouvoir les investissements de manière ciblée grâce à un régime des amortissements plus souple ainsi que de promouvoir la consommation des ménages. Concrètement, nous avons besoin de moins de bureaucratie et de procédures d'autorisation plus rapides. Mon objectif est d'activer la capacité de rétablissement de notre économie au moyen d'un programme de remise en forme et de soutenir la reprise économique grâce à la modernisation et la transformation de l'économie, en particulier au regard de la numérisation et la résilience face aux crises futures. »