Logo du Club de Paris

© Club de Paris

Ces deux dernières semaines, le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie, qui représente les intérêts du gouvernement fédéral au sein du Club de Paris, a négocié les principaux points d'un moratoire sur la dette à hauteur de plusieurs milliards d'euros pour plus de 70 pays parmi les plus pauvres de la planète. Les pays du G20 se sont maintenant accordés sur ce moratoire.

Le ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, Peter Altmaier, a déclaré à ce propos : « En pleine crise mondiale, les plus forts doivent soutenir les plus faibles et tous doivent se montrer solidaires. C'est la raison pour laquelle le fait que les 20 plus riches pays du monde se soient accordés sur une suspension du remboursement des dettes qui a été négociée par le Club de Paris pour les pays les plus pauvres de cette planète est une bonne nouvelle. »

En vertu de cet accord, les pays qui font partie du programme de l'« Association internationale de développement » (IDA) de la Banque mondiale ne devront plus rembourser leurs dettes auprès de leurs créanciers souverains (des États) à partir du 1.5.2020 jusqu'à la fin de l'année 2020 pour le moment. Le sursis de paiement inclut les taux d'intérêt et le remboursement du capital emprunté. Si cela est nécessaire, le moratoire peut être prolongé au-delà de 2020. Le moratoire a un volume total de plusieurs milliards d'euros. Les créanciers privés sont aussi appelés à se joindre à ce moratoire.

Avec la Banque mondiale et le FMI, le Club de Paris est une institution centrale pour surmonter les problèmes de paiement des États. C'est un groupe informel regroupant les représentants des gouvernements des pays du G20 qui se réunit régulièrement au ministère français de l'Économie et des Finances à Paris. Les observateurs informels du Club de Paris comprennent notamment la Banque mondiale, le FMI, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l'Union européenne et la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED). L'Allemagne est un des membres fondateurs du Club de Paris.

Vous trouverez des informations sur le travail du gouvernement fédéral au sein du Club de Paris ici (en allemand).