Porte-conteneurs par le haut

© iStock/primeimages

Peter Altmaier, ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, a participé hier après-midi à une vidéoconférence des ministres du Commerce du G20. La conférence avait pour but de discuter des conséquences de la pandémie de COVID-19 sur les flux commerciaux et d'investissement. L'entretien a été organisé à court terme à la demande des chefs d'État et de gouvernement du G20. Eu égard aux conséquences considérables de la pandémie de COVID-19 sur les chaînes commerciales et d'approvisionnement dans le monde entier, les ministres ont délibéré de mesures permettant d'assurer le transport d'équipements médicaux, de produits agricoles et d'autres marchandises essentielles au niveau international. Une déclaration commune a été adoptée à l'issue de la vidéoconférence.

Le ministre fédéral Peter Altmaier : « Cette déclaration est un autre élément important qui s'inscrit dans la lignée des efforts déployés par l'ensemble des États pour combattre le COVID-19. Dans le groupe des États du G20, nous avons convenu de la nécessité d'abolir les obstacles dans les chaînes d'approvisionnement internationales de façon déterminée et dans les meilleurs délais et de miser sur la coopération, la transparence et la solidarité. La politique commerciale peut contribuer grandement à garantir une sortie efficace de la crise. C'est la raison pour laquelle nous devrions nous engager ensemble en faveur d'échanges commerciaux basés sur des règles et d'un système commercial multilatéral avec une Organisation mondiale du Commerce forte et éviter les tensions et les obstacles dans le commerce mondial. »

Dans la déclaration commune adoptée hier, les ministres du Commerce du G20 ont convenu de soutenir le système commercial basé sur des règles pour contribuer à la lutte contre la pandémie de COVID-19 et pour permettre la régénération de l'économie. Ils ont souligné la nécessité de créer un environnement ouvert, transparent et stable pour le commerce et les investissements et de garantir que les marchés restent ouverts. Par ailleurs, ils ont réaffirmé vouloir soutenir la disponibilité à court terme de biens de première nécessité là où ceux-ci font le plus défaut. Dans ce contexte, les ministres ont souligné le rôle particulier des réseaux logistiques avec les transports routier, maritime et de fret aérien qui constituent la colonne vertébrale des chaînes d'approvisionnement internationales ainsi que l'échange de main d'œuvre qualifiée. Ils ont également insisté sur le fait qu'il faut porter une attention particulière à la situation des PME, des indépendants et des salariés dans les pays émergents et en développement. D'autres mesures seront définies en coopération avec les organisations internationales et le groupe de travail du G20 compétent (Trade and Investment Working Group).

Vous pouvez consulter la déclaration des ministres du Commerce du G20 en cliquant ici (PDF, 72 KB) (en anglais).