Ingénieur avec une tablette contrôlant un robot, symbolisant l'industrie du futur

© iStock.com/ipopba

La transformation numérique va profondément modifier le monde du travail dans l'industrie. La conférence spécialisée intitulée « Work in Progress – l'homme dans l'industrie du futur » a été consacrée à une des questions centrales de notre époque, à savoir : quelle sera l'avenir du travail dans l'industrie ?

Ulrich Nußbaum, secrétaire d'État au ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi), le professeur Wolf-Dieter Lukas, secrétaire d'État au ministère fédéral de l'Éducation et de la Recherche (BMBF), ainsi que la plateforme « Industrie 4.0 » (en allemand) ont invité à une conférence spécialisée qui s'est tenue le 10 février 2020 au BMWi.

Environ 250 représentants du gouvernement fédéral, d'entreprises, d'associations, de syndicats et des sciences ont participé à la conférence. Elle était notamment axée sur les sujets de l'intelligence artificielle, du « travail agile » et de la formation initiale et continue.

Le secrétaire d'État Ulrich Nußbaum a fait la déclaration suivante : « Nous souhaitons gérer la numérisation de manière durable en défendant les intérêts des êtres humains et en promouvant le travail décent. C'est maintenant que nous devons poser les jalons en adoptant cette approche en faveur de la société afin de positionner l'industrie allemande de manière optimale dans le contexte international. Nous souhaitons réunir les principaux acteurs économiques, scientifiques et sociaux pour développer conjointement des solutions innovantes. »

Le professeur Wolf-Dieter Lukas a déclaré à ce propos : « Dans le contexte de la transformation numérique, la formation est essentielle. Les êtres humains doivent se préparer aux emplois de demain. Nous devons faire en sorte que dans le monde du travail du futur, toutes et tous aient la possibilité de faire valoir leurs talents et de garantir leur prospérité. Nous adaptons donc les parcours de formation initiale et continue aux besoins futurs et aux besoins des processus commerciaux et de production numériques. »

Sous l'égide du syndicat métallurgique IG Metall et dans le cadre d'un groupe de travail intitulé « travail, formation initiale et continue » des responsables RH, des présidents de comités d'entreprises ainsi que des associations ont élaboré ensemble des recommandations et des exemples concrets pour l'avenir du travail dans l'industrie du futur. Les résultats ont été présentés lors de la conférence dans des ateliers et des publications.