Le ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie Peter Altmaier (à droite) et le ministre croate de l'Économie Darko Horvat (à gauche)

Le ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie Peter Altmaier (à droite) et le ministre croate de l'Économie Darko Horvat (à gauche)

© BMWi/Susanne Eriksson

Le ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie Peter Altmaier rencontre aujourd'hui le ministre croate de l’Économie, de l’Entrepreunariat et de l’Artisanat Darko Horvat lors d'un entretien. L'objectif de cet entretien est de leur permettre non seulement de discuter des relations économiques entre les deux pays, mais aussi de continuer à se concerter à propos de la présidence du Conseil de l'Union européenne. La Croatie, qui est le plus jeune des États membres de l'Union européenne, préside le Conseil de l'Union européenne depuis janvier 2020. L'Allemagne lui succédera à ce poste à partir de juillet. Les deux hommes politiques se sont rencontrés pour la dernière fois le 20 et le 21 octobre 2019 lors d'une visite du ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie Peter Altmaier à Zagreb.

Le ministre fédéral Peter Altmaier a déclaré à ce sujet : « L'Allemagne et la Croatie sont liés par un profond partenariat reposant sur l'amitié. C'est la condition décisive pour le succès de nos deux présidences du Conseil de l'Union européenne, qui se succèdent. Nous voulons contribuer conjointement à renforcer la compétitivité, la prospérité et la croissance économique au sein de l'Union européenne ainsi que la cohésion des États membres et consolider le rôle de l'UE en tant qu'acteur international actif dans le cadre d'un ordre multilatéral basé sur des règles. »

Les relations économiques germano-croates forment une base stable pour atteindre cet objectif. Il est particulièrement réjouissant de voir que nos échanges commerciaux recommencent à augmenter substantiellement. En 2019, le commerce bilatéral s'élevait à près de 5,6 milliards d'euros et a ainsi largement dépassé la barre des 5 milliards d'euros. Ainsi, nous avons pu doubler nos échanges de marchandises depuis l'adhésion de la Croatie à l'Union européenne en 2013.