Le ministre fédéral Peter Altmaier et le commissaire Thierry Breton

Le ministre fédéral Peter Altmaier et le commissaire Thierry Breton

© BMWi/Andreas Mertens

Les ministres de l'Industrie des pays membres de l'Union européenne discutent aujourd'hui des aspects importants de la transformation verte de l'industrie à l'occasion d'une vidéoconférence sur invitation du ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie Peter Altmaier dans le cadre de la présidence allemande du Conseil de l'Union européenne. Le commissaire Thierry Breton participe aux débats en tant que représentant de la Commission européenne.

Le ministre fédéral de l'Économie, Peter Altmaier, a déclaré à ce sujet : « Une industrie européenne compétitive et résistante est l'épine dorsale de la reprise économique face à la pandémie de coronavirus. Outre les aides actuelles contre la crise, nous devons mettre les voiles vers l'avenir de manière adaptée, en fixant les bonnes conditions pour une transition vers une économie verte et numérique. Nous avons également besoin de plus d'investissements dans les nouvelles technologies de l'avenir. Les conclusions du Conseil sur la politique industrielle contribuent clairement à une industrie forte, moderne et compétitive en Europe. »

Les défis que représentent les industries primaires et à forte consommation d'énergie représentent une des priorités majeures des discussions d'aujourd'hui. Pour ces industries, il est particulièrement important de mettre en oeuvre de manière réussie les opportunités économiques existantes pour la neutralité climatique en devenant des pionniers en matière de technologies à faibles émissions de CO2. Comme pour toute l'industrie, plus d'innovations, une coopération majoritairement paneuropéenne dans des technologies clés ainsi que des conditions de concurrence équitables sont des conditions fondamentales pour atteindre cet objectif.

Les conclusions du Conseil développées en amont de la réunion d'aujourd'hui entre les pays membres sont intitulées « Une relance au service de la transition vers une industrie européenne plus dynamique, résiliente et compétitive ». En faisant référence à la mise à jour de la stratégie industrielle annoncée par Ursula von der Leyen, elles permettent aux pays membres de se positionner sur des questions essentielles en matière de politique industrielle.