Casque de musique

© stock.adobe.com/Tomasz Zajda

Dans le cadre de la présidence allemande du Conseil de l'Union européenne, la conférence de haut niveau des industries culturelles et créatives (« European Creative Industries Summit ») se déroule cette année en ligne. Le Réseau européen des entreprises créatives (ECBN) y participe. À l'occasion de l'événement de clôture qui a lieu aujourd'hui, la Commissaire européenne Mariya Gabriel, le directeur de l'Institut européen d'innovation et de technologie (EIT) Martin Kern et un grand nombre d'entrepreneurs venant de toute l'Europe sont attendus.

Peter Altmaier, ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, a déclaré au sujet de la conférence: « Il n'y a presque aucun secteur d'activité qui peut fonctionner sans intrants intermédiaires des industries créatives. C'est le cas par exemple pour la valorisation culturelle des produits par le design. Les industries créatives produisent une part majeure de notre création de valeur. C'est la raison pour laquelle ces industries devraient avoir un meilleur accès aux moyens de subvention en Europe. »

La conférence, qui a débuté cette année le 24 septembre 2020 avec des discussions hebdomadaires en ligne, se concentre notamment sur le nouveau programme-cadre de RDT et sur les perspectives pour ces secteurs économiques dans le cadre de la crise de coronavirus.

Lors de la conférence, le noveau rapport de suivi allemand sur les industries culturelles et créatives 2020 sera également présenté. Ce rapport indique un chiffre d'affaires total de 174,1 milliards d'euros pour l'année 2019, c'est-à-dire avant le coronavirus, une création de valeur ajoutée brute de 106 milliards d'euros et un nombre total d'actifs s'élevant à près de 1,8 million de personnes, ce qui représente une évolution positive du secteur. Toutefois, il indique une forte chute de la croissance économique de ce secteur pour l'année 2020 qui est marquée par la crise du coronavirus. Parallèlement, les segments de marché tels que le streaming audio et vidéo, les podcasts et le secteur des jeux vidéos se sont montrés relativement résistants face à la crise.