Le ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie Peter Altmaier préside la vidéoconférence informelle des ministres chargés de la Compétitivité de l'UE

Le ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie Peter Altmaier préside la vidéoconférence informelle des ministres chargés de la Compétitivité de l'UE

© BMWi/Susanne Eriksson

Les ministres chargés de la Compétitivité des États membres de l'UE se réunissent aujourd'hui pour une vidéoconférence informelle. Dans le cadre de la présidence allemande du Conseil de l'Union européenne, le ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie Peter Altmaier a invité ses homologues de l'UE et des pays membres de l'AELE que sont l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse à une discussion sur le rôle de l'industrie en tant que moteur pour la croissance économique et la reprise dans l'UE. Il sera également question de conditions de concurrence équitables qui sont essentielles pour une industrie prospère dans l'UE. Margrethe Vestager, la vice-présidente de la Commission européenne et commissaire européenne à la concurrence, et Thierry Breton, le commissaire européen au marché intérieur, participeront également à la conférence.

Le ministre fédéral Peter Altmaier a déclaré à ce propos : « Nous continuons d'avoir besoin, à l'avenir aussi, d'une industrie européenne forte avec des emplois sûrs qui constitue la base de la croissance et de la prospérité. Ceci est d'autant plus vrai dans la crise actuelle de coronavirus, et nous devons réunir nos forces afin de surmonter cette crise. Nous ne pouvons sortir de la crise qu'avec une Europe forte. En même temps, nous devons poser les jalons pour les années futures. C'est la raison pour laquelle nous allons discuter aujourd'hui de la façon dont nous pourrons faire face aux défis structurels que posent la numérisation et la protection du climat et exploiter au mieux les opportunités qui se présentent dans le contexte de la transformation de nos industries. La question centrale est de savoir comment encourager encore plus d'investissements dans les innovations numériques et respectueuses du climat dans l'UE. »

Dans le cadre de la réunion d'aujourd'hui, les ministres échangeront sur la manière dont un contexte propice aux innovations peut être créé en Europe qui permette de garantir la compétitivité de l'industrie à long terme. L'industrie est un acteur central dans la gestion des transitions verte et numérique. Les ministres discuteront des mesures et réformes nécessaires pour renforcer, conjointement avec le secteur privé, les investissements en faveur du développement d'innovations, de leur commercialisation et de leur application généralisée. Les projets importants d'intérêt européen commun (PIIEC) constituent un instrument important dans ce contexte.

Un autre volet important des débats sera le sujet du « level playing field » dans le marché intérieur, à savoir des conditions de concurrence équitables pour l'ensemble des entreprises. En effet, des distorsions de concurrence existent dans le marché intérieur en raison de concurrents extra-européens qui sont des entreprises étatiques ou bénéficient de subventions considérables tandis que les règles européennes en matière d'aides d'État prévoient des limites strictes pour les aides publiques. En juin, la Commission européenne a présenté des propositions relatives à un nouvel instrument qui fera l'objet, aujourd'hui, des premières discussions entre les ministres compétents.