Co-présidents de la 15e Commission économique mixte germano-omanaise - virtuelle, le secrétaire d’État parlementaire auprès du ministre fédéral de l’Économie et de l’Énergie, Marco Wanderwitz, et le ministre des Affaires étrangères du Sultanat d’Oman, Sayyid Badr Al Busaidi, ont échangé aujourd’hui sur les relations économiques entre leurs deux pays.

Ce forum économique a réuni de nombreux représentants d’entreprises et d’organismes gouvernementaux omanais d’une part et d’entreprises, associations économiques et ministères allemands d’autre part. Au programme : des thématiques aussi vastes que les infrastructures, la logistique et la transformation numérique, ainsi que les potentiels d’une collaboration énergétique entre l’Allemagne et Oman. La réunion s’est achevée par la signature, par les co-présidents, des agreed minutes, qui identifient les champs possibles de collaboration.

M. Wanderwitz a déclaré à ce sujet : « Une longue amitié unit l’Allemagne au Sultanat d’Oman. Oman ambitionne de diversifier et de transformer son économie. L’Allemagne et l’économie allemande vont l’accompagner dans de nombreux domaines. Avec leurs compétences technologiques, les entreprises allemandes peuvent aider à concilier la protection du climat et de l’environnement et les intérêts économiques.

Les points d’ancrage sont variés, notamment dans le domaine de l’énergie, avec le développement de l’énergie renouvelable et de l’hydrogène. Oman dispose d’un vaste potentiel de production d’hydrogène à partir de l’énergie éolienne et solaire. Les entreprises allemandes comptent parmi les meilleures au monde dans ces disciplines et l’Allemagne est en quête de partenaires à moyen terme pour l’importation d’hydrogène vert. »

Le volume des échanges allemands avec Oman s’est chiffré à environ 914 millions d’euros en 2019 et à 413 millions d’euros au 1er trimestre 2020.