Source : BMWi/BILDKRAFTWERK

© BMWi/BILDKRAFTWERK

La troisième Conférence sur l’industrie organisée par le ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie (BMWi) a lieu aujourd’hui à Berlin. Elle a pour principal thème le renforcement de la compétitivité industrielle de l’Allemagne et vient clôturer la Semaine fédérale de l’industrie.

Peter Altmaier, ministre fédéral de l’Économie a déclaré à ce propos : « L’Allemagne est l’un des sites industriels les plus compétitifs au monde et entend bien le rester. Il nous faut pour cela améliorer les cadres économiques. Nous devons en outre renforcer et commercialiser de nouvelles technologies et veiller à préserver notre souveraineté technologique, surtout en cette période de tournant numérique. La réalisation de ces objectifs incombe à la fois aux milieux économiques et à l’État. La Conférence sur l’industrie offre le cadre idéal pour discuter de la manière dont nous pouvons préserver et développer la croissance, la prospérité et l’emploi, dans le contexte de la Stratégie industrielle 2030 ».

La puissance économique de l’Allemagne dans la concurrence internationale repose en grande partie sur la force de son industrie. La part de l’industrie manufacturière dans la création de valeur brute se monte à près de 23 % ; l’Allemagne se classe ainsi parmi les meilleurs à l’échelle européenne et mondiale. En proposant une « Stratégie industrielle nationale 2030 », M. Altmaier a lancé au mois de février un dialogue soutenu, dont l’objectif vise à encore mieux préparer l’industrie à affronter l’avenir. Ces derniers mois, des propositions et des mesures ont été examinées avec tous les acteurs concernés.

Selon le prof. Dieter Kempf, président de la Fédération des industries allemandes (BDI) : « Nous avons besoin d’une politique industrielle audacieuse au niveau fédéral et européen pour développer la force d’innovation de nos industries. Ce faisant, nous ne devons pas copier les politiques de renationalisation vouées à l’échec d’autres pays, qui ne feraient qu’accélérer la tendance mondiale au protectionnisme et à l’isolationnisme. En matière de politique économique, l’Allemagne doit penser et agir dans une perspective européenne. Le degré élevé de mise en réseau, les avancées de la numérisation et l’immense accélération des processus d’innovation au sein de l’industrie requièrent plus que jamais des approches systémiques, notamment lors du financement de grands projets technologiques et infrastructurels. En créant un fonds technologique financé majoritairement par le secteur privé, le gouvernement fédéral pourrait renforcer le potentiel créatif de nos entreprises. »

Jörg Hofmann, premier président d’IG Metall a déclaré : « Au moins depuis les conclusions du Cabinet sur le climat, une chose est certaine : la transformation de l’industrie et la sauvegarde des réseaux industriels et de centaines de milliers d’emplois sont MAINTENANT à l’ordre du jour. Les transformations écologiques et sociales nécessaires sont tellement importantes qu’elles ne pourront réussir en misant seulement sur les forces du marché. C’est pourquoi nous attendons non seulement des décisions ambitieuses en matière de climat, mais aussi une politique industrielle, des investissements et des infrastructures à la fois ferme, active et coordonnée de la part du gouvernement fédéral et de la nouvelle Commission européenne. De plus, il faut également investir dans l’emploi et la qualification des salariés. Cela ne pourra se faire sans une politique de l’emploi et de la formation qui aide les partenaires sociaux à donner de la sécurité aux salariés confrontés au changement. »

La Conférence sur l’industrie est organisée en coopération avec l’alliance « Avenir de l’industrie » au sein de laquelle collaborent, depuis 2015, dix-sept partenaires issus des syndicats, des confédérations de l’industrie et des employeurs, des chambres allemandes de commerce et d’industrie et du BMWi.

La Semaine fédérale de l’industrie s’est tenue en amont de la Conférence sur l’industrie, du 9 au 24 septembre. Sous le hashtag #Industrieverbindet (l’industrie nous lie), de nombreux événements ont permis de montrer aux visiteurs la force d’innovation et l’importance de l’industrie pour notre pays. Ils ont aussi pu participer activement au débat sur la stratégie industrielle 2030.