La chancelière fédérale Angela Merkel, les ministres fédéraux Peter Altmaier et Andreas Scheuer et le ministre-président Michael Kretschmer arrivent à l'aéroport de Leipzig/Halle.

© bpa/Sandra Steins

Aéronautique respectueuse du climat et de l'environnement, compétitivité internationale, emplois sûrs et de qualité – voici les sujets clés de la première conférence nationale sur l'aéronautique qui s'est tenue le 21 août 2019 au hangar DHL à l'aéroport de Leipzig/Halle. La conférence s'est tenue à l'invitation de Peter Altmaier, ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, Andreas Scheuer, ministre fédéral des Transports et des Infrastructures numériques, et Michael Kretschmer, ministre-président du land de Saxe.

Dans le cadre de la conférence, la «  Déclaration de Leipzig pour l'avenir de l'aéronautique (en allemand) (PDF, 192 KB) » a été signée par les ministres fédéraux Peter Altmaier et Andreas Scheuer, Michael Kretschmer (ministre-président de l'État libre de Saxe), Kristina Vogt (sénatrice de l'Économie, du Travail et des Affaires européennes et présidente de la conférence des ministres de l'Économie), Tarek Al-Wazir (ministre d'État et ministre-président adjoint remplaçant la présidente de la conférence des ministres des Transports), Klaus Richter (président de l'Association des industries allemandes aéronautiques et spatiales), Jörg Hofmann (président de la fédération de la métallurgie IG Metall), Klaus-Dieter Scheurle (président de l'Association allemande de l'aviation) et Christine Behle (membre du comité directeur fédéral du syndicat Verdi).

La déclaration de Leipzig est axée sur les champs d'action centraux que les signataires souhaitent promouvoir conjointement : des nouvelles technologies respectueuses de l'environnement et du climat aux emplois modernes et sûrs en passant par la numérisation et la nouvelle mobilité. La déclaration est le point de départ pour la révision imminente de la stratégie aéronautique du gouvernement fédéral.

Le ministre fédéral Peter Altmaier s'est félicité du rapprochement des milieux politique, économique et syndical. Il a souligné l'importance des technologies éco-efficaces tant pour la protection du climat et de l'environnement que pour la croissance, l'emploi et la réussite sur les marchés internationaux et a déclaré à ce propos : « Les modes de propulsion électrique et hybride sont des éléments clés d'une politique industrielle stratégique. Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie apportera sa contribution pour que les technologies nécessaires soient disponibles à temps pour la prochaine génération d'aéronefs. »

Le ministre fédéral des Transports et des Infrastructures numériques Andreas Scheuer a déclaré : « L'objectif de notre ministère est de promouvoir au lieu d'interdire et de faire en sorte que les carburants propres et synthétiques deviennent moins chers. Nous œuvrons en faveur de l'utilisation des recettes de la taxe sur l'aérien pour la recherche, l'innovation et les objectifs en matière de lutte contre le changement climatique. Nous visons à la technologie qui injecte la même quantité de CO2 dans les carburants que celle qui sort des moteurs. Je ne veux pas que les compagnies à bas coûts l'emportent. L'aéronautique doit miser sur la qualité et doit être propre. Nous poursuivons une approche intermodale et neutre sur le plan technologique. Pour nous, l'aéronautique est inconcevable sans les autres modes de transport, notamment les chemins de fer. Grâce à ce système, l'Allemagne reste mobile et compétitive tout en devenant plus innovatrice et plus respectueuse du climat. »

Et le ministre-président Michael Kretschmer de souligner : « Le secteur aéronautique est un moteur technologique important tant pour notre pays que pour l'Europe. La conférence nationale sur l'aéronautique qui se tient ici, à cet endroit qui constitue une plate-forme de fret aérien à croissance rapide située au cœur de l'Europe, est une bonne occasion pour discuter de questions d'ordre stratégique et de questions d'avenir concernant la mobilité et les technologies éco-efficaces et pour faire avancer les choses. Grâce à son excellent réseau universitaire et d'instituts de recherche actifs dans ce domaine, le land de Saxe est très bien positionné et peut faire valoir sa compétence en matière de développement de nouveaux matériaux légers. » Par ailleurs, M. Kretschmer a mentionné la nouvelle usine d'avions qui doit être implantée dans la région de Leipzig et offrir plusieurs centaines de nouveaux emplois : « C'est formidable pour la ville de Leipzig, pour la Saxe et pour le pays de l'aéronautique qu'est l'Allemagne. »

Tous les deux ans, les différents länder fédéraux accueilleront, à tour rôle, la conférence nationale sur l'aéronautique qui sera organisée en alternance avec le salon aéronautique ILA de Berlin.