Le secrétaire d'Etat parlementaire auprès du ministère fédéral de l'Economie et de l'Energie Thomas Bareiß (à droite) et le vice-ministre de la Culture et du Tourisme Serdar Çam (à gauche)

Le secrétaire d'Etat parlementaire auprès du ministère fédéral de l'Economie et de l'Energie Thomas Bareiß (à droite) et le vice-ministre de la Culture et du Tourisme Serdar Çam (à gauche)

© BMWi

Le secrétaire d'État parlementaire auprès du ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie et délégué du gouvernement fédéral chargé du tourisme, Thomas Bareiß, s'est rendu le 11 juin 2019 à Ankara pour mener des entretiens bilatéraux. Ces derniers ont eu lieu dans la matinée au sein des ministères des Transports et des Finances. Ils étaient axés sur les possibilités d'investissement des entreprises allemandes et la coopération dans le développement des infrastructures de transport, en particulier dans le secteur ferroviaire.

Le secrétaire d'État Thomas Bareiß est l'interlocuteur allemand principal dans le cadre du forum de l’énergie germano-turc. Y ont été discutés des projets concrets visant à améliorer l'efficacité énergétique, entre autres dans les hôpitaux, ainsi que l'approfondissement de la coopération dans le développement des énergies renouvelables en Turquie. Thomas Bareiß a par ailleurs transmis au ministre turc de l'Énergie, Fatih Dönmez, l'invitation du ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, Peter Altmaier, à participer à la 3ème réunion du forum de l’énergie germano-turc qui se tient le 23 octobre 2019 à Berlin.

En sa qualité de délégué du gouvernement fédéral chargé du tourisme, Thomas Bareiß s'est entetenu avec le ministre turc du Tourisme sur la période de vacances estivales à venir et des questions générales relatives à l'intensification des relations touristiques germano-turques.

Le secrétaire d'État Thomas Bareiß a déclaré à ce propos : « Les entretiens ont de nouveau souligné l'importance accordée par nos partenaires turcs à la coopération avec l'Allemagne et les entreprises allemandes. Les potentiels pour notre coopération sont énormes dans le secteur énergétique, les transports et le tourisme. C'est pourquoi nous devons approfondir, dans le contexte économique actuel difficile en Turquie, la communication de manière ciblée afin d'améliorer de nouveau les conditions cadres des entreprises allemandes en Turquie. »