Illustration de l'intelligence artificielle

© Source : iStock.com/Ryzhi

Le gouvernement fédéral a décidé d'investir en 2019 500 millions d'euros supplémentaires dans des mesures de promotion de l'IA. Les aides sont axées sur les domaines de la recherche, du transfert, du dialogue social, de l'évaluation des choix technologiques, des qualifications et de la disponibilité des données. Le gouvernement fédéral intensive ainsi la mise en oeuvre de la stratégie sur l'intelligence artificielle et met l'accent tout spécialement sur le transfert de la recherche à la pratique ainsi que sur le dialogue social.

Peter Altmaier, ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, a déclaré : « Nous devons accélérer le processus de transfert de la recherche à l'application en ce qui concerne l'IA. Ce qui est primordial, c'est que les petites et moyennes entreprises notamment utilisent et appliquent réllement l'intelligence artificielle. Je me réjouis donc que presque la moitié des aides supplémentaires pour l'IA soient versées dans le transfert de la recherche à la pratique. Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie soutient la pratique sur place à travers le concours d'innovation IA et les formateurs IA spécifiquement sélectionnés dans les centres de compétences pour PME 4.0. Cela renforce la compétitivité de notre économie. »

Anja Karliczek, ministre fédérale de l'Éducation et de la Recherche, a affirmé : « Avec notre « IA made in Germany », nous souhaitons rester à la pointe au niveau international. Nous allons rendre encore plus compétitif au niveau international l'excellent travail réalisé dans la recherche sur l'IA en Allemagne en développant nos centres de compétences pour la recherche sur l'IA. Ce faisant, nous misons sur les meilleurs cerveux venant d'Allemagne et de l'étranger. En coopération avec la fondation Alexander von Humboldt, nous allons recruter des scientifiques renommés à venir en Allemagne. Nous souhaitons que la population allemande bénéficie rapidement des résultats obtenus dans la recherche. C'est pourquoi nous investissons de manière ciblée dans des champs d'application importants tels que la conduite autonome et les sciences du vivant. »

Hubertus Heil, ministre fédéral du Travail et des Affaires sociales, a déclaré : « Le succès de l'intelligence artificielle dépend de la confiance des personnes et des avantages qu'ils trouvent en utilisant cette technologie. Nous nous engageons en faveur d'une approche axée sur l'individu de l'IA. Outre un cadre réglementaire, nous avons besoin dans ce but d'un vaste dialogue social. C'est pourquoi nous allons instaurer un observatoire allemand pour l'IA afin d'examiner les conséquences de l'IA et ses impacts sur le travail et la société et soutenir à travers le projet pilote Fonds pour l'avenir le développement de l'IA ayant un intérêt général. »

Environ 230 millions d'euros des aides pour l'IA sont investis dans des mesures visant le transfert de l'intelligence artificielle à la pratique. Plus de 190 millions d'euros sont octroyés à la recherche et au soutien de la relève scientifique. Environ 55 millions d'euros sont investis dans des mesures promouvant le dialogue social et la participation, l'évaluation des choix technologiques et le cadre réglementaire ainsi que la promotion de mesures de qualification dans les entreprises.

Cette première tranche permet aussi d'investir dans l'amélioration de la disponibilité des données. Des mesures intersectorielles ainsi que spécifiques aux différents secteurs sont promues dans les domaines de la mobilité, de la santé, de l'environnement et du climat, de l'administration, de l'aéronautique et de l'agriculture. La base est un concept commun d'utilisation des moyens supplémentaires issus du budget fédéral de 2019. Conformément à la décision du gouvernement, 500 millions d'euros supplémentaires provenant du budget de 2020 doivent être versés dans la promotion de l'intelligence artificielle.

Vous trouverez plus d'informations ici.