Maroš Šefčovič, Peter Altmaier, Bruno Le Maire

Maroš Šefčovič, Peter Altmaier, Bruno Le Maire

© picture alliance / AP Photo

Peter Altmaier, ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, a rencontré Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie et des Finances, et Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne, le 2 mai à Paris pour discuter des prochaines étapes de la mise en place d'une production européenne de cellules de batteries. Ils ont également parlé d'un premier consortium franco-allemand dont les projets ont déjà atteint une phase avancée. Il est prévu de soutenir ces projets en tant que projets importants d'intérêt européen commun (PIIEC) dans le cadre de la réglementation applicable de la Commission européenne.

Peter Altmaier a déclaré à ce propos : « La production de cellules de batteries est une opportunité considérable pour les chaînes de création de valeur et les emplois en Allemagne et en Europe. L'industrie porte un grand intérêt à cette filière et je me suis fixé pour objectif d'accompagner le processus au niveau politique et de fournir une aide au démarrage. Aujourd'hui, messieurs le ministre Bruno Le Maire et le vice-président Maroš Šefčovič et moi-même ont parlé, entre autres, des possibilités de promouvoir le projet franco-allemand relatif à la production de cellules de batteries qui s'est désormais concrétisé dans une large mesure. Nous voulons que les entreprises disposant de plans concrets puissent rapidement aller de l'avant. L'écho qu'a eu notre appel à candidature national montre qu'on pourrait réaliser plus qu'un seul PIIEC. Nous allons donc mettre en place une procédure permettant de soutenir d'autres entreprises qui ont déposé leur candidature dans le cadre de notre appel à candidature. Il est décisif de continuer d'associer à ce processus un grand nombre d'États membres, d'autres entreprises encore et la Commission européenne. Nous devrions profiter du grand dynamisme qui règne actuellement dans l'UE et intensifier notre coopération en vue d'atteindre notre objectif commun, à savoir la fabrication de cellules de batteries compétitives et innovantes développées en Europe et produites de manière durable en Allemagne, en France et dans d'autres États membres de l'UE. »

Plus de 30 entreprises issues de tous les secteurs impliqués dans la chaîne de création de valeur ont participé à l'appel à candidature lancé par le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi) et ont présenté des propositions de haute qualité. Elles concernent tant les matières premières et l'exploration que l'exploitation de matériaux, le recyclage, la production de cathodes et d'anodes, les composantes mécaniques ainsi que la production, l'intégration et l'application de cellules de batteries. Le BMWi est actuellement en train d'examiner les candidatures déposées.