Le ministre fédéral de l’Économie, M. Peter Altmaier, et ses homologues du Chili, Mme Susana Jiménez Schuster, et de Jordanie, Mme Hala Adel Zawati, ont signé aujourd’hui des déclarations d’intention portant sur la création de partenariats énergétiques.

Le ministre fédéral, M. Peter Altmaier, a déclaré à ce propos : « Le Chili et la Jordanie sont deux nouveaux partenaires précieux pour la mise en œuvre de la transformation du système énergétique mondial. En Jordanie, nous soutiendrons la modernisation du secteur énergétique. Dans les années à venir, la consommation d’énergie en Jordanie augmentera également en raison de la croissance démographique. Il est donc important de réduire la forte dépendance de la Jordanie à l’égard des sources d’énergie fossile et de rendre le marché jordanien de l’énergie plus attrayant pour les entreprises technologiques étrangères actives dans ces domaines. Nous travaillerons encore plus étroitement avec le Chili, en particulier dans les domaines des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. Au cours des cinq dernières années, le Chili, avec le soutien de l’Allemagne, a pris des mesures importantes en vue d’un approvisionnement énergétique durable. Ce pays, comme l’Allemagne, poursuit l’abandon progressif et structuré de la production d’électricité à partir de charbon. Le Chili est également un partenaire important pour l’Allemagne, car il accueillera non seulement le prochain Sommet mondial sur le climat (COP25), mais aussi la onzième réunion ministérielle sur l’énergie propre. »

La Jordanie couvre environ 95 % de ses besoins énergétiques par des importations (principalement du gaz et du pétrole), les coûts représentant environ un quart du PIB. En raison de la crise des réfugiés et de la croissance démographique, la consommation d’énergie de la Jordanie augmentera d’environ 5-6 % par an dans les années à venir. Le gouvernement fédéral conseillera donc la Jordanie dans des domaines importants tels que le développement des énergies renouvelables ainsi que la modernisation et la numérisation du secteur énergétique.

Le Chili couvre déjà plus de 40 % de ses besoins en énergie à partir de sources renouvelables. Cette évolution est favorisée par le fait que le nord du pays est l’une des régions les plus ensoleillées du monde. Au Chili, l’un des principaux défis de la transformation du système énergétique consiste à assurer la viabilité de l’approvisionnement en électricité de l’industrie minière, vitale pour l’économie du pays, tout en préservant la sécurité de l’approvisionnement.

Les partenariats énergétiques et l’initiative d’exportation d’énergie du ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie renforceront également la coopération entre les entreprises allemandes,chiliennes et jordaniennes des secteurs concernés. Outre le ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie, le ministère fédéral des Affaires étrangères et le ministère fédéral de l’Environnement, de la Protection de la Nature et de la Sûreté nucléaire participent au partenariat énergétique.

Vous trouverez le texte de la déclaration d’intention commune avec la Jordanie ici (en anglais) et le texte de la déclaration d’intention commune avec le Chili ici (en anglais).