Le port de Tokyo illustrant l'accord de libre-échange entre l'UE et le Japon

© iStock.com/fotoVoyager

Avec l'accord de partenariat économique entre l'UE et le Japon est entré en vigueur le 1er février le plus grand accord commercial bilatéral jamais négocié par l'UE. Il crée une zone commerciale commune, dans laquelle 635 millions de personnes vivent et presque un tiers du produit intérieur brut mondial est généré.

« Le traité de libre-échange est un signal important en faveur d'échanges basés sur des règles et un signe clair contre le protectionnisme », a déclaré Peter Altmaier, ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie. « Je me réjouis particulièrement que le Japon et l'UE se soient entendus sur des règles très ambitieuses et des normes exigeantes, également et surtout en matière de durabilité. Le traité de libre-échange supprime presque tous les tarifs douaniers entre l'UE et le Japon. La forte réduction des barrières commerciales non tarifaires augmente en plus la compétitivité des produits allemands. Cela vaut particulièrement pour les produits d'exportation classiques de la branche automobile et de la construction mécanique. »

L'accord supprime une grande partie des tarifs douaniers et une série d'obstacles réglementaires de longue date. Comptant 127 millions de consommateurs, le marché japonais s'ouvre ainsi à des produits agricoles importants de l'UE (par exemple le vin, le fromage, la viande de boeuf et de porc) et augmente les possibilités d'exportation de l'UE dans de nombreux autres secteurs. Ce qui importe également, c'est le meilleur accès des entreprises européennes au marché d'approvisionnement public japonais, notamment dans les transports ferroviaires. Le trafic maritime international et les services postaux sont également libéralisés. L'accord va par ailleurs renforcer la coopération entre l'Europe et le Japon, par exemple dans le domaine du développement durable. De plus, l'accord contient pour la première fois un engagement à l'accord de Paris sur le climat.

Les relations économiques entre l'Allemagne et le Japon sont très étroites : le Japon est le deuxième partenaire commercial le plus important de l'Allemagne dans la région Asie-Pacifique (aprè la Chine), tandis que l'Allemagne est le principal partenaire commercial du Japon au sein de l'UE. Depuis 2009, le volume des échanges n'a cessé d'augmenter et s'élevait à 42,4 milliards d'euros en 2017.