Groupe d'étudiants

© iStock.com/hobo_018

Une nouvelle directive, EXIST-Potentiale, vient d’entrer en vigueur dans la foulée de la campagne lancée hier en faveur de la création d’entreprise. Son but est d’encourager plus fortement encore l’essaimage dans l’enseignement supérieur, d’y créer, dans le domaine du transfert de technologie et de la promotion de la création d’entreprise des phares à rayonnement international et de pérenniser les projets au moyen d’un ancrage régional.

Peter Altmaier, ministre fédéral de l’Économie, déclare à ce sujet : « J’attends d’EXIST-Potentiale de nouvelles impulsions en faveur de la création d’entreprises dans l’enseignement supérieur allemand. Il s’agit d’un programme qui doit en fin de compte renforcer la vitalité économique des régions ainsi que les PME allemandes. »

Le programme prévoit une phase d'élaboration de six mois, du printemps à l’automne 2019, à l’issue de laquelle un jury sélectionnera les meilleurs projets présentés dans les trois catégories Développer les potentialités, Connecter les régions et Convaincre à l’international.

Lancé par le ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie, le programme EXIST soutient, en amont de la phase de création, les start-ups issues du domaine de la recherche. Au cours des dix dernières années, EXIST a bénéficié à 2300 projets et a contribué à la mise en place d’une bonne centaine de réseaux de création d’entreprises dans l’enseignement supérieur. Son impact macro-économique a été la raison principale qui a décidé Peter Altmaier à doubler son enveloppe budgétaire à partir de 2019.

Pour en savoir plus sur EXIST et sur la nouvelle directive, rendez-vous sur www.exist.de (en allemand).