Messschiene symbolisch für das Thema Normen und Standards; Quelle: istockphoto.com/Zheka-Boss

© istockphoto.com/Zheka-Boss

Lors de la 26ème Conférence générale des poids et mesures qui s'est tenue à Versailles, la communauté internationale a ouvert une nouvelle ère du Système international d'unités (SI). Pour les 60 États membres et les 42 pays associés à la Convention internationale du Mètre créée en 1875, de nouvelles définitions seront appliquées à compter du 20 mai 2019 pour les unités de base internationales telles que le kilogramme, le kelvin et l'ampère.

Peter Altmaier a fait la déclaration suivante : « Les poids et mesures sont considérés par nous tous comme évidents au quotidien. Il est dont d'autant plus important d'avoir des unités claires, précises et uniformes à l'échelle internationale. Il s'agit d'une condition essentielle pour les échanges commerciaux et le bon fonctionnement de l'économie mondiale. La révision désormais décidée du système international d'unités donne à l'ensemble des méthodes de mesure une base moderne, étayée sur le plan scientifique et adaptée aux temps modernes. »

À travers cette décision prise lors de la conférence générale, des unités de base telles que par exemple le kilogramme seront désormais rattachées à des constantes physiques de la nature. Elles pourront ainsi en principe être représentées n'importe où, à n'importe quel moment et avec la plus grande précision. Actuellement, des prototypes pour le kilogramme doivent encore être comparés de manière complexe au kilogramme étalon. Par ailleurs, la masse de ces prototypes évolue sur une durée plus longue. En 1900 déjà, le prix Nobel de physique Max Planck appelait à la création d'unités universelles qui conservent leur valeur pour toujours et pour toutes les cultures, y compris les cultures extraterrestres et extrahumaines.

Il n'y a cependant pas de changement à redouter au quotidien suite à ces nouvelles unités de base. Les constantes de la nature sur lesquelles sont fondées les unités de base ont été redéfinies avec des méthodes de mesure précises dans le cadre de travaux scientifiques de longue durée. De nombreuses institutions de métrologie ont participé à ce processus international, parmi lesquelles entre autres l'Institut national de métrologie allemand (PTB).

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site Internet de l'Institut national de métrologie (PTB) : www.ptb.de.