Source : iStock.com/donvictorio

© iStock.com/donvictorio

Le gouvernement fédéral a sensiblement amélioré les conditions des garanties de crédit à l'exportation publiques pour les exportations vers des pays africains choisis et ainsi facilité les opérations d'exportation des entreprises allemandes. De multiples projets ont ainsi pu être réalisés.

Peter Altmaier, ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, a déclaré à ce propos : « Les entreprises jouent un rôle clé dans le développement économique de l'Afrique. À travers les garanties de crédit à l'exportation, le gouvernement fédéral soutient l'engagement des entreprises allemandes en faveur du continent africain. »

Les efforts déployés pour améliorer les conditions finissent par payer : s'élevant à 1,09 milliards d'euros, le volume d'opérations couvertes en Afrique a plus que doublé au cours des six premiers mois par rapport à la même période de l'année précédente (1er semestre 2017 : 0,44 milliards d'euros) et est déjà supérieur au niveau du total de l'année précédente (2017: 1,07 milliards d'euros). 0,55 milliards d'euros concernaient la région de l'Afrique subsaharienne (2017: 0,25 milliards d'euros). Figurent parmi le top 5 le Burundi, l'Afrique du Sud, le Kenya, l'Angola et le Bénin.

La récente décision du gouvernement fédéral de diminuer la participation aux frais de dix à cinq pour cent pour certaines opérations choisies avec l'Afrique, a été acceptée avec succès. Déjà peu de semaines après cette décision, l'État fédéral soutient deux grandes opérations d'exportation par une garantie de crédit à l'exportation publique. Dans le cadre d'un projet, il soutient l'exportation d'installations solaires et d'accumulateurs d'énergie décentralisés vers le Sénégal. Cela devrait approvisionner 300 villages en électricité au cours des prochaines années. Concernant la deuxième opération, l'État fédéral soutient la livraison d'ambulances vers le Ghana.

Afin de faciliter les opérations d'exportation, le gouvernement fédéral avait réduit début juin 2018 la participation aux frais pour des opérations avec le secteur public dans les pays ayant amélioré leurs conditions générales pour les investissements privés dans le cadre de l'initiative du G20 « Compact with Africa ».

La réduction de la participation aux frais s'applique aux livraisons et prestations vers la Côte d’Ivoire et le Sénégal ainsi que, sous certaines conditions, l'Éthiopie, le Ghana et le Rwanda. Dès lors que la situation politique et économique dans les pays le permettra, le gouvernement fédéral élargira la réglementation à d'autres États subsahariens.

Les opérations couvertes par des garanties publiques avec d'autres pays ont augmenté : des évolutions incertaines sur d'importants marchés d'exportation ont entraîné une augmentation de la demande de garanties de crédit à l'exportation au premier semestre de 2017. Par conséquent, le gouvernement fédéral a pris en charge de nouvelles couvertures d'un montant de 8,1 milliards d'euros (+ 5,7 %), parmi lesquels 77 % de ces opérations concernent les pays émergents et en développement.

Vous trouverez des informations complémentaires sur les instruments des garanties de crédit à l'exportation publiques en consultant le site www.agaportal.de.