Bundesminister Altmaier auf der Bundespressekonferenz zur neuen Frühjahrsprojektion

© BMWi/Susanne Eriksson

En Allemagne, la croissance économique se poursuit. Le gouvernement fédéral table sur une augmentation de 2,3 % du PIB (en chiffres corrigés des prix) pour l'année en cours.
Pour 2019, une croissance de 2,1 % est attendue.

Peter Altmaier, ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, a déclaré à ce propos : « La conjoncture allemande reste dynamique, l'essor économique se poursuit. Nos industries exportatrices gardent leur position stable dans l'économie mondiale qui progresse à un rythme soutenu. Les entreprises investissent dans des machines et installations et nos citoyens participent à la reprise économique. Les revenus vont continuer d'augmenter sensiblement au cours des prochaines années. D'ici 2019, le nombre de personnes actives progressera d'un million de personnes et le chômage diminuera pour tomber à un niveau plancher record. Ce sont des étapes décisives vers le plein emploi. »

Selon les prévisions établies par les organisations internationales, l'évolution de l'économie mondiale devrait rester très dynamique même si l'année prochaine, le rythme ralentira quelque peu sur nos débouchés. On table donc sur une augmentation sensible des exportations de biens et de services.

  • Les importations progresseront également grâce à la forte demande intérieure. Arithmétiquement, la progression du commerce extérieur restera donc stable.
  • Au cours de la période sous révision, le solde de la balance des opérations courantes reculera faiblement pour passer à une part du produit intérieur brut de 7,5 % en 2019.
  • Les activités des entreprises resteront dynamiques après avoir déjà nettement augmenté grâce à la forte conjoncture internationale et à l'exploitation satisfaisante des capacités.
  • Face au faible niveau du taux d'intérêts et face à la forte demande, les investissements dans le secteur de la construction resteront élevés. Le secteur touche cependant ses limites de capacité.
  • D'ici 2019, l'emploi augmentera de presque un million de personnes et le chômage diminuera pour tomber à un nouveau plancher record. Dans le même temps, les revenus progresseront sensiblement. Par conséquent, la demande des consommateurs connaîtra une évolution dynamique.
  • Après avoir enregistré une baisse liée aux prix pétroliers, l'évolution des prix à la consommation s'est normalisée. Elle progressera de 1,8 % au cours de cette année et de 2,0 % en 2019.
  • Dans l'ensemble, l'économie allemande se trouve certes dans une phase de surexploitation, mais rien ne laisse entrevoir une surchauffe de l'économie.

Les projections de printemps du gouvernement fédéral ont fait l'objet de discussions exhaustives le 25 avril 2018 au sein du groupe de travail interministériel sur les prévisions macroéconomiques coordonné par le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie. L'Office fédéral de la Statistique et la Deutsche Bundesbank y ont pris part.

Les indices macroéconomiques des projections de printemps constituent le fondement des prévisions fiscales qui seront établies du 9 au 11 mai 2018 à Mayence. Ils servent de cadre d'orientation commun pour l'établissement des budgets publics de l'État fédéral, des länder, des communes et des assurances sociales.

Eckwerte der Frühjahrsprojektion 2018

Veränderung des Bruttoinlandsproduktes (preisbereinigt) [1]201720182019
Veränderung gegenüber Vorjahr in Prozent, soweit nicht anders angegeben
Bruttoinlandsprodukt2,22,32,1
Konsumausgaben privater Haushalte [2]1,91,71,8
Konsumausgaben des Staates1,52,61,8
Bruttoanlageinvestitionen3,33,73,6
- darunter Ausrüstungen 4,05,54,8
- Bauten2,72,62,7
Inlandsnachfrage2,22,32,2
Exporte 4,75,04,4
Importe5,15,85,1
Preisentwicklung:
Konsumausgaben privater Haushalte [2]1,71,82,0
Bruttoinlandsprodukt1,51,92,0
Erwerbstätige (Inland)1,51,30,9
nachrichtlich:
Verbraucherpreisindex1,81,82,0
absolute Werte in Mio. Personen
Erwerbstätige (Inland)44,344,945,3
Arbeitslose (BA)2,532,332,24

1) Bis 2017 vorläufige Ergebnisse des Statistischen Bundesamtes. Stand: Februar 2018;
2) Einschließlich der Organisationen ohne Erwerbszweck.