source : iStock.com/ollo

© iStock.com/ollo

Le secrétaire d'État Matthias Machnig a participé le 12 avril au Conseil des ministres de la Cohésion de l'UE à Luxembourg. Les consultations étaient axées sur le cadre stratégique et les priorités de la politique structurelle et de cohésion européenne d'après 2020.

Le secrétaire d'État Matthias Machnig a déclaré à ce propos : « Lors des négociations à venir sur le cadre financier pluriannuel et le nouveau paquet législatif pour les fonds structurels et d'investissement européens, nous ne devons pas perdre de vue l'importance de la politique de cohésion pour la compétitivité, l'emploi et la cohésion en Europe. Nous voulons une politique de cohésion forte qui tienne également compte de toutes les régions à l'avenir et soutienne dans le même temps des réformes structurelles nécessaires dans les États membres. La politique structurelle et de cohésion doit contribuer à renforcer nos valeurs européennes communes et l'État de droit. »

S'élevant actuellement à 454 milliards d'euros pour la période 2014-2021, les aides financières destinées aux fonds structurels et d'investissement européens représentent le deuxième poste budgétaire européen le plus important. L'Allemagne reçoit environ 30 milliards d'euros. Les axes prioritaires du Fonds européen pour le développement régional sont par exemple la recherche et les innovations, la compétitivité des PME et une économie à faibles émissions de carbone.