Start-up Night ! Afrique 2018

© BMWi/Laurin Schmid/BILDKRAFTWERK

Matthias Machnig, secrétaire d'État au ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie, a inauguré le 20 mars 2018 la « Start-up Night ! Afrique 2018 » en continuation de la série d'événements organisée par le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie destinée à la mise en réseau de jeunes entreprises et d'entreprises établies. La « Start-up Night ! Afrique » a déjà été la deuxième manifestation mettant le focus sur cette région et ayant pour but de pérenniser le partenariat économique avec des entreprises africaines innovantes.

Le secrétaire d'État Matthias Machnig a déclaré à ce propos : « Après la réussite de la première « Start-up Night ! Afrique » en octobre dernier, nous continuons de tabler sur l'établissement d'un grand nombre de coopérations concrètes entre les jeunes start-ups participantes et des entreprises établies. Lorsque un nouvel élan et de nouvelles idées rencontrent des expériences et du professionnalisme, des innovations et de la valeur ajoutée peuvent en être le résultat. L'Afrique est un continent des opportunités et en émergence. Les technologies numériques offrent un potentiel énorme pour développer des modèles de société innovants et créer de nouveaux emplois. Par ailleurs, elles permettent de relever les défis que présente le continent africain de manière créative. Dans le contrat de coalition, nous sommes convenus de développer la coopération avec l'Afrique à tous les niveaux. La « Start-up Night ! Afrique 2018 » est un premier pas vers la réalisation de cet objectif. »

Cinq créateurs d'entreprises en provenance de l'Afrique avaient la possibilité de présenter leurs modèles d'affaires et solutions numériques qui sont également intéressants pour le marché allemand. La start-up ghanéenne Flippify, par exemple, a développé une plateforme de services financiers fonctionnant sur la base de Big Data et de l'intelligence artificielle pour offrir notamment à la jeune génération des services financiers taillés sur mesure.

Parallèlement, cinq start-ups allemandes avaient la possibilité de présenter leurs idées innovantes pour accéder au marché africain. Avec son logiciel « Paygee », la société Mobisol offre par exemple aux ménages privés un accès facilité et plus rentable à une large gamme de produits solaires et d'appareils correspondants.

En outre, deux investisseurs ont présenté leurs offres de financement de start-ups africaines. Dans le cadre d'une exposition parallèle, d'autres multiplicateurs et entreprises ont donné des informations sur des possibilités de coopération intéressantes entre les entreprises allemandes et africaines. Ainsi, la « Start-up Night ! Afrique » a permis aux start-ups, entreprises établies, investisseurs et multiplicateurs de nouer des contacts avec des partenaires potentiels.

Les partenaires de la manifestation étaient l'association « Afrika-Verein der deutschen Wirtschaft », l'Association des Chambres de commerce et d'industrie allemandes ainsi que le réseau de créatrices d'entreprises africaines « Lionesses of Africa ». Ces trois organisations font le pont entre l'Afrique et l'Allemagne et sont des interlocuteurs appropriés pour les entreprises africaines et allemandes souhaitant s'approcher de la région du partenaire.

Pour plus d'informations, veuillez cliquer ici et consulter le hashtag #startupnight.