La ministre fédérale Brigitte Zypries à le salon international de l'artisanat

La ministre fédérale Brigitte Zypries à le salon international de l'artisanat

© BMWi

La ministre fédérale de l'Économie et de l'Énergie Brigitte Zypries a ouvert le 7 mars le salon international de l'artisanat de cette année, lors duquel les 140 000 visiteurs attendus peuvent s'informer auprès de plus de 1000 exposants sur les prestations et les nouveautés du secteur artisanal. Le salon 2018 est axé sur les qualifications, la promotion de la relève des travailleurs, la numérisation et le progrès technologique, qui sont présentés sous le thème « Artisanat : la prochaine génération. Nous montrons ce qui arrive ».

Mme Zypries a déclaré à ce propos : « L'artisanat est l'un des moteurs de l'économie allemande et l'épine dorsale des PME allemandes. Il connaît cependant une grande évolution et doit suivre le rythme de la numérisation afin de rester en tête au niveau mondial. Les investissements dans l'artisanat et surtout dans la numérisation sont donc indispensables pour la durabilité de notre site économique. Nous devrions continuer de nous engager au cours des prochaines années en faveur du renforcement de la formation professionnelle et du diplôme de maîtrise obligatoire. C'est ainsi que nous pouvons poursuivre l'évolution globalement positive des dernières années dans l'artisanat. »

Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi) est cette année encore représenté avec son propre stand. Les points clés sont les services de conseil sur des programmes de soutien et des initiatives du BMWi, la présentation des professions artisanales en rapport avec la santé ainsi que la présentation du projet « Bad 4.0 » (salle de bains 4.0) dans l'artisanat en sanitaire. Par ailleurs, le BMWi promeut les expositions temporaires « Innovation gewinnt! » (l'innovation gagne) et « Exempla 2018 » au cours desquelles les visiteurs en apprennent plus sur l'artisanat par exemple sous forme « d'ateliers vivants » qui témoignent de la qualité ainsi que des réalisations de l'artisanat.

Le salon est marqué par la remise des « prix fédéraux pour des réalisations innovantes exceptionnelles dans l'artisanat » par la secrétaire d'État parlementaire Iris Gleicke et du « prix de l'artisanat des Bürgschaftsbanken » (banques de garanties) par le secrétaire d'État parlementaire Dirk Wiese.

Le bilan de la politique économique de l'artisanat de l'année précédente laisse apparaître de nombreux résultats positifs. Outre les impulsions pour d'autres investissements publics et privés d'un montant d'environ 40 milliards d'euros d'ici 2020 et l'offensive de construction de logements, il a été possible de débloquer 16 millions d'euros par an pour l'assistance et le conseil offerts dans le secteur artisanal. De plus, l'autonomie administrative a été renforcée dans l'artisanat et le « centre de compétences artisanat numérique » a pu être développé avec ses cinq interfaces régionales dans les domaines des technologies de l'information et de la communication, des processus numériques, du Building Information Modeling, des technologies de production et d'automatisation ainsi que des modèles d'activité soutenus par les technologies informatiques.