Dirk Wiese, secrétaire d'État parlementaire auprès de la ministre fédérale de l'Économie et de l'Énergie

© BMWi/Susanne Eriksson

Dirk Wiese, secrétaire d'État parlementaire auprès de la ministre fédérale de l'Économie et de l'Énergie (BMWi), reçoit aujourd'hui des représentants gouvernementaux et d'initiatives européennes de l'informatique en nuage en provenance de la France, de l'Italie, des Pays-Bas, de l'Autriche, de la Roumanie, de la République tchèque, de la Slovaquie, de l'Allemagne et de la Commission européenne à l'occasion d'une conférence sur l'informatique en nuage (cloud-computing). Les participants vont discuter de l'harmonisation, à l'échelle européenne, d'initiatives de cloud-computing nationales ce qui représente une étape importante vers le marché unique numérique en Europe.

marchéLe secrétaire d'État Dirk Wiese a déclaré à ce propos : « Le marché unique constitue le fondement de l'UE. En instaurant le marché unique numérique, nous préparons ce fondement à l'ère numérique. Au cours des dernières années, nous avons déjà accompli beaucoup de progrès. Nous avons harmonisé les législations nationales relatives au commerce en ligne transfrontalier et à la propriété intellectuelle et nous avons supprimé les frais d'itinérance. Mais il reste encore beaucoup à faire. À l'heure actuelle, nous nous concentrons notamment sur les services d'informatique en nuage puisqu'ils constituent un outil central de la transformation numérique de notre économie. Nous avons besoin de normes communes pour aider notamment les petites et moyennes entreprises dans l'UE à mieux évaluer et appliquer les services du cloud-computing. En décembre 2016, trois initiatives européennes ont signé un accord commun sur des labels de sécurité à l'initiative du ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi). Nous souhaitons élargir cette coopération pour faire participer d'autres États européens. La conférence d'aujourd'hui donne des impulsions importantes dans ce sens et nous rapproche davantage du marché unique de l'UE. »

Les initiatives d'informatique en nuage ont pour objectif le développement de normes harmonisées pour les nuages et la reconnaissance mutuelle, sur cette base, de certificats nationaux. Fin 2016, trois initiatives s'engageant en faveur d'une labellisation des nuages, à savoir Zeker-Online (Pays-Bas), Label Cloud (France) et Trusted Cloud (Allemagne), ont été les pionniers en signant un accord de coopération.

Le projet Trusted Cloud

Le projet Trusted Cloud a été réalisé sous l'égide du BMWi afin de rendre l'informatique en nuage plus transparent et d'améliorer la confiance dans cette technologie. L'association « Kompetenznetzwerk Trusted Cloud e. V. » est l'éditeur du label Trusted Cloud. Les membres de l'association sont des utilisateurs, des prestataires de services en nuage et des scientifiques. Le label Trusted Cloud est octroyé à des services d'informatique en nuage qui respectent des critères minimums relatives à la transparence, la sécurité, la qualité et la conformité juridique. Jusqu'à présent, le label Trusted Cloud a été octroyé à 17 services d'informatique en nuage. Vous trouverez des informations complémentaires sur Trusted Cloud en cliquant sur www.trusted-cloud.de (en allemand).