Nouveau paysage à Gessental à Ronneburg

© Wismut GmbH

Mme Iris Gleicke, secrétaire d’État parlementaire attachée à la ministre fédérale de l’Économie et de l’Énergie, le professeur Georg Unland, ministre des Finances de Saxe, Mme Heike Taubert, ministre des Finances de Thuringe et vice-Premier ministre, ainsi que les directeurs de la société Wismut GmbH, MM. Stefan Mann et Rainer M. Türmer, ont signé, le 20 septembre 2017, à la forteresse de Königstein près de Dresde, une déclaration d’intention relative à la gestion future du « patrimoine industriel de la société Wismut ».

Les participants sont unanimes sur la nécessité de préserver ce patrimoine vaste et diversifié et de le rendre accessible. Il s’agit de créer les conditions permettant d’informer un large public sur ce patrimoine et de l’explorer. A cet effet, la Fédération, les deux États libres et la société Wismut GmbH sont convenus, l’année dernière, de créer un groupe de projet commun. Les premiers travaux ont été effectués. Le patrimoine matériel a été recensé, l’état et la disponibilité des différentes parties ont été examinés et des premières idées de présentation ont été développées compte tenu des intérêts des États libres impliqués et de la Fédération.

Cependant, un concept de mise en œuvre solide et durable ne peut être élaboré qu’avec le soutien de partenaires intéressés et compétents. C’est pourquoi un atelier a été organisé à Bad Schlema début septembre 2017. Cet atelier a réuni la Fédération, la société Wismut GmbH, les deux Länder et des représentants de haut niveau d’institutions scientifiques et de musées, tels que le Musée allemand de la mine de Bochum, la Maison de l’Histoire, l’Institut d’histoire contemporaine de Munich, l’Association Leibniz, l’Université technique Bergakademie de Freiberg, l’Institut fédéral des géosciences et des ressources naturelles de Hanovre, l’Université Bauhaus de Weimar et les Archives fédérales. Toutes les institutions participantes se sont déclarées disposées à collaborer à l’élaboration du concept de mise en œuvre.

La secrétaire d’État Mme Iris Gleicke a déclaré : « En signant la déclaration d’intention, nous avons franchi une étape importante avec les deux États libres en ce qui concerne la gestion du patrimoine industriel de la société Wismut. Le soutien naissant de partenaires solides et bien connus marque une autre étape importante sur la voie d’une présentation adéquate de l’histoire de la société Wismut, d’une société minière d’uranium de la RDA à une entreprise d’assainissement et de décontamination de la Fédération. »

Le professeur Georg Unland, ministre des Finances de Saxe, a déclaré à ce propos :« Le patrimoine industriel de la société Wismut n’est pas seulement une tâche majeure d’assainissement, qui a déjà englouti 6 milliards d’euros de recettes fiscales. Il offre également un potentiel pour l’avenir, avec les archives géologiques comme point de départ important pour l’exploration des ressources minières du pays, une histoire de l’entreprise unique en son genre, pas encore entièrement analysée, et avec diverses collections. Je me réjouis donc que la Fédération aille à la rencontre de la Saxe et de la Thuringe à cet égard. »

Mme Heike Taubert, ministre des Finances de Thuringe et vice-Premier ministre, a déclaré : « Pour les habitants de ma ville natale de Ronneburg et de toute la région, il est important que le patrimoine industriel de la société Wismut soit géré de manière appropriée. Après tout, l’extraction du minerai d’uranium a, pendant longtemps, marqué la population et façonné le paysage. En préservant le patrimoine industriel de la société Wismut, nous honorons aussi l’œuvre de nombreux salariés d’hier et d’aujourd’hui. La déclaration d’intention contribue largement à cet objectif. »

Complément d’informations sur le « patrimoine industriel de la société Wismut » :
Le « patrimoine industriel de la société Wismut » comprend surtout l’analyse de l’histoire politique et culturelle des sociétés SAG et SDAG Wismut, de leur importance historique et de leur implication géopolitique. Le matériel d’archives comprend notamment les archives géologiques reprenant un ensemble de gisements (environ 7 500), quelque 10 000 mètres incluant des documents importants et des objets de tous les jours, ainsi que la collection d’art unique, dont font partie environ 4 200 œuvres et une large collection de photos et de films. Le patrimoine industriel de la société Wismut inclut aussi les paysages façonnés par plus de 40 ans d’extraction de minerai d’uranium et l’assainissement qui a suivi, tels que la vallée de Gessental et le « Nouveau Paysage de Ronneburg » avec le point de vue « Schmirchauer Höhe » en Thuringe de l’Est, le puits 371 à Hartenstein/Saxe et le siège social de la société Wismut à Chemnitz.