Hyperliens internes pour la navigation

Article - Politique économique

Renforcer l'économie, garantir l'avenir

Introduction

Renforcer les PME et l'industrie, relancer les investissements, gérer la numérisation, promouvoir les créations d'entreprises innovantes et faire de la transition énergétique une réussite : le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie s'engage en faveur d'entreprises compétitives, d'une croissance forte et d'une Europe qui fonctionne en tant que communauté de valeurs. Pour la prospérité de demain.

L'Allemagne poursuit sa croissance solide : en 2017, le produit intérieur brut a augmenté de 2,2 % en chiffres corrigés des prix. Il s'agissait de la croissance économique la plus forte depuis 2011. Selon les projections de automne 2018, l'économie allemande continuera de croître et enregistrera un taux de croissance de 1,8 % en 2018. Le taux de chômage est à son niveau le plus bas depuis 25 ans. En 2017, l'Allemagne a enregistré de nouveau un record de l'emploi avec 44,6 millions actifs en moyenne annuelle. D'après les projections de automne, l'emploi augmentera de presque 400.000 de personnes d'ici 2019 et le chômage diminuera pour tomber à un nouveau plancher record. Cette dynamique économique constante est soutenue surtout pas l'économie nationale et en particulier par les dépenses de consommation et les investissements dans la construction de logements.

De nouveau défis à relever

Un changement profond s'opère dans le monde du travail à travers la numérisation et le changement démographique. Les dix prochaines années, l'Allemagne ne peut relever les défis de manière intelligente qu'en continuant de miser sur les forces de l'économie allemande, en organisant le passage à l'ère du numérique et en consolidant la dynamique de croissance.

Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi) prend des décisions importantes pour garantir la prospérité et la croissance et pour poser les conditions nécessaires à la modernisation du site industriel allemand. Il poursuit sa politique économique misant sur les investissements et la croissance durable. Il le fait pour renforcer la dynamique économique et avoir des entreprises prospères et une société forte.

Pose des rails; Source: Getty Images/Thomas Trutschel

© Getty Images/Thomas Trutschel

Renforcer les investissements

aller à Article

Renforcer les investissements

Investir dans l'avenir

Le gouvernement fédéral poursuit une approche large pour renforcer l'investissement public et privé. Car une société moderne d'industrie et de services a besoin d'infrastructures modernes.

Afin de préserver la compétitivité future de l'Allemagne, le gouvernement fédéral renforce l'investissement privé et public en Allemagne et en Europe. Investissement et innovation sont la clé d'une compétitivité accrue, d'une prospérité durable et d'une meilleure qualité de vie. Une infrastructure moderne et efficace ainsi que des investissements dans l'éducation, la science et la recherche sont la base de la croissance future.

Plus de moyens pour l'infrastructure

Au cours des dernières années, les investissements réalisés dans les infrastructures de transport ont augmenté de plus de 20 % pour s'élever à 12,8 milliards d'euros. À travers la réduction bureaucratique dans les communes, de nouvelles marges de manœuvre sont disponibles pour investir là où les besoins sont grands.

Dans le cadre de sa stratégie d'investissement, le gouvernement fédéral promeut par ailleurs d'autres mesures pour renforcer durablement les investissements : avec deux lois sur l'allègement de la bureaucratie dans le cadre de la suppression de la bureaucratie, des mesures d'amélioration des conditions cadres pour le capital risque et les start-ups en Allemagne et l'extension des programmes de soutien pour les jeunes entreprises, de bonnes bases ont été créées pour la politique d'investissement future.

Junge Gründerinnen und Gründer sprechen über eine Zeichnung; Thema Existenzgründung; Quelle: Getty Images/Emely

© Getty Images/Emely

Nouvelle vague de créations d'entreprises

Renforcer les PME, promouvoir les créations d'entreprises innovantes

En sa qualité de ministère fédéral responsable des PME, le BMWi met en œuvre de multiples initiatives et programmes afin que les PME allemandes conservent leur vitalité, leur force et leur capacité d'innovation, compte tenu des multiples défis dans les domaines de la mondialisation, du changement démographique et de la transition énergétique.

Les thèmes centraux sont notamment le renforcement de la force d'innovation et le financement de création et de croissance compétitif à l’échelle internationale. Ce qui importe également, c'est d'alléger le poids bureaucratique qui pèse sur les entreprises, de les soutenir le mieux possible lors des successions et de créer les bonnes conditions cadres pour une politique de personnel qualifié durable.

Les créations d'entreprises sont comme un élixir de vie pour l'économie. En effet, les idées créatives, les modèles d'activité innovants et les nouveaux emplois modernisent la structure de l'économie, augmentent la compétitivité et apportent de la diversité à l'économie sociale de marché. La dynamique des créations d’entreprises doit donc s'améliorer. Il existe encore un grand potentiel pour une ambiance de renouveau et l'envie de se mettre à son compte - pour une nouvelle vague de créations d'entreprises. Le ministère fédéral de l’Économie entend renforcer l’esprit d’entreprise et la création d’entreprises en Allemagne et inciter les professionnels à se mettre à leur propre compte.

Plus de soutien pour les créateurs d'entreprises

Afin de soutenir les jeunes entreprises, le BMWi s'engage à améliorer les conditions cadres pour les créateurs d'entreprises, également à l'échelle européenne. Les jeunes entreprises et start-ups profitent non seulement des programmes de soutien existants tels que EXIST et INVEST, mais surtout de directives uniformes au niveau européen, de bonnes conditions de financement et d'une bureaucratie aussi légère que possible. Dans ce contexte, le BMWi s'engage à réduire à leur strict minimum les charges bureaucratiques et de continuer d'améliorer les conditions pour le capital risque.

Les programmes de soutien existants tels que EXIST et INVEST ont ainsi déjà été élargis et de nouveaux instruments de financement comme le fonds de capital-risque coparion ont été lancés. Les conditions cadres ont déjà été améliorées : la loi sur l'allègement de la bureaucratie a nettement réduit les charges bureaucratiques des créateurs d'entreprises. Dans un deuxième temps, il convient de rendre les programmes de soutien actuels plus transparents et de supprimer les obstacles qui apparaissent pendant les créations.

Le drapeau de LUnion Europénne; Source: iStock.com/instamatics

© iStock.com/instamatics

Économie européenne et marché intérieur

aller à Article

Développer l'Europe

Créer une Europe forte - renforcer les échanges internationaux

La prospérité, la croissance et l'emploi en l'Allemagne sont indissociablement liés à l'évolution politique et économique de l'Europe et du monde. Le gouvernement fédéral saisit la chance de participer activement à organiser la mondialisation. Il donne des impulsions économiques au niveau européen, continue de développer l'Union économique et monétaire européenne, renforce les institutions communes et crée des incitations pour une action durable des États membres.

Le gouvernement fédéral s'engage également au-delà des frontières européennes à intensifier les relations économiques internationales et à les développer de manière responsable. Le développement prospère des relations économiques internationales n'est possible qu'avec des conditions de concurrence justes et transparentes.

Participer activement à la promotion des échanges internationaux

Le système commercial multilatéral reste au cœur de la politique commerciale européenne et allemande. Il lie des pays industrialisés, des pays émergents et des pays en développement dans un cadre réglementaire des échanges internationaux transparent et fiable. Il est donc important pour le gouvernement fédéral de renforcer l'Organisation mondiale du Commerce (OMC).

Compte tenu du ralentissement des négociations dans le cadre du cycle de négociations commerciales en cours, le gouvernement fédéral mise davantage sur des négociations plus flexibles et plurilatérales et compte plus tard utiliser les résultats obtenus dans le cadre de l'OMC. Par ailleurs, il s'engage en faveur d'accords de libre-échange bilatéraux et d'accords d'investissement avec des États tiers importants. Figurent également parmi ces États les pays de la région Asie-Pacifique en raison de la taille et du potentiel de leurs marchés.

Renouveler la promesse européenne

Suite aux récentes évolutions, il convient de renouveler les promesses centrales de l'Union européenne et de leur donner un nouveau souffle. Selon le gouvernement fédéral, l'objectif est d'avoir une Union économique et monétaire compétitive au niveau international. Une Europe qui remplit la promesse de paix, de démocratie, d'État de droit, de sécurité, de stabilité, de prospérité et d'emplois et veille à des finances publiques solides, un État moderne, des conditions d’investissement attractives et un marché intérieur ouvert. Il est par ailleurs important de développer une vision de long terme de l'évolution institutionnelle de l'Union économique et monétaire.

Computerchip und Gasfaser zum Thema Digitalisierung; Quelle: Getty Images / Rafe Swan

© Getty Images / Rafe Swan

Façonner la Transition Numérique

aller à Article

Numérisation

Créer un cadre juridique pour le changement numérique

La numérisation offre de grandes chances à la société et ouvre un potentiel énorme de création de valeur supplémentaire. Le gouvernement fédéral s’empare du changement numérique pour créer avec les entrepreneurs, les syndicats, les chercheurs et la société civile les conditions préalables pour une numérisation réussie.

La numérisation modifie le quotidien, les modes de travail et le travail dans une mesure équivalente à la révolution industrielle. Elle ne recèle pas que des chances macro-économiques, sous la forme de nouveaux marchés, de nouveaux débouchés et de nouveaux emplois. Elle apporte aussi de nombreuses opportunités pour les citoyennes et les citoyens avec une offre plus diversifiée, de nouvelles possibilités de communication ou la flexibilité du travail dans le temps et dans l'espace.

Le changement numérique a besoin d'un cadre juridique garantissant le respect de la concurrence tout en prenant davantage en compte les spécificités des marchés numériques et qui fixe clairement les responsabilités. Le 9e amendement de la loi contre les restrictions à la concurrence (GWB) adopté le 28 septembre 2016 par le conseil des ministres, a permis de tenir compte des exigences posées par la numérisation progressive et l'économie des plateformes. Une réglementation et un contrôle cohérents doivent contribuer à renforcer le rôle de l'Allemagne comme site numérique. Le cadre réglementaire instauré par la loi sur la sécurité des technologies de l'information doit être développé et élargi afin de garantir des niveaux de sécurité plus élevés pour les systèmes de technologies de l'information. Le règlement de base européen sur la protection des données a créé un cadre juridique unique européen pour le traitement de données à caractère personnel. Avec la réforme du droit des marchés publics, le gouvernement fédéral a mis en place un droit des marchés publics plus simple et plus convivial.

La compétitivité de l'Europe dépend de manière décisive de l'achèvement du marché numérique intérieur. C'est pourquoi nous souhaitons renoncer en principe aux réglementations nationales unilatérales afin de faciliter la mise en œuvre de modèles d'activités numériques à l'échelle européenne.

Gérer la numérisation

Les programmes d'aide pour le développement de réseaux haut débit de haute performance généralisés et d'autres projets numériques, la loi sur la sécurité des technologies de l'information et la plateforme Industrie 4.0 (en allemand) contribuent de façon décisive à organiser le changement numérique. Une nouvelle politique réglementaire numérique européenne devra se concentrer sur deux objectifs : promouvoir une croissance inclusive tirée par les investissements et les innovations sur la base d'une concurrence loyale et garantir les droits fondamentaux individuels et la souveraineté des données.

Le Sommet sur le numérique est la plateforme centrale de la coopération politique, économique, scientifique et sociale pour la transition vers l’économie numérique..Le prochain Sommet sur le numérique aura lieu les 3 et 4 décembre 2018 à Nuremberg.

Parc éolien offshore; Source: ABB

© ABB

La nouvelle phase de la transition énergétique peut commencer

aller à Article

Faire avancer efficacement la transition énergétique

Développer les énergies renouvelables et accroitre l'efficacité énergétique

La transition énergétique est l'un des projets centraux du gouvernement fédéral pour un avenir sûr, écologique et économiquement réussi.Comme prochaine étape de la transition énergétique, un cadre global cohérent est nécessaire pour rassembler les nombreux domaines tels que l'efficacité énergétique, les énergies renouvelables, le marché de l'électricité, les réseaux et la numérisation.

La transition énergétique ne fait pas que permettre la sortie de la production de l'énergie nucléaire d'ici à l'an 2022, elle aide aussi l'Allemagne à atteindre ses objectifs de protection du climat. Une utilisation efficace et économe de l'énergie et la poursuite du développement des énergies renouvelables sont les deux piliers stratégiques sur lesquels doit reposer la poursuite de la transition énergétique. Le concept de l'économie sociale de marché vaut aussi pour la transition énergétique, à savoir d'améliorer les performances économiques tout en garantissant la sécurité sociale. D'ici 2030, 65 % de l'électricité doit être produite à partir des énergies renouvelables. Il s'agit là d'un bond en avant. L'approvisionnement doit cependant rester stable, les prix de l'énergie ne doivent pas limiter la compétitivité des entreprises et pénaliser trop fortement les consommateurs.

Des réformes intelligentes doivent être prises pour continuer d'intégrer les énergies renouvelables dans le marché de l'électricité et adapter le marché de l'électricité 2.0 à une part croissante d'énergies renouvelables. Le BMWi met en place les conditions cadres pour une infrastructure numérique reliant plus de 1,5 millions de producteurs d'électricité à des grands consommateurs.

Pour une consommation d'énergie responsable : L'Allemagne mise sur l'efficacité

Nous ne réussirons la transition énergétique que si nous parvenons à augmenter fortement l'efficacité énergétique. Car le développement des énergies renouvelables ne suffira pas tout seul à remplir les objectifs de protection du climat sur la base du concept et des décisions prises à Paris. L'objectif est d'utiliser le moins d'énergie possible et de couvrir le besoin résiduel avec des énergies renouvelables. L'instrument central de pilotage de la politique d'efficacité énergétique en Allemagne est le Plan d'action national pour l'efficacité énergétique (NAPE), qui définit l'orientation stratégique de l'efficacité énergétique et réunit les mesures, programmes et instruments principaux.

Pour plus d'informations

  • 12.06.2018 - Communiqués de presse - Développement économique et conjoncture

    Présentation du rapport économique de l'OCDE – l'Organisation de coopération et de développement économiques entérine la politique économique du gouvernement fédéral

    Ouvre vue détaillée
Un travailleurs dans un'entreprise; Source: Getty Images/Monty Rakusen