Navigation

Hyperliens internes pour la navigation

Article - Pérennisation des ressources humaines qualifiées

De la main d'œuvre qualifiée pour l'Allemagne

Introduction

Le personnel qualifié est la clé des innovations et de la compétitivité, de la croissance et de l'emploi, de la prospérité et de la qualité de vie. Compte tenu de l'évolution démographique la couverture des besoins en main-d’œuvre qualifiée représente l'un des principaux défis des futures décennies pour tous les acteurs du monde de la politique, de l'économie et des sciences.

Actuellement, il n'y a pas en Allemagne de pénurie de main-d'œuvre qualifiée sur tout le territoire. Mais le changement démographique renforce de plus en plus la tendance d'un manque de main d'œuvre qualifiée. En raison de l'évolution démographique, selon les 13e prévisions démographiques coordonnées, la population en âge de travailler (de 20 ans à moins de 65 ans) diminuera de 4,4 millions d'ici l'année 2030 et de 11 à 15 millions d'ici 2060.

Entre temps, six entreprises sur dix voient dans la pénurie de main-d’œuvre qualifiée une menace pour l'évolution de leurs activités, voir enquête conjoncturelle du printemps 2018 réalisée par l’Association des chambres de commerce et d’industrie allemandes (DIHK) (en allemand). Le gouvernement fédéral entend donc continuer d'accroître la participation au marché du travail. L'immigration de personnel qualifié et l'intégration des réfugiés dans le marché du travail font également partie des mesures visant à renforcer la base de main-d'œuvre qualifiée. De plus en plus d'entreprises découvrent dans ce contexte les avantages liés à la diversité des salariés, qui inclut des personnes de sexes, d'âges et d'origines différents et aussi des personnes en situation de handicap. Le BMWi soutient les petites et moyennes entreprises dans ce domaine, par exemple avec le Centre de compétences Main-d'œuvre qualifiée (en allemand).

Quatre chiffres sur l'évolution démographique et la pénurie de main-d'œuvre qualifiée

1/3
Symbolicon für Wachstumskurve

d'augmentation du nombre
de personnes de plus de 65 ans d'ici 2060

11 à 15
Symbolicon für Wachstumskurve

millions de personnes de moins
vivront en Allemagne d'ici 2060

96
Symbolicon für Arbeiter

professions sur 619
connaissent actuellement une pénurie de main-d'œuvre qualifiée

60
Symbolicon für Bürogebäude in Deutschland

pour cent des entreprises
considèrent aujourd'hui déjà le manque de main-d'œuvre qualifiée comme un risque

Diagnostic et tendances

Le manque de main-d'œuvre qualifiée est d'ores et déjà perceptible

Actuellement, la main-d'œuvre qualifiée ne fait pas encore défaut sur l'ensemble du territoire, cependant certaines régions, branches et professions sont déjà concernées. Dans le domaine de l'ingénierie qui joue un rôle important pour l'Allemagne, de nombreux postes ne sont déjà pas pourvus.

L'étude (02/2017) « Manque de main d'œuvre qualifiée dans les entreprises : situation régionale par rapport aux besoins en main d'œuvre et mobilité » (en allemand) du Centre de compétences « personnel qualifié » (KOFA) montre que les problèmes liés au manque de main d'œuvre sont déjà monnaie courante. Alors que quatre emplois sur dix étaient des emplois déficitaires en 2011, un emploi sur deux était concerné en 2016. La main d'œuvre vieillissante et la relève manquante aggravent la situation dans de nombreuses régions allemandes. Sur le marché de la formation également, le nombre de postes d'apprentissage vacants a continué d'augmenter, que ce soit pour les régions du sud de l'Allemagne fortes économiquement ou pour les régions de l'est de l'Allemagne témoignant d'un déclin démographique.

Les professions particulièrement affectées par le manque de main-d'œuvre qualifiée sont notamment :

  • Les professions universitaires dans les domaines de la médecine, de l'ingénierie en construction mécanique et automobile, de l'électrotechnique, des techniques d'approvisionnement et d'élimination, des technologies de l'information pour le développement de logiciels/de la programmation, des STEM (mathématiques, informatique, sciences naturelles et technique);
  • l'artisanat : installation et montage électriques, installation de tuyaux, usinage, mécanique des outils, transformation de matières plastiques, construction de réseaux de canalisation/tuyauterie, technique de soudure, construction mécanique.
  • les soins : soins de santé, pour les malades ou les personnes âgées

Différences régionales

L'impact de l'évolution démographique sur le marché du travail se manifeste déjà dans certaines régions. Les länder du sud de l'Allemagne forts économiquement sont particulièrement touchés par la pénurie de main d'œuvre. Comme le montre l'étude actuelle du KOFA, deux tiers de tous les emplois sont des emplois déficitaires en Bavière et au Bade-Wurtemberg. Les entreprises ne voient pas d'amélioration. Au cours des cinq dernières années, la situation s'est surtout détériorée dans l'est de l'Allemagne.

L'enquête menée auprès des employeurs en 2016 par l'Institut de recherche sur l'emploi et les professions (IAB) en Allemagne de l'est (en allemand) en vient également à ce résultat. 36 pour cent des emplois disponibles au premier semestre de 2016 étaient vacants en Allemagne de l'est jusqu'au moment où l'enquête a été menée. Pour la quatrième fois d'affilé en 2016, le taux d'emplois vacants était supérieur à celui de l'Allemagne de l'ouest (2016 : environ 30 pour cent). Par ailleurs, environ un tiers des places d'apprentissage n'ont pas trouvé de candidats appropriés.

Exploiter les potentiels

Où sont les plus grands potentiels en matière de main-d'œuvre qualifiée?

Il est possible de mieux exploiter les potentiels des femmes, des seniors, des personnes issues de l'immigration, des jeunes sans formation et des personnes en situation de handicap. La diversité contribue grandement à la réussite d'une entreprise. En outre, pour les professions particulièrement touchées par la pénurie, l'accent est mis sur la main-d'œuvre internationale qualifiée.

Femmes

Les femmes représentent le principal potentiel d'emploi pour couvrir les besoins en main-d'œuvre spécialisée. Avec une participation au marché du travail de plus de 72 pour cent, l'Allemagne se positionne bien. Cependant, beaucoup de femmes travaillent à temps partiel. La part de femmes qui travaillent à temps plein est supérieure dans pratiquement tous les autres pays européens. Bon nombre de femmes à temps partiel aimeraient travailler plus d'heures. Et ce n'est pas tout : près de 42 pour cent des femmes âgées entre 25 et 49 ans et n'exerçant pas d'activité professionnelle ont indiqué comme raison devoir s'occuper de leurs enfants ou d'autres membres de leur famille.

La majorité des près de cinq millions de femmes en âge de travailler qui n'ont actuellement pas d'activité professionnelle et ne recherchent pas activement un emploi disposent d'une bonne formation. Il est donc dans l'intérêt de l'économie d'exploiter encore mieux le potentiel de performance et de qualification des femmes. Il faut pour cela de meilleures possibilités de concilier la vie familiale et la vie professionnelle.

Seniors

Pour l'avenir de l'Allemagne, nous aurons besoin de toutes les générations. Forts de longues années d'expérience professionnelle, les salariés plus âgés disposent aussi de vastes connaissances spécialisées. Sur mandat du ministère fédéral du Travail et des
Affaires sociales (BMAS), le Centre de recherche économique européenne (ZEW) de Mannheim a calculé un potentiel de main-d'œuvre de 0,6 à 1,1 million chez les seniors de 55 à 64 ans d'ici 2025, comparé à un scénario pour l'année 2025 avec une participation au marché du travail et un temps de travail moyen au niveau de l'année 2013. Ces dernières années, la participation au marché du travail des personnes âgées de 55 à 64 a fortement augmenté.

Chaque entreprise peut, par des mesures ciblées, profiter du potentiel des seniors : aménagement du travail adapté à l'âge, amélioration de l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle, participation plus forte des seniors à la formation continue mais aussi leur recrutement ciblé ou une gestion active de la santé - tout ceci représente des investissements qui sont autant bénéfiques pour les entreprises et les salariés que pour l'Allemagne dans son ensemble.

Personnes issues de l'immigration

Les personnes issues de l'immigration représentent aussi un potentiel important. Des milliers de personnes actives pourraient être gagnées si l'intégration et la formation des personnes issues de l'immigration étaient davantage soutenues. Il s'agit, cela concerne d’une part l’intégration des réfugiés sur le marché du travail, d'autre part, d'accroître l'immigration d'une main-d'œuvre internationale hautement qualifiée, notamment pour les professions en situation de pénurie.

C'est pourquoi nous avons facilité l'immigration vers l'Allemagne des personnes ayant achevé leur formation professionnelle. La liste positive des professions en situation de pénurie a été axée sur les besoins régionaux du marché du travail. Ainsi, le personnel qualifié disposant d'une formation professionnelle reconnue en Allemagne peut désormais travailler dans plus de 130 métiers.

Inclusion: embaucher des personnes en situation de handicap

Environ 177 000 personnes atteintes d'un lourd handicap aimeraient travailler, selon les chiffres de l'Agence fédérale pour l'emploi. Beaucoup de personnes en situation de handicap ont des qualifications supérieures à la moyenne et leur handicap ne gêne pas leur travail.

Le BMWi montre le bon exemple : actuellement, près de 9 pour cent des employés sont des personnes ayant un handicap, un taux nettement plus élevé que le taux de 6 pour cent prescrit par la loi (situation en février 2018).

Pour plus d'informations sur le sujet de l'inclusion au sein de l'entreprise, veuillez consulter le site Internet du Centre de compétences Main-d'œuvre qualifiée (en allemand).

Professionnels allemands de talent vivant à l'étranger

D'après certaines estimations, au moins 200 000 Allemands hautement qualifiés vivent actuellement aux États-Unis, en Suisse et dans l'Union européenne. Il est certes réjouissant que la main-d'œuvre qualifiée allemande jouisse d'une excellente réputation à l'étranger. Cependant, nous pouvons essayer, encore plus que jusqu'à présent, de profiter de ce trésor d'expérience et d'enthousiasmer ces spécialistes à faire carrière en Allemagne. Il faut donc mettre en place une meilleure passerelle pour les Allemands qui reviennent de l'étranger. Pour cela, une plus grande transparence des offres et opportunités pour les personnes désireuses de rentrer ainsi qu'un meilleur soutien lors du retour et de la réintégration sont utiles.

Apprentis au travail sur le thème de la formation et de la profession; Quelle: Franz Bischof/Laif

© Franz Bischof/Laif

Formation et emploi

aller à Article

Culture d'accueil et Immigration

Inciter la main-d'œuvre qualifiée internationale à faire carrière en Allemagne

Inciter, partout dans le monde, la main-d'œuvre qualifiée à venir faire carrière en Allemagne nécessite de la part des responsables politiques, de la société civile, de l'administration et des entreprises une culture de l'accueil qui donne envie de rester. À travers des offres adaptées, un soutien est apporté à la main d'œuvre qualifiée et aux immigrés pour une intégration réussie sur le marché du travail. Le gouvernement fédéral mettra en place une loi sur l'immigration de la main de la main d'œuvre qualifiée afin d'éviter qu'un emploi reste vacant.

Hotline pour la main-d'œuvre qualifiée internationale

Le service d'assistance téléphonique « Travailler et vivre en Allemagne » mis en place par le gouvernement fédéral est le premier service d'information complet et multilingue en matière d'immigration et d'intégration qui s'adresse aux travailleurs qualifiés, aux étudiants et aux apprentis, qu'ils soient immigrés ou souhaitent immigrer en Allemagne. En composant le numéro de téléphone +49 30 1815-1111, ils peuvent obtenir des conseils personnalisés sur les conditions d'entrée et de séjour en Allemagne, sur l'apprentissage de la langue allemande, sur la recherche d'un emploi et sur la reconnaissance des qualifications professionnelles obtenues à l'étranger.

Reconnaissance des qualifications professionnelles étrangères

La « loi sur l'amélioration de l'identification et de la reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger » a, depuis 2012, conduit à une meilleure évaluation et une meilleure reconnaissance des qualifications étrangères. Son adoption a introduit un droit légal à une procédure de vérification des équivalences entre les qualifications professionnelles acquises à l'étranger et les diplômes allemands.

Elle permet aussi aux diplômés d'études supérieures extracommunautaires envisageant d'immigrer en Allemagne d'y séjourner pendant six mois pour y chercher un travail, s'ils peuvent subvenir à leurs besoins matériels durant cette période.

Un outil pratique: le portail BQ (en anglais) du BMWi est une plateforme centrale d'information en ligne sur les qualifications professionnelles acquises à l'étranger. Grâce à ce portail, les organismes compétents (les chambres professionnelles) sont mieux à même d'évaluer en toute transparence les diplômes étrangers.

Carte bleue européenne

Introduite en août 2012, la « carte bleue européenne » permet aux diplômés de l'enseignement supérieur originaires d'un pays hors Union européenne, ayant une promesse d'embauche, de travailler en Allemagne et d'y vivre avec leur famille. Pour en savoir plus.

Soutenir le mieux possible les immigrés

Afin de mieux intégrer les immigrés sur le marché de la formation et du travail, environ 170 « guides d'accueil » soutiennent des entreprises dans l'attribution d'emplois et de places de formation vacantes à des réfugiés. Ils fournissent à l'échelle fédérale des stages, des stages d'observation dans des entreprises, des qualifications d'entrée, des formations et des emplois à des réfugiés dans des petites et moyennes entreprises (PME). Les guides d'accueil aident les réfugiés concernant toutes questions relatives à la promotion des connaissances linguistiques, au statut de séjour, aux besoins en qualifications ainsi qu’aux possibilités d’aide et de soutien.

Le programme réussi visant au pourvoi adéquat des postes de formation vacants permet d'attribuer « adéquatement » des postes de formation dans des petites et moyennes entreprises à de jeunes étrangers qui n'ont pas de statut de réfugié. Le programme aide les PME à mettre en place et développer une culture de l’accueil et à intégrer les apprentis et personnels qualifiés étrangers qui ne comptent pas parmi les réfugiés venus en Allemagne.

Formation professionnelle en alternance à l'étranger

Former la main d'œuvre à l'échelle internationale avec le programme « Skills Experts »

Chaque entreprise a besoin d'une main d'œuvre qualifiée afin de rester compétitive. Cela vaut également pour les entreprises allemandes localisées à l'étranger. Le programme « Skills Experts » soutient ainsi particulièrement les petites et moyennes entreprises allemandes à former les jeunes sur place en fonction des besoins dans les entreprises.

Il existe dans de nombreux pays une pénurie de main d'œuvre bien formée dans différentes branches. Tant les entreprises locales que les entreprises allemandes actives sur la scène internationale ne peuvent pas exploiter pleinement le potentiel que leur offrent les marchés respectifs. C'est ici qu'intervient le programme « Skills Experts ». Des chambres allemandes de commerce à l’étranger sélectionnées appliquent le programme qui soutient des entreprises intéressées à former de la main d'œuvre en se basant sur le modèle allemand de la formation professionnelle en alternance. Pour en savoir plus (en allemand).

Pour plus d'informations

  • 26.01.2018 - Communiqués de presse - Pérennisation des ressources humaines qualifiées

    La ministre fédérale de l'Économie, Brigitte Zypries : Nous voulons et avons besoin de la main d'œuvre internationale !

    Ouvre vue détaillée
  • 22.01.2018 - Communiqué de presse commun - Formation en alternance

    Du mouvement entre l'Allemagne et la France - les apprentis sont aussi mobiles au-delà des frontières.

    Ouvre vue détaillée
Électricien au travail; Quelle: Getty Images/altrendo images