Hyperliens internes pour la navigation

Article - Industrie culturelle et créative

Industrie culturelle et créative

Introduction

De l'architecture à la publicité en passant par la musique, l'industrie culturelle et créative est une branche très variée. Des artistes et créateurs indépendants ainsi que des petits entrepreneurs tels que des marchands d'art, des agences et des galeristes y travaillent.

L'industrie culturelle et créative est caractérisée par des esprits créatifs. Que ce soient des auteurs, réalisateurs de films, musiciens, artistes du spectacle, artistes dans les domaines visuels, architectes, designers et développeurs de jeux vidéo, ils sont tous garants de la qualité artistique, de la diversité culturelle et du renouveau créatif. Ils représentent dans le même temps la dynamique économique d'une économie basée sur la connaissance et l'innovation.

L'industrie culturelle et créative fait partie des branches de l'économie mondiale qui connaissent la croissance la plus rapide. Afin que cela reste ainsi, la branche doit devenir plus compétitive et les perspectives d'emploi des petites entreprises culturelles innovantes ainsi que des artistes indépendants doivent être améliorées. C'est pourquoi le gouvernement fédéral a lancé en 2007 l'Initiative Industrie culturelle et créative. Elle est coordonnée par le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie et la déléguée du gouvernement fédéral à la culture et aux médias.

Quatre paie pour les Industrie culturelle et créative

158,6
Symbolicon für Eurostapel

milliards d'euros
tel est le chiffre d'affaires de la branche en 2017

1,6
Symbolicon für Menschen

milliards d'actifs
dans l'industrie culturelle et créative

254
Symbolicon für Schreibtisch

mille
indépendants et entrepreneurs sont actifs dans cette branche

3,1
Symbolicon für Tortendiagramm

Prozent
telle est la part de la branche dans le produit intérieur brut (2017)

Vue d'Ensemble de la Branche

Une branche créative porteuse d'avenir

Depuis la fin des années 1980, l'industrie culturelle et créative est devenue l'une des branches de l'industrie les plus dynamiques au niveau international. Selon les estimations, sa contribution à l'économie allemande s'élevait en 2017 à plus de 102 milliards d'euros. Elle est ainsi comparable aux grands secteurs industriels que sont le secteur automobile et la construction de machines, l'industrie chimique et le secteur des services financiers.

Font partie de l'industrie culturelle et créative les entreprises culturelles et créatives orientées vers le profit et actives dans la production et la diffusion de biens et services culturels et créatifs. N'y font pas partie les entreprises, établissements et associations soutenus par un financement public.

Dans le cadre de l'Initiative Industrie culturelle et créative, le gouvernement fédéral publie un rapport de suivi (PDF, 1MB) annuel sur le développement de la branche.

En 2017 en Allemagne, plus d'1,1 million de personnes travaillaient dans l'industrie culturelle et créative, parmi lesquelles plus de 254 500 en tant que travailleurs indépendants et entrepreneurs commerciaux ainsi que plus de 900 000 travailleurs avec des emplois soumis aux cotisations sociales. Selon les estimations, le nombre d'emplois soumis aux cotisations sociales a augmenté de 4,3 pour cent en 2017 par rapport à l'année précédente. Plus de 188 000 nouveaux emplois soumis aux cotisations sociales ont ainsi été créés depuis 2009. Si l'on prend aussi en compte les salariés exerçant une activité minime, presque 1,7 millions de salariés travaillaient dans la branche culturelle et créative en 2017. Les 254 700 entreprises ont réalisé ensemble un chiffre d'affaires de plus de 158 milliards d'euros.

Initiative Industrie culturelle et créative

Pour une branche créative compétitive et dynamique en Allemagne

Le gouvernement fédéral a lancé l'Initiative industrie culturelle et créative afin de renforcer la compétitivité de la branche et d'exploiter le potentiel en matière de création d'emplois. Par ailleurs, les perspectives d'emploi des petites entreprises culturelles innovantes ainsi que des artistes indépendants doivent être améliorées.

Le gouvernement fédéral soutient la branche de multiples manières dans le cadre de l'Initiative Industrie culturelle et créative (en allemand). Les objectifs essentiels sont de faire de l'industrie culturelle et créative un domaine économique autonome et une branche de croissance et de renforcer sa compétitivité. De plus, la mise en réseau doit être améliorée au sein de la branche.

  • Un réseau ouvert à toutes les parties prenantes qui informe sur les possibilités de financement et soutient les créateurs d'entreprises au cours de la phase de lancement de leur entreprise.
  • Par ailleurs, le BMWi souhaite adapter ses programmes de politique économique et technologique afin de pouvoir soutenir davantage d'entreprises de l'industrie culturelle et créative à l'avenir.
  • L'accès des travailleurs indépendants et des petites entreprises de la branche aux crédits doit être facilité.
  • L'accès aux programmes de promotion des échanges extérieurs doit également être amélioré afin de mettre encore plus en avant le potentiel de la branche allemande à l'étranger.
  • La caisse d'assurance sociale des artistes doit être préservée et ses services stabilisés.
  • Le cadre juridique de la protection des droits d'auteur numériques doit être développé, afin de rétablir l'équilibre entre les droits respectifs des auteurs et des utilisateurs.

Centre de compétences pour l'industrie culturelle et créative de l'État fédéral

Depuis 2016, le nouveau Centre de compétences pour l'industrie culturelle et créative (en allemand) de l'État fédéral soutient les coopérations entre l'industrie créative et les autres branches. Le centre de compétences promeut le potentiel d'innovation de l'industrie créative et met à disposition des plateformes de mise en réseau. Il contribue à rendre plus visible l'importance de l'industrie culturelle et créative en tant que branche industrielle autonome et moteur d'innovation.

L'Office fédéral de l'économie et du contrôle d'exportation a évalué le centre de compétences pendant la période de mise en oeuvre de 2010 à 2015. Le rapport (en allemand) confirme l'excellent travail effectué par le centre de compétences, en soulignant non seulement l'éventail et le contenu des services offerts aux entreprises dans l'industrie culturelle et créative, mais aussi le travail du centre qui rend le secteur plus visible, renforce le profil professionnel du secteur et sa mise en réseau et permet que les services offerts par de nombreux länder fédéraux soient maintenus.

Pionniers culturels et créatifs de l'Allemagne

Les acteurs culturels et les artistes ont un potentiel créatif énorme pour l'économie et la société. Afin de le rendre visible, l'Initiative industrie culturelle et créative a créé le titre « Pionniers culturels et créatifs en Allemagne » (en allemand). Il distingue les personnes ayant souhaité lancer leur entreprise en se basant sur une idée particulièrement créative ou culturelle.

Pour de plus amples informations sur le concours, veuillez cliquer ici (en allemand).

German Motion Picture Fund

Promouvoir la cinématographie numérique

Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi) soutient également la force d'innovation et la compétitivité de l'industrie cinématographique allemande. Dans ce but, il a créé le programme de promotion « German Motion Picture Fund » (GMPF).

LE GMPF soutient à l'échelle fédérale des formats de série innovants et la cinématographie numérique en concentrant ses efforts sur la promotion de l'innovation. Il a déjà financé entre autres la série d'espionnage « Berlin Station », la série télé « Babylon Berlin » jouant dans les années 20 à Berlin et la première série allemande des services de streaming vidéo Amazon Prime « You are wanted ». Par ailleurs, il soutient les films de coproduction internationale aux coûts de réalisation et dépenses élevés en Allemagne.

Le concept contribue à mieux positionner le site cinématographique allemand à l'échelle internationale et à le rendre plus attractif surtout par rapport aux autres pays européens. Le GMPF met à disposition un volume d'aides annuel de 10 millions d'euros. Ce faisant, le BMWi contribue à renforcer l'industrie cinématographique de taille moyenne et à garantir la qualité et la diversité du cinéma allemand.

Nouvelle directive de promotion à compter de décembre 2017

Afin de renforcer encore davantage la force d'innovation et la compétitivité de l'industrie du film et des séries allemande, la directive de promotion a été adaptée le 15 décembre 2017 aux besoins actuels de la cinématographie numérique innovante. En plus des séries haut de gamme et des films à gros budget, le programme de promotion « German Motion Picture Fund » (GMPF) soutient désormais également des films d'action à gros budget qui ne sont pas destinés à sortir au cinéma (par exemple les vidéos à la demande). Les effets visuels (VFX) et d'autres projets cinématographiques numériques recevront aussi des aides à l'avenir. L’Office fédéral d’aide au cinéma (Filmförderungsanstalt, FFA) est responsable du programme.

Le musée Brandhorst est un symbole de l'industrie culturelle et créative