Hyperliens internes pour la navigation

Article - Alliance pour l'avenir de l'industrie

Ensemble pour renforcer l'industrie

Introduction

Mener ensemble une politique industrielle moderne afin que l'industrie reste à l'avenir le centre de gravité de l'économie allemande. Tel est l'objectif de l'« Alliance pour l'avenir de l'industrie ». L'Alliance réunit des représentants des syndicats, des organisations professionnelles et patronales, de l'Association des Chambres de commerce et d'industrie allemandes et du ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi).

Depuis 2015, 17 représentants des syndicats, des organisations professionnelles et patronales, de l'Association des Chambres de commerce et d'industrie allemandes et du ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi) travaillent ensemble au sein de l'« Alliance pour l'avenir de l'industrie » (nommée Alliance ci-dessous). L'objectif commun est de moderniser l'industrie allemande, de promouvoir l'industrie auprès de la population et de renforcer la compétitivité industrielle de l'Allemagne. En tant que structure basée sur les partenaires sociaux, l'Alliance s'engage en particulier pour renforcer l'industrie allemande ainsi que pour la création et le maintien des emplois d'avenir. L'Alliance est ainsi une plateforme de dialogue centrale pour les questions relatives à la politique industrielle.

Mettre l'importance de l'industrie au centre du débat

Notre industrie est un facteur essentiel de croissance économique, de prospérité et d'emplois. En Allemagne, sept millions de salariés soumis aux cotisations sociales travaillent dans quelque 100 000 entreprises industrielles, auxquelles s'ajoutent de nombreux prestataires de services pour l'industrie. Les salariés dans les industries manufacturières réalisent près d'un cinquième de la valeur ajoutée brute et 85 % des exportations de marchandises. Par ailleurs, l'industrie finance la plus grande part des ressources destinées à la recherche et au développement. Les entreprises industrielles allemandes sont des pionnières de l'utilisation efficace des ressources et apportent ainsi une contribution importante à la protection de l'environnement et du climat.

Relever les nouveaux défis

L'industrie n'en est pas moins confrontée à des défis technologiques et politiques de taille (comme notamment la numérisation, l'économie des plateformes, la mondialisation, la protection de l'environnement, les politiques industrielles stratégiques menées par d'autres États, la politique commerciale). L'objectif de l'Alliance est de saisir les opportunités qui se présentent grâce aux changements, de renforcer la production industrielle en Allemagne et de développer sa compétitivité internationale. Ainsi, l'Alliance a notamment participé à un dialogue structuré dont les résultats ont été pris en compte dans la révision de la stratégie pour l'industrie 2030 (PDF, 937 KB) (en allemand).

L'« Alliance pour l'avenir de l'industrie » réunit des compétences centrales de la politique industrielle au niveau national et améliore la concertation sur les enjeux de la politique industrielle.

Quatre chiffres qui illustrent l’importance de l’industrie

7
Symbolicon für Menschen

millions
de salariés assurés sociaux garantissent le fonctionnement du système de protection sociale

1,8
Symbolicon für Geld

milliards de chiffre d’affaires
pour des salaires sûrs

61,1
Symbolicon für Mikroskop

milliards d’euros
de dépenses pour la recherche et le développement

67.000
Symbolicon für Urkunde

dépôts de brevets
pour des innovations qui améliorent notre qualité de vie

Les partenaires

Une alliance forte au service de l'industrie allemande

Depuis mars 2015, l'Alliance s'engage en faveur de l'avenir de l'industrie allemande. Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie, la Fédération des industries allemandes (BDI) et le syndicat IG Metall ont été à l'origine de sa création.

Les 17 partenaires suivants participent aux activités de l'Alliance : la Fédération des industries allemandes (BDI), le syndicat IG Metall, la Fédération des industries chimiques allemandes (VCI), la Fédération de l'industrie automobile allemande (VDA), la Fédération allemande des constructeurs de machines et d'installations (VDMA), la Fédération centrale de l'industrie électrotechnique et électronique (ZVEI), la Fédération allemande du BTP (HDB), l'Union nationale des fédérations d'employeurs allemands (BDA), la Fédération allemande des employeurs de la métallurgie, la Fédération allemande des employeurs de l'industrie chimique (BAVC), la Fédération allemande de l'acier (WV Stahl), l'Association des chambres de commerce et d'industrie allemandes (DIHK) ainsi que du côté des syndicats, la Confédération des syndicats allemands (DGB), le syndicat de l'industrie minière, de la chimie et de l'énergie (IG BCE), le syndicat du BTP, de l'agriculture et de l'environnement (IG BAU) et le syndicat de l'alimentation, de la restauration et de l'hôtellerie (NGG) ainsi que le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie.

Frau mit Arbeitshelm zum Thema Moderne Industriepolitik

© goodluz - stock.adobe.com

Une politique industrielle moderne

aller à Article

Mode de fonctionnement

Comment l'Alliance fonctionne-t-elle ?

L'Alliance tripartite a été créée en 2015 avec l'objectif de se concentrer sur la politique industrielle. L'objectif commun était de moderniser de manière durable l'industrie allemande et de renforcer la compétitivité industrielle. À cette fin, l'Alliance a développé dans des groupes de travail des lignes directrices pour la politique industrielle ainsi que des recommandations d'action et des mesures communes.

Début juin 2015, l'association « Réseau pour l'avenir de l'industrie » a été créée afin d'accompagner le travail réalisé par l'Alliance. La direction de l'association respecte la parité (Fédération des industries allemandes, IG Metall). Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie a le statut d'invité. Pour plus d'informations sur l'association « Réseau pour l'avenir de l'industrie », veuillez consulter ce lien www.n3tzwerk.org (en allemand).

Le contrat de coalition entre la CDU/CSU et le SPD pour la législature 2018-2021 prévoit de poursuivre le travail de l'Alliance : « Nous voulons poursuivre l''Alliance pour l'avenir de l'industrie' et le dialogue sectoriel afin de continuer à discuter et à voter à l'avenir sur les questions essentielles de la politique industrielle avec la participation des partenaires sociaux, des scientifiques et de la société. » (contrat de coalition, page 57)

L'échange intensif d'opinions et de réflexions entre le monde de la politique, de l'économie et les syndicats est d'une importance cruciale pour le succès de la politique industrielle. L'Alliance indique des voies pour renforcer de manière durable la compétitivité de l'industrie en Allemagne. L'Alliance a enregistré un succès important avec la création du Réseau qui surmonte les anciennes divergences entre les organisations patronales et syndicales. L'Alliance regroupe ainsi les diverses initiatives (telles que les discussions et dialogues sectoriels, les plateformes, les forums) qui existent déjà pour la politique, les associations d'entreprises et les syndicats.

Les membres de la direction de l'association rencontrent le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie selon un principe de rotation dans un format qui permet un dialogue politique entre les partenaires de l'Alliance.

Activités

Activités de l'Alliance

Depuis sa création, l'Alliance s'est investie dans diverses activités, et en particulier dans l'organisation d'événements (notamment les conférences industrielles ou la Semaine de l'industrie). En outre, elle a aussi organisé une campagne pour promouvoir l'industrie auprès de la population ainsi que des publications, des études au sujet de la place de l'industrie ou au sujet du dialogue social sur l'avenir de l'industrie.

Conférences industrielles

La première conférence industrielle du ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie a été organisée à Berlin en 2016 en collaboration avec les partenaires de l'Alliance sous le titre « Perspective d'avenir Industrie 2030 » avec plus de 300 participants et participantes. La deuxième conférence industrielle axée sur l'international a eu lieu en 2017 avec près de 450 participants et participantes.

Conférence industrielle de 2019

Le 24 septembre 2019, la troisième conférence industrielle axée sur l'international a eu lieu au Motorwerk à Berlin. Près de 400 participants et participantes y ont pris part.

La Semaine de l'industrie

La première Semaine de l'industrie à l'échelle fédérale a eu lieu en 2016. L'objectif était de promouvoir conjointement l'avenir de l'industrie allemande et de s'engager afin que l'Allemagne puisse rester un pays industrialisé moderne, innovant et durable.

La deuxième Semaine de l'industrie a eu lieu du 9 au 24 septembre 2019 et avait pour titre « Jeunesse et industrie ». Le « Future Day », organisé par les partenaires de l'Alliance (sous l'égide du syndicat IG Metall et de la Fédération des industries allemandes), a marqué le lancement de la Semaine de l'industrie. Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie a pour sa part clôturé la Semaine en organisant la conférence industrielle. Lors de la Semaine de l'industrie de 2019, plus de 170 événements ont eu lieu avec plusieurs dizaines de milliers de visiteurs.

La Semaine de l'industrie a été étroitement suivie par tous les partenaires de l'Alliance grâce à l'utilisation des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, YouTube, hashtag #industrieverbindet). Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie s'est désigné responsable de l'établissement d'un concept de communication. L'objectif était de rapprocher l'industrie des jeunes en particulier.

Mise en place d'un « centre de services et de conseils pour le dialogue régional de l'industrie »

En 2017, le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie a demandé de mettre en place le projet « dialogue social sur l'avenir de l'industrie » (PDF, 1 MB) (en allemand) pour promouvoir le dialogue de l'industrie dans les régions. Des dialogues de l'industrie ont été initiés, soutenus et accompagnés avec succès dans six régions pilotes. Le champ d'action de ce dialogue de l'industrie devrait désormais être développé dans un autre projet et les conclusions et les formats de dialogue devraient être présentés à l'échelle fédérale.

Un « centre de services et de conseils pour les initiatives industrielles régionales » doit être prévu, mis en place et exploité. Le 23 décembre 2019, le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie a publié un appel d'offres correspondant pour une durée de 24 mois.

Le centre de services et de conseils doit servir d'interlocuteur pour toutes les questions et les demandes des acteurs de la politique industrielle dans les régions et améliorer la coordination entre le gouvernement fédéral, les länder et les initiatives. À l'avenir, il devrait en outre soutenir, continuer de consolider et mettre en relation les initiatives industrielles régionales existantes en particulier ainsi que soutenir la communication entre les initiatives industrielles régionales, l'« Alliance pour l'avenir de l'industrie » et le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie. Le centre de services et de conseils devrait prendre ses fonctions dès 2020.

Femme avec un moniteur - thème industrie 4.0; Source: Getty Images/Bloomberg

© Getty Images/Bloomberg

Industrie 4.0

aller à Article
Turbine