Hyperliens internes pour la navigation

Article - Electromobilité

L’électromobilité en Allemagne

Introduction

Renforcement de la protection du climat, nouveaux marchés, réduction de la dépendance aux sources d'énergie fossiles : la mobilité sera redéfinie. Le développement de l'électromobilité est un sujet d'avenir pour l'industrie allemande. Mieux encore, les véhicules électriques peuvent devenir un élément essentiel de la transition énergétique.

L'électromobilité est dans le monde entier la clé de la mobilité respectueuse de l'environnement. L’exploitation de véhicules électriques génère nettement moins de CO2, en particulier si l’électricité utilisée a été produite à partir de sources d’énergies renouvelables. Grâce à leurs accumulateurs d’énergie, les véhicules électriques pourront en outre, dorénavant, compenser les fluctuations du vent et du soleil et ainsi contribuer au développement et à l’intégration de ces sources d’énergie instables sur le marché. Dans cette perspective, le gouvernement fédéral a élaboré un train de mesures qui comporte une prime à l'achat de véhicules électriques (bonus écologique), le développement de l'infrastructure de recharge ainsi qu'un programme d'acquisition destiné au secteur public.

Pour une introduction réussie de l’électromobilité sur le marché

La mobilité sera redéfinie. L'industrie automobile doit relever le défi d'un changement profond en misant sur des innovations. L'Allemagne doit non seulement occuper une position de leader sur le marché de l'électromobilité. Dans ce cadre, il incombe à l'industrie allemande de préserver sa position de leader technologique y compris dans le domaine de l'électromobilité et de commercialiser avec succès ses véhicules électriques ainsi que les systèmes, composants et services connexes en Allemagne et sur les marchés mondiaux.La mobilité sera redéfinie. L'industrie automobile doit relever le défi d'un changement profond en misant sur des innovations. L'Allemagne doit non seulement occuper une position de leader sur le marché de l'électromobilité. Dans ce cadre, il incombe à l'industrie allemande de préserver sa position de leader technologique y compris dans le domaine de l'électromobilité et de commercialiser avec succès ses véhicules électriques ainsi que les systèmes, composants et services connexes en Allemagne et sur les marchés mondiaux.

Où en sommes-nous ?

Actuellement, 29 modèles différents de véhicules électriques existent sur le marché qui peuvent être chargés à environ 9000 bornes de recharges (situation en janvier 2018). Le 18 mai 2016, le gouvernement fédéral a décidé de donner des impulsions supplémentaires à l'électromobilité afin de rendre l'utilisation de véhicules électriques encore plus attractive. Le paquet adopté prévoit des incitations d'achat limitées dans le temps, l'allocation de fonds supplémentaires pour le développement de l'infrastructure de recharge, des efforts supplémentaires pour l'acquisition de véhicules électriques par les pouvoirs publics ainsi que des mesures fiscales. Pour en savoir plus, veuillez cliquer ici.

Chiffres et faits sur l’électromobilité

29
Symbolicon für Elektroauto

modèles de voitures électriques allemands différents
sont actuellement sur le marché (situation en février 2018)

1
Symbolicon für Zielscheibe

million de véhicules électriques
circuleront sur les routes allemandes en 2020

210
Symbolicon für Geld

milliards d’euros
sont mis à disposition par le gouvernement fédéral pour la recherche et le développement dans le domaine de l’électromobilité (2017)

22
Symbolicon für Leuchtturm

projets phares
ont été récompensés par le gouvernement fédéral depuis 2012

Promotion des technologies

Renforcement de la recherche et du développement dans le domaine de l’électromobilité

Afin de promouvoir l’électromobilité, le gouvernement fédéral soutient la recherche et le développement par le biais de programmes à la fois neutres en termes de technologies et proches de la pratique.

L’objectif du gouvernement fédéral est de faire de l’Allemagne le premier producteur et leader sur le marché de l’électromobilité. Face à la concurrence, les véhicules électriques doivent s’affirmer par des concepts de propulsion différents, en particulier en termes de prix et d’autonomie. À cet effet, la recherche et le développement préconcurrentiels de haut niveau restent nécessaires.

Depuis 2009, le gouvernement fédéral a débloqué un total d'environ 2,2 milliards d'euros pour la recherche et le développement. Cette aide est une tâche d’intérêt commun : les différents volets de l’aide se répartissent entre quatre ministères fédéraux. En tant que principal interlocuteur pour les entreprises et organismes de recherche dans l’exercice de sa fonction de « bureau de pilotage pour l’électromobilité », le service fédéral d’information sur le financement de projets de recherche et d’innovation fournit une vue d’ensemble de l’aide concernant la promotion de la recherche.

Encouragement par le BMWi

Le soutien apporté par le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi) à la recherche et au développement est axé sur le système global de l'électromobilité. Il comprend donc toutes les composantes de l'électromobilité :

la technique de propulsion, la recherche en matière de batteries, la recherche dans le domaine de l'énergie, la normalisation, le renforcement de la chaîne de valeur, les voitures connectées, les concepts de logistique et des flottes, la numérisation, l’intégration au réseau ainsi que la facturation intelligente de l’électricité sur les bornes de recharge et l’infrastructure.

Établir la production de cellules de batteries en Allemagne et en Europe

L'électromobilité devient de plus en plus importante pour la transition énergétique dans les transports. Et avec elle, la recherche, le développement et la production de batteries et de cellules de batteries en Allemagne. Les batteries sont utilisées dans de nombreux domaines : des micro-batteries pour faire fonctionner les montres et écouteurs, aux grandes batteries de stockage stationnaires qui fournissent de l'électricité issue des énergies renouvelables, en passant par des outils électriques utilisés dans la production industrielle. Le BMWi souhaite établir l'Allemagne comme un site leader dans le cadre de l'alliance européenne pour les batteries et débloque à cette fin un milliard d'euros d'ici 2022 provenant du fonds « climat-énergie ».

L'alliance européenne pour les batteries est la plateforme centrale pour des entretiens entre États membres européens avec la Commission européenne et des entreprises industrielles européennes sur l'avenir de la production de cellules de batteries en Europe. Leur objectif est d'établir une prodution de cellules indépendante en Allemagne et en Europe qui produit des produits compétitifs, innovants et en même temps respectueux de l'environnement.

Une conférence de mise en réseau qui s'est tenue le 13 novembre 2018 a donné à des entreprises et des instituts de recherche la possibilité de nouer et d'approfondir leurs contacts et de former de nouvelles chaînes de création de valeur en Allemagne et en Europe. Les petites et moyennes entreprises en particulier ont eu la possibilité de découvrir des projets communs, d'examiner des potentiels de développement et de créer la base d'une coopération d'avenir. Dans le même temps, le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie et le ministère fédéral de la Recherche travaillent d'arrache-pied pour développer un concept qui combine au mieux la recherche sur les cellulles de batteries et la production.

Création d’infrastructures

Mise en place de mesures incitatives et d’un cadre général

Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie s'engage déjà depuis longtemps en faveur d'une série de mesures permettant d'accélérer le développement du marché de l'électromobilité. La montée en puissance de l’électromobilité sur le marché est encouragée par un large ensemble de mesures. Trois mesures efficaces en termes de financement figurent à l’avant-plan : incitations à l’achat limitées dans le temps, développement de l’infrastructure de recharge et achat public de véhicules électriques.

Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie s'engage déjà depuis longtemps en faveur d'une série de mesures afin d'accélérer le développement du marché de l'électromobilité. La montée en puissance de l’électromobilité sur le marché est encouragée par un large ensemble de mesures. Trois mesures efficaces en termes de finances figurent à l’avant-plan : incitations à l’achat limitées dans le temps, développement de l’infrastructure de recharge et achat public de véhicules électriques.

  • Bonus écologique : Jusqu'à 600 millions d'euros sont mis à disposition par l'État fédéral, afin de subventionner au moins 300 000 véhicules électriques à l'horizon 2019. Les constructeurs automobiles participent à part égale. Les aides financières versées pour l'achat de véhicules purement électriques s'élèvent à 4000 euros. Celles pour l'achat de véhicules hybrides rechargeables à 3000 euros. Les acheteurs peuvent demander le bonus écologique directement à l’Office fédéral de l’économie et du contrôle des exportations.
  • Promotion du développement des bornes de recharge : Le gouvernement fédéral met à disposition une enveloppe de 300 millions d’euros pour encourager le développement de points de recharge rapide et normal. Son objectif : À l’horizon 2020, de nombreux autres points de recharge rapide, qui sont particulièrement complexes et coûteux, seront disponibles sur les axes routiers et dans les métropoles
  • Pour plus d’électromobilité dans les parcs automobiles publics : Les pouvoirs publics vont montrer le bon exemple dans leurs propres parcs automobiles. La part des véhicules électriques achetés par le gouvernement fédéral doit passer à au moins 20 % à l’horizon 2019. Une enveloppe de 100 millions d’euros sera débloquée pour les marchés publics.
  • Prolongation de l’exonération fiscale pour les véhicules automobiles : la période d’exonération passera de cinq à dix ans.

Conditions cadres juridiques pour l'avenir de la mobilité

Afin d'utiliser l'électromobilité de façon optimale, il est impératif de créer des normes uniformes pour le chargement et le paiement. C'est pourquoi le gouvernement fédéral a adopté le règlement sur les bornes de recharge de 2016. Il prévoit des dispositions techniques contraignantes pour les prises de courant et les raccords des véhicules pour recharger les véhicules automobiles et veille au respect de la sécurité technique.

Dans une deuxième étape, il est prévu d'uniformiser l'authentification et le paiement aux bornes de recharge. Grâce à la modification de l'ordonnance sur les bornes de recharges, des normes minimales relatives au paiement et un accès non-discriminatoire aux possibilités de recharge ont été introduits. C'est la raison pour laquelle, le 12 mai 2017, le Bundesrat a approuvé l'ordonnance portant modification de l'ordonnance sur les bornes de recharge II présentée par le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie. La modification de l'ordonnance règle ce qu'on appelle la recharge ponctuelle grâce à laquelle la dépendance du système de facturation proposé par le fournisseur d'électricité doit être supprimée. Dès la publication de l'ordonnance, tous les utilisateurs de véhicules électriques peuvent recharger leurs véhicules à l'ensemble des bornes de recharge publiques et se faire facturer par un système de paiement basé sur Internet (comme par exemple une application) et payer, en fonction de la disponibilité, en espèces ou avec une carte de crédit ou de débit.

Plateforme nationale de l’électromobilité

Table ronde de la politique, de l’industrie et des sciences

La plateforme nationale de l'électromobilité est un forum mondial unique. Elle porte sur l’ensemble de la chaîne de valeur : À ce niveau, des représentants de l’industrie, des milieux scientifiques et politiques coopèrent étroitement pour élever l’Allemagne au rang de leader sur le marché des véhicules automobiles.

La plateforme nationale de l’électromobilité (NPE) orchestre le développement de l’électromobilité en Allemagne. L’instance consultative du gouvernement fédéral réunit 150 représentants de l’industrie, des milieux scientifiques et politiques, des syndicats et des associations dans le cadre d’un dialogue stratégique. Ils explorent conjointement les potentiels économiques, sociaux et écologiques de l’électromobilité tout en formulant des recommandations d’action à l’adresse de la politique et de l’économie. Vous trouverez ici de plus amples informations sur l’organisation de la plateforme nationale de l’électromobilité.

L’objectif de position de leader du marché sera réalisé en trois étapes:

  • Dans le cadre de la « phase de préparation du marché », des projets de recherche et de développement ont permis la mise en place des principales conditions indispensables à la diffusion de l'électromobilité.
  • Dans le droit fil de la montée en puissance sur le marché qui fera suite, l'infrastructure et les offres de véhicules seront nettement élargies.
  • Après devrait alors se développer un marché de masse.

Plateforme nationale pour l'électromobilité : contrôle du respect des objectifs fixés à l'horizon 2020

C'est avec le quatrième rapport d'avancement remis en décembre 2014 à la chancelière fédérale ainsi qu'aux deux ministres fédéraux responsables, M. Sigmar Gabriel (BMWi) et M. Alexander Dobrindt (BMVI), que les responsables de la plateforme nationale pour l'électromobilité confirment que la phase de préparation du marché a été achevée. Par ailleurs, ils soumettent, pour la phase de montée en puissance sur le marché, des propositions indiquant comment l'Allemagne peut atteindre les objectifs fixés à l'horizon 2020 afin de devenir le leader du marché de l'électromobilité et le premier fournisseur international dans ce domaine.

Vitrines et projets phares

Faire l’expérience de l’avenir électromobile

Dans le cadre du programme « Vitrines de l’électromobilité » unique au monde, le BMWi, conjointement avec le Ministère fédéral des Transports et des Infrastructures numériques (BMVI), le Ministère fédéral de l’Environnement, de la Protection de la Nature, de la Construction et de la Sûreté nucléaire (BMUB) et le Ministre fédéral de l’Éducation, des Sciences, de la Recherche et de la Technologie (BMBF), encourage les entreprises et organismes de recherche innovants.

Objectif des vitrines :  concentration intersystémique et visualisation des compétences allemandes dans les domaines des véhicules électriques, de l’approvisionnement énergétique et du système des transports dans le cadre d’une sélection de projets pilotes et de démonstration régionaux à grande échelle. Dans ce cadre, des éléments innovants de l’électromobilité sont testés en coopération étroite avec le secteur public, l’industrie et les milieux scientifiques. Le public aura la possibilité d’en faire l’expérience ; ces éléments impulseront la demande nationale et internationale.

Suite à la recommandation d’un jury spécialisé indépendant, quatre grands projets de démonstration régionaux ont été retenus comme vitrines de l’électromobilité (en allemand):

Entre 2012 et 2016, dans les quatre régions des vitrines, le gouvernement fédéral a encouragé 90 projets communs incluant 334 sous-projets, et d’autres projets ont bénéficié d’une aide des gouvernements des Länder et d’autres partenaires qui débloquent ensemble un total d’environ 180 millions d’euros en faveur du programme. Compte tenu de l’engagement des partenaires en faveur des projets, le volume total de l’investissement affecté aux projets bénéficiant d’une aide fédérale s’élève ainsi à près de 300 millions d’euros. La conférence portant sur les résultats des « vitrines de l’électromobilité », sur le site de la Foire de Leipzig, a présenté aux 800 participants non seulement la création de valeur innovante ainsi que les services afférents à l’électromobilité dans les régions des vitrines, mais aussi illustré la possibilité de faire l’expérience de l’électromobilité au quotidien dans la vie privée et professionnelle, du vélo électrique léger au remorqueur d’avion de plusieurs tonnes.

Projets phares: les grands projets de l’électromobilité

Les « projets phares » (en allemand, PDF : 150,2 KB) regroupent des projets particulièrement importants relevant de différents domaines thématiques. Le choix d’un projet phare est un « label de qualité » pour les innovations particulièrement importantes qui contribuent largement au progrès technologique ou à la réduction du coût de l’électromobilité. Depuis 2012, le gouvernement fédéral a récompensé 22 projets phares.

Les différents projets phares sont subdivisés en plusieurs domaines thématiques:

  • technique de propulsion (par exemple, le véhicule dans son ensemble, technologie de propulsion, technologie de production, construction légère);
  • systèmes énergétiques et stockage d’énergie (par exemple, développement de matériaux, de la technologie cellulaire et des batteries jusqu’à la technique de production modulaire, la sécurité et la longévité);
  • infrastructure de recharge et intégration au réseau (par exemple, réseaux intelligents, réinjection, transport inductif d’énergie et systèmes de recharge rapide);
  • concepts de mobilité (par exemple, bus électriques);
  • recyclage et utilisation efficace des ressources et
  • technologie de l’information et de la communication.

Différents organismes scientifiques, de nombreuses PME et de grandes entreprises coopèrent au sein des projets phares. Les projets regroupés en un projet phare et les projets phares eux-mêmes sont étroitement interconnectés. Cette approche systémique globale des différents secteurs et sujets thématiques est un facteur clé pour la réalisation des objectifs dans le domaine de l’électromobilité.

Communiqué de presse

  • 14.01.2019 - Communiqués de presse - Electromobilité

    Évènement d'ouverture « infastructure de recharge pour véhicules électriques comme contribution à la transition énergétique »

    Ouvre vue détaillée
  • 18.12.2018 - Communiqués de presse - Politique industrielle

    Signature par Peter Altmaier de déclarations sur la politique industrielle européenne et la coopération avec la France en matière de production de cellules de batteries et d'IA

    Ouvre vue détaillée
  • 18.12.2018 - Communiqués de presse - Politique industrielle

    Peter Altmaier à Paris : Il est temps d'assortir des projets de coopération concrets à la rhétorique

    Ouvre vue détaillée
Icône d’une voiture électrique sur un bouchon de réservoir Électromobilité; Source: Getty Images/Lya_Cattel