Hyperliens internes pour la navigation

Article - Développement économique et conjoncture

Développement économique et conjoncture

Introduction

L’économie allemande reste sur une trajectoire de croissance pour la dixième année consécutive. Pour 2019, le gouvernement fédéral prévoit une augmentation de 0,5 % du produit intérieur brut (corrigé des prix) et de 1,5 % en 2020. Parallèlement, le marché du travail et les salaires enregistrent toujours une évolution positive. Les allègements fiscaux et de taxes entrainent une hausse des revenus des ménages.

Le gouvernement fédéral réalise trois fois par an, sous la direction du ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie, une prévision de l’évolution économique générale de l’Allemagne. En janvier, il publie la projection annuelle qui fait partie intégrante du rapport économique annuel. Les projections du printemps et d’automne servent de base à l’estimation des recettes fiscales dans le groupe de travail « Prévisions fiscales ». L’État fédéral, les länder, les communes et les organismes de sécurité sociale s’orientent sur les chiffres clés des prévisions économiques générales pour établir leurs budgets. Les notifications à l’Union européenne dans le cadre du pacte de stabilité et de croissance sont également établies sur la base des projections.

Le gouvernement fédéral prévoit l’évolution économique à court et moyen terme ainsi que le potentiel de production. Ces estimations forment la base du calcul du montant maximum du besoin de financement net selon les règles d’endettement des articles 109 et 115 de la Loi fondamentale. Pour consulter des projections anciennes, veuillez accéder aux archives.

Vous pouvez consulter ici (en allemand) les estimations actuelles du rapport économique 2019.

Projections du printemps 2019

Chiffres clés du développement macroéconomique en République fédérale d'Allemagne [1]

Variation du produit intérieur brut (corrigé des prix) [1]201820192020
Variations en glissement annuel en %, sauf indication contraire
Produit intérieur brut 1,4
0,51,5
Dépenses de consommation des ménages [2]1,0
1,2
1,6
Dépenses de consommation de l’État 1,02,01,8
Formation brute de capital fixe2,62,22,8
- dont biens d’équipement4,22,03,0
- constructions 2,42,73,0
- autres équipements 0,41,41,7
Variation des stocks et acquisitions moins cessions d’objets de valeur [3] 0,6-0,30,0
Demande intérieure 1,91,21,8
Exportations 2,02,03,0
Importations 3,33,84,0
Contributions extérieures [3]-0,4-0,6-0,2
Évolution des prix
Dépenses de consommation des ménages [2]1,61,41,7
Produit intérieur brut1,92,32,0
Personnes actives (au niveau national)1,31,10,8
Pour information :
Indice des prix à la consommation1,81,51,8
Valeurs absolues en millions de personnes
Personnes actives (au niveau national)44,845,345,7
Chômeurs (Agence fédérale pour l’emploi)2,342,202,11

[1] Données provisoires de l'Office fédéral de la Statistique jusqu'en 2018 ; situation en janvier 2019
[2] Y compris les organisations à but non lucratif ;
[3] Variation absolue des contributions extérieures en pourcentage du PIB de l’année précédente ( = contribution au taux de croissance du PIB).

Chiffres-clés sur la situation de l'économie allemande

1,0
Symbolicon für Wachstumskurve

% hausse du produit intérieur brut (PIB)
en 2019 (en glissement annuel)

2,7
Symbolicon für Lastenwagen

% hausse des exportations
en 2019 (en glissement annuel)

1,3
Symbolicon für Geld

% hausse des dépenses de consommation des ménages
en 2019 (en glissement annuel)

0,9
Symbolicon für Arbeiter

% hausse de la population active
en 2019 (en glissement annuel)

Situation actuelle

La situation économique en Allemagne en juillet 2019

La conjoncture industrielle est toujours en berne ; le ralentissement de la demande extérieure continue à se faire sentir. Selon les informations dont nous disposons actuellement, le secteur des services devrait lui aussi entrer dans une phase plus ralentie. On s’attend donc à une tendance conjoncturelle basse pour le deuxième trimestre. La production industrielle a augmenté de façon modérée en mai, tandis que les entrées de commandes dans le secteur de l’industrie manufacturière accusaient une forte baisse. Le secteur du bâtiment a également subi des pertes sensibles. La consommation est dopée par les revenus en augmentation des ménages et par les mesures de relances budgétaires. Le ralentissement de l’économie commence à se faire sentir sur le marché du travail : les créations d’emploi sont au ralenti. Le taux de chômage a stagné au mois de juin.

Après un premier trimestre de croissance étonnamment élevée de l’économie allemande, les indicateurs conjoncturels actuels annoncent une tendance modérée au second trimestre.[1] Les signaux émis par le secteur des services laissent à penser que la forte croissance du début de l’année devrait quelque peu s’essouffler au deuxième trimestre. De plus, le fléchissement de l’industrie se poursuit. La production industrielle a, certes, connu un très léger regain récemment, mais elle est en recul depuis le début de l’année 2018. La faiblesse des entrées de commandes et le climat des affaires indiquent que la conjoncture industrielle atone devrait se poursuivre. Dernièrement, le secteur de la construction a également subi des baisses de production assez fortes, mais il partait d’un niveau très élevé. Bien que la dynamique du marché du travail soit freinée par le ralentissement de la conjoncture, il continue néanmoins à constituer un facteur de reprise non négligeable pour l’économie allemande. Même ralenti, le marché de l’emploi continue de progresser, et l’augmentation des revenus stimule la consommation des ménages. L’État donne des impulsions budgétaires et soutient ainsi non seulement la consommation des ménages mais aussi les dépenses de consommation et d’investissement publiques. Après un second trimestre qui s’annonce en demi-teinte, les facteurs de reprise pourraient agir à nouveau fortement, pour peu que l’environnement économique extérieur s’apaise. Toutefois, des risques importants de recul économique existent aujourd’hui, notamment en raison des conflits commerciaux, du processus de Brexit et de tensions géopolitiques.

Vous trouverez ici de plus amples informations sur la situation économique en juillet.

Communiqués de presse actuels

Pour plus d'informations

  • 17.04.2019 - Communiqués de presse - Développement économique et conjoncture

    Peter Altmaier : Nous sortirons de cette phase de faiblesse, qui doit cependant être considérée comme un signal d'alarme. Continuons d'améliorer les conditions cadres !

    Ouvre vue détaillée
  • 30.01.2019 - Communiqués de presse - Développement économique et conjoncture

    Peter Altmaier : l'évolution conjoncturelle exige désormais de se concentrer sur les impulsions de croissance et les technologies d'avenir

    Ouvre vue détaillée
  • 11.10.2018 - Communiqués de presse - Développement économique et conjoncture

    Peter Altmaier : la croissance se poursuit déjà pour la dixième année de suite - période de croissance la plus longue depuis 1966

    Ouvre vue détaillée
  • 25.04.2018 - Communiqués de presse - Développement économique et conjoncture

    Projections de printemps du gouvernement fédéral : Peter Altmaier : l'essor se poursuit !

    Ouvre vue détaillée
Graphique sur le thème du développement économique; Source: istockphoto.com/jxfzsy