Hyperliens internes pour la navigation

Article - Développement économique et conjoncture

Développement économique et conjoncture

Introduction

L’économie allemande est en train de surmonter sa période de faiblesse. Pour l'année 2020, le gouvernement allemand prévoit une croissance du produit intérieur brut de 1,1 % en chiffres corrigés des prix. En ce début d'année 2020, la dynamique conjoncturelle reste pourtant modérée. Par la suite, l'économie devrait reprendre quelques couleurs.

La pandémie de coronavirus a plongé l'économie mondiale et avec elle, l'économie allemande, dans une récession. Les prévisions intermédiaires de 2020 qui ont été publiées début septembre par le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie montrent toutefois que la récession n'a pas été aussi sévère qu'on ne l'avait craint et la reprise a été plus rapide que ce à quoi on s'attendait. En Allemagne, nous avons déjà dépassé le creux de la vague.

Le gouvernement fédéral réalise trois fois par an, sous la direction du ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie, des prévisions sur l'évolution économique générale de l'Allemagne. En janvier, il publie la projection annuelle qui fait partie intégrante du rapport économique annuel. Les prévisions de printemps et d'automne servent de base à l'estimation des recettes fiscales du groupe de travail « Prévisions fiscales ». L'État fédéral, les länder, les communes et les organismes de sécurité sociale s'orientent sur les chiffres clés des prévisions économiques générales pour établir leurs budgets. Les notifications à l'Union européenne dans le cadre du pacte de stabilité et de croissance sont également établies sur la base des prévisions.

Les prévisions intermédiaires de 2020 représentent des prévisions à part. Elles servent de base pour la prochaine prévision fiscale en septembre, afin que le budget 2021 puisse reposer sur des bases solides.

Le gouvernement fédéral prévoit l'évolution économique à court et moyen terme ainsi que le potentiel de production. Ces estimations forment la base du calcul du plafond pour le montant net du recours à l'emprunt selon les règles d'endettement des articles 109 et 115 de la Loi fondamentale. Pour consulter les anciennes projections, veuillez accéder aux archives.

Chiffres clés des prévisions intermédiaires 2020


Utilisation du produit intérieur brut (corrigé des prix)201920202021
Variation en glissement annuel en %
Produit intérieur brut [1]0,6-5,84,4
Dépenses de consommation des ménages [2]1,6-6,94,7
Dépenses de consommation de l’État2,74,8-0,4
Formation brute de capital fixe2,5-3,75,2
- dont biens d'équipement0,5-16,512,0
- constructions3,83,82,4
- autres équipements2,7-1,73,1
Variations des stocks et acquisitions moins cessions d'objets de valeur (impulsions)-0,70,00,0
Demande intérieure1,2-3,63,6
Exportations1,0-12,18,8
Importations2,6-8,17,5
Contributions extérieures (impulsions) [3]-0,6-2,30,9
Dépenses de consommation des ménages [2]1,30,51,2
Population active (au niveau national)45,344,945,1
Chômeurs (Agence fédérale pour l’emploi)2,272,692,58

[1] La croissance corrigée des effets calendaires s'élève à -6,1 % en 2020 et le taux intra-annuel à -4,9 % ;
[2] Y compris les organisations à but non lucratif ;
[3] Variation absolue des contributions extérieures en pourcentage du PIB de l'année précédente (= contribution au taux de croissance du PIB)

Chiffres clés de la situation économique en Allemagne

1,1 %
Symbolicon für Wachstumskurve

Augmentation du produit intérieur brut (PIB)
en 2020 par rapport à l'année précédente

2,0 %
Symbolicon für Lastenwagen

Augmentation des exportations
en 2020 par rapport à l'année précédente

1,3 %
Symbolicon für Geld

Augmentation des dépenses de consommation
en 2020 par rapport à l'année précédente

0,3
Symbolicon für Arbeiter

millions de personnes actives
en 2019 par rapport à l'année précédente

Situation actuelle

La situation économique en Allemagne décembre 2020

L’économie allemande a poursuivi son rattrapage. Au quatrième trimestre, la dynamique conjoncturelle devrait néanmoins connaître un fort ralentissement en raison du confinement partiel en vigueur depuis début novembre et du confinement strict décidé dernièrement. La production industrielle a continué de progresser au mois d’octobre. Le puissant secteur automobile est un moteur de cette croissance. Les entrées de commandes semblent indiquer une poursuite de la reprise dans ce secteur, mais l’évolution de la pandémie pourrait entraver cette dynamique. Dans le commerce de détail hors secteur automobile, les volumes de ventes affichent une tendance en légère hausse. En novembre, les immatriculations de véhicules neufs enregistrées pour des particuliers atteignaient pratiquement la barre des 120 000, soit un niveau nettement plus élevé que les moyennes mensuelles de 2018 et 2019. Les indicateurs avancés laissent toutefois présager une dégradation du climat de consommation. Le nouveau confinement partiel ne se ressent pas encore sur le marché du travail. En octobre et novembre, l’évolution du chômage, de l’activité partielle et de l’emploi est restée favorable. La nette augmentation des déclarations d’activité partielle en novembre semble indiquer une hausse du nombre de salariés en chômage partiel.

Situation générale : une reprise sur fond d’incertitude

Le processus de reprise économique s’est poursuivi, mais l’évolution de la pandémie constitue un risque. Après un recul historique du produit intérieur brut de 9,8 % au deuxième trimestre, l’économie allemande a connu un net rebond au troisième trimestre (+ 8,5 %). Elle était ainsi revenue à environ 96 % de son niveau du dernier trimestre 2019, avant le début de la pandémie. En octobre, la performance économique a largement poursuivi sa progression. La production industrielle était portée par une croissance vigoureuse dans le secteur automobile, avec des indicateurs une nouvelle fois en forte hausse. Les autres secteurs industriels enregistraient également une évolution positive. Les entrées de commandes dans le secteur manufacturier ont même dépassé d’environ 3 % leur niveau du quatrième semestre 2019. D’autres indicateurs de conjoncture vont dans le même sens : en octobre, les exportations ont augmenté pour la sixième fois consécutive. En outre, dans le commerce de détail, les ventes se sont de nouveau accrues en octobre. Les activités rémunérées et l’emploi soumis à cotisations sociales sont restés en hausse. Le chômage a connu un reflux sensible en novembre.

Les perspectives ne sont néanmoins pas favorables. Après une dégradation en novembre, l’indicateur ifo du climat des affaires est à présent légèrement négatif. Les entreprises tablent en effet sur une baisse d’activité, ainsi que sur des exportations en net repli. Le confinement partiel en vigueur depuis début novembre et les autres mesures de restrictions adoptées pour limiter les contacts sociaux pèsent en particulier sur le secteur de l’hôtellerie-restauration ainsi que sur les entreprises liées au tourisme et aux loisirs. Mais le confinement strict décidé récemment touche également d’autres domaines d’activité. En matière d’exportation, les prévisions sont prudentes, traduisant l’ampleur de la seconde vague de l’épidémie dans de nombreux pays d’Europe. Au quatrième trimestre, la croissance économique en Allemagne risque donc globalement de subir un net coup de frein.

Vous trouverez ici de plus amples informations sur la situation économique en décembre.

Communiqués de presse actuels

Pour plus d'informations

  • 17.04.2019 - Communiqués de presse - Développement économique et conjoncture

    Peter Altmaier : Nous sortirons de cette phase de faiblesse, qui doit cependant être considérée comme un signal d'alarme. Continuons d'améliorer les conditions cadres !

    Ouvre vue détaillée
  • 30.01.2019 - Communiqués de presse - Développement économique et conjoncture

    Peter Altmaier : l'évolution conjoncturelle exige désormais de se concentrer sur les impulsions de croissance et les technologies d'avenir

    Ouvre vue détaillée
  • 11.10.2018 - Communiqués de presse - Développement économique et conjoncture

    Peter Altmaier : la croissance se poursuit déjà pour la dixième année de suite - période de croissance la plus longue depuis 1966

    Ouvre vue détaillée
  • 25.04.2018 - Communiqués de presse - Développement économique et conjoncture

    Projections de printemps du gouvernement fédéral : Peter Altmaier : l'essor se poursuit !

    Ouvre vue détaillée
Graphique sur le thème du développement économique; Source: istockphoto.com/jxfzsy