Hyperliens internes pour la navigation

Article - Développement économique et conjoncture

Développement économique et conjoncture

Introduction

L’économie allemande est en train de surmonter sa période de faiblesse. Pour l'année 2020, le gouvernement allemand prévoit une croissance du produit intérieur brut de 1,1 % en chiffres corrigés des prix. En ce début d'année 2020, la dynamique conjoncturelle reste pourtant modérée. Par la suite, l'économie devrait reprendre quelques couleurs.

L'évolution de l'économie reste divisée, avec une économie nationale robuste qui est soutenue par une hausse des revenus, des allègements fiscaux et des dépenses publiques dynamiques faisant face à une faiblesse conjoncturelle de l'industrie qui est axée sur l'exportation. Au cours de l'année, la production industrielle devrait toutefois reprendre lentement. Les vents contraires en provenance des échanges extérieurs vont faiblir avec l'amélioration du commerce mondial. Au cours de l'année, la dynamique conjoncturelle de l'économie allemande devrait nettement s'améliorer.

Le gouvernement fédéral réalise trois fois par an, sous la direction du ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie, des prévisions pour l'évolution économique générale de l'Allemagne. En janvier, il publie la projection annuelle qui fait partie intégrante du rapport économique annuel. Les projections du printemps et d'automne servent de base à l'estimation des recettes fiscales du groupe de travail « Prévisions fiscales ». L'État fédéral, les länder, les communes et les organismes de sécurité sociale s'orientent sur les chiffres clés des prévisions économiques générales pour établir leurs budgets. Les notifications à l'Union européenne dans le cadre du pacte de stabilité et de croissance sont également établies sur la base des projections.

Le gouvernement fédéral prévoit l'évolution économique à court et moyen terme ainsi que le potentiel de production. Ces estimations forment la base du calcul du plafond pour le montant net du recours à l'emprunt selon les règles d'endettement des articles 109 et 115 de la Loi fondamentale. Pour consulter les anciennes projections, veuillez accéder aux archives.

Pour consulter les estimations actuelles de la prospection annuelle 2020, veuillez cliquer ici (en allemand).

Chiffres clés de la projection annuelle 2020

Développement macroéconomique en République fédérale d'Allemagne [1]2019Projection annuelle
2020
Variations en glissement annuel en %, sauf indication contraire
FORMATION du produit intérieur brut (PIB)
PIB (corrigé des prix)0,61,1
Population active (au niveau national)0,90,4
PIB par actif-0,30,7
PIB par heures-personnes0,10,2
Pour information :0,00,0
Taux de chômeurs en % (concept du système européen de comptes économiques intégrés) [2]3,02,9
Taux de chômage en % (définition de l'Agence fédérale pour l'emploi) [2]5,05,0
UTILISATION du PIB en prix courants (nominal)
Dépenses de consommation
Ménages et organisations privées sans but lucratif2,92,7
État5,04,5
Formation brute de capital fixe5,44,6
Variations des stocks et acquisitions moins cessions d'objets de valeur (en milliards d'euros)-10,6-12,6
Demande intérieure2,93,5
Contributions extérieures (en milliards d'euros)207,8196,1
Contributions extérieures (en % du PIB) [7]6,05,5
Produit intérieur brut (nominal)2,72,9
UTILISATION du PIB corrigé des prix (réel)
Dépenses de consommation
Ménages et organisations privées sans but lucratif1,61,3
État2,52,3
Formation brute de capital fixe2,51,7
Biens d’équipement0,40,6
Constructions3,82,1
Autres équipements2,73,0
Variations des stocks et acquisitions moins cessions d'objets de valeur (impulsions) [3]-0,90,0
Demande intérieure1,01,6
Exportations0,92,0
Importations1,93,2
Contributions extérieures (impulsions) [3]-0,4-0,4
Produit intérieur brut (réel)0,61,1
Évolution des prix (2015 = 100)
Dépenses de consommation des ménages [4]1,31,4
Demande intérieure1,81,9
Produit intérieur brut [5]2,21,8
RÉPARTITION du revenu national brut (RNB)
(concept des résidents nationaux)
Rémunérations des salariés4,53,5
Revenus des entreprises et de la propriété-2,91,2
Revenu national2,32,9
Revenu national brut2,92,9
Pour information (concept des résidents nationaux) :
Salariés1,20,7
Salaires et traitements bruts4,43,4
Salaires et traitements bruts par salarié3,22,7
Revenu disponible des ménages2,82,8
Taux d'épargne en % [6]10,911,0

Sources : Office fédéral de la Statistique 2020 ; projection annuelle du gouvernement fédéral.
[1] Données provisoires de l'Office fédéral de la Statistique jusqu'en 2019 ; situation en janvier 2020 ;
[2] Sur la base de l’ensemble des personnes actives ;
[3] Variations absolues des stocks et du solde extérieur en % du PIB de l'année précédente (= contribution au taux de croissance du PIB) ;
[4] Indice des prix à la consommation ; variations en glissement annuel : 2019 : 1,4 %; 2020 : 1,5 %
[5] Coûts salariaux unitaires par salarié ; variations en glissement annuel : 2019 : 3,6 %; 2020 : 2,2 %
[6] Épargne en pourcentage du revenu disponible des ménages avec droits à pension inclus.
[7] Solde de la balance des opérations courantes : 2019 : +7,4 % ; 2020 : +6,7 %

Chiffres clés de la situation économique en Allemagne

1,1 %
Symbolicon für Wachstumskurve

Augmentation du produit intérieur brut (PIB)
en 2020 par rapport à l'année précédente

2,0 %
Symbolicon für Lastenwagen

Augmentation des exportations
en 2020 par rapport à l'année précédente

1,3 %
Symbolicon für Geld

Augmentation des dépenses de consommation
en 2020 par rapport à l'année précédente

0,3
Symbolicon für Arbeiter

millions de personnes actives
en 2019 par rapport à l'année précédente

Situation actuelle

La situation économique en Allemagne en mars 2020

Le début de l'année était tout d'abord marqué par une relance de l'activité économique. Au plus tard à partir du mois de mars et au fur et à mesure que le coronavirus se propage, le développement économique devrait ralentir considérablement. Les entrées de commandes, les chiffres d'affaires et la production dans l'industrie ont nettement augmenté au début de l'année, en raison d'effets spéciaux notamment. Les pronostics pour le secteur secondaire se sont de nouveau améliorés en février. Les conséquences économiques du COVID-19 n'étaient toutefois pas prises en considération dans les calculs. Les indicateurs de la consommation des ménages continuent à envoyer des signaux mitigés. L'évolution positive mais ralentie des emplois se poursuit. Le taux de chômage a stagné.

SITUATION GÉNÉRALE : LE CORONAVIRUS FREINE LA LÉGÈRE RELANCE
Le coronavirus met l'économie allemande en difficulté. Pour l'instant, on ne sait pas encore à quel point et pour combien de temps par manque de données conjoncturelles pertinentes. Par ailleurs, nous ne savons pas encore à quelle vitesse et à quelle intensité se propagera le virus. Compte tenu du développement très dynamique, il faut cependant s'attendre à des effets conjoncturels importants. L'économie allemande était en train de surmonter la phase de faiblesse dans laquelle elle avait plongé depuis début 2018 et qui était associée à la récession industrielle mondiale et aux conflits commerciaux. Après la stagnation du produit intérieur brut au dernier trimestre de 2019, les entrées de commandes industrielles, les chiffres d'affaires et la production de l'économie allemande avaient fortement augmenté en janvier. [1] Les données avaient donc laissé entrevoir une nette relance économique au premier trimestre 2020. Aujourd'hui, personne ne s'attend plus à un tel scénario étant donné que l'économie allemande subira probablement des pertes dans les échanges extérieurs avec certains pays plus fortement concernés par le virus et que dans le domaine des services, une modification de la demande entraînera des pertes de chiffres d'affaires. L'évolution conjoncturelle dépendra de la propagation nationale et internationale du coronavirus. Du côté de l'offre, l'économie allemande subira probablement les effets d'un dysfonctionnement des chaînes d'approvisionnement et de pertes de production pour incapacité de travail. Du côté de la demande, la faible demande en exportations ainsi qu'une consommation nettement plus modérée vont freiner l'évolution économique. Les pandémies peuvent toucher le monde entier sous forme de vagues, mais l'expérience montre que dans les différentes régions, elles ont plutôt un effet très fort et très limité dans le temps. Par conséquent, on pourrait tabler sur un ralentissement sensible de la conjoncture au deuxième trimestre mais sur une stabilisation déjà au troisième trimestre de cette année pourvu que les chaînes d'approvisionnement redeviennent opérationnelles dans de brefs délais.

Vous trouverez ici de plus amples informations sur la situation économique en février.

Communiqués de presse actuels

Pour plus d'informations

  • 17.04.2019 - Communiqués de presse - Développement économique et conjoncture

    Peter Altmaier : Nous sortirons de cette phase de faiblesse, qui doit cependant être considérée comme un signal d'alarme. Continuons d'améliorer les conditions cadres !

    Ouvre vue détaillée
  • 30.01.2019 - Communiqués de presse - Développement économique et conjoncture

    Peter Altmaier : l'évolution conjoncturelle exige désormais de se concentrer sur les impulsions de croissance et les technologies d'avenir

    Ouvre vue détaillée
  • 11.10.2018 - Communiqués de presse - Développement économique et conjoncture

    Peter Altmaier : la croissance se poursuit déjà pour la dixième année de suite - période de croissance la plus longue depuis 1966

    Ouvre vue détaillée
  • 25.04.2018 - Communiqués de presse - Développement économique et conjoncture

    Projections de printemps du gouvernement fédéral : Peter Altmaier : l'essor se poursuit !

    Ouvre vue détaillée
Graphique sur le thème du développement économique; Source: istockphoto.com/jxfzsy