Hyperliens internes pour la navigation

Article - Création d'entreprise

La création d’activités, un moteur pour la croissance et la compétitivité

Introduction

La création d’activités est le socle de la croissance économique. Les nouvelles idées, nouveaux produits, services et modèles d’affaires modernisent non seulement la structure de l’économie, mais créent aussi de nouveaux emplois.

En 2017, plus de 380 000 personnes se sont lancées dans la création de leur activité en Allemagne. Les start-ups et les créations d’entreprises dans le secteur industriel, dans le commerce et dans l'artisanat tout comme les créations d'activités dans les professions libérales sont d’une grande importance pour l’économie nationale : elles créent non seulement de nouveaux emplois, mais elles encouragent aussi la compétitivité et l’innovation dans une économie sociale de marché.

Création d'innovations et d'emplois

Les créateurs d’entreprise donnent vie à des idées innovantes et encouragent ainsi le progrès, la croissance et la compétitivité. En 2017, près de 15 % des créateurs d’entreprise ont introduit une nouveauté sur le marché régional, allemand ou mondial. Une création sur cinq est « numérique », c’est-à-dire que la numérisation ou le recours à des technologies numériques est décisif dans la réalisation du concept commercial.

La création d’une activité propre a des effets positifs sur l’emploi. Les nouvelles activités soulagent le marché du travail et créent des emplois. Chaque année, environ 430 000 emplois à temps plein sont créés grâce aux créations de nouvelles entreprises.

Promotion de la compétitivité et de la transformation structurelle

La création d’entreprises fait croître le nombre des acteurs de la compétitivité. Les jeunes entreprises défient les entreprises existantes avec de nouveaux produits et services, de nouvelles procédures et de nouveaux modèles commerciaux, et elles stimulent également la concurrence. Dans le numérique, ce sont les start-ups innovantes qui deviennent le moteur de la transformation.

Promotion de la liberté, de la diversité et de la stabilité dans la société

Les entreprises indépendantes contribuent à la stabilité de notre société démocratique. La responsabilité économique pèse ainsi sur plusieurs épaules, cela évite la « concentration du pouvoir » et promeut la liberté d’entreprendre. Les acteurs de la création d'entreprises sont hétérogènes et multiples. Les personnes d’origine étrangère prennent une importance croissante. Depuis 2005, le nombre de travailleurs indépendants issus de la migration a augmenté de 30 % pour passer à quelques 750 000 personnes.

Promouvoir de façon ciblée la place des femmes dans la création d’entreprises

Seulement une création d’activités sur trois est réalisée par une femme; la proportion de femmes dans le total des personnes actives entre 15 et 64 ans s’élève à 46,1 %, selon un recensement partiel. Des évolutions positives sont observées dans les activités secondaires : en 2017, la participation féminine était d'environ 43 %. Dans l'ensemble, et notamment concernant les créations innovantes, le potentiel de création des femmes doit être exploité en mettant en œuvre des mesures ciblées.

Offensive en faveur de la création d'activités

En novembre 2018, le ministre fédéral de l'Économie, Peter Altmaier, a lancé, conjointement avec le milieu économique, l'offensive en faveur de la création d'activités intitulée « GO! » (en allemand) afin de renforcer la culture de création d'entreprises. Le programme vise à donner des incitations et à encourager la création d'entreprises. Le ministre Peter Altmaier a notamment appelé à ancrer les créations d'entreprises davantage dans la société. Il prévoit d'enseigner l'esprit d'entreprise et les compétences y afférentes dès un stade précoce dans les écoles et les établissements supérieurs. Par ailleurs, il est prévu d'augmenter les offres de conseil numériques en matière de création d'activités, faciliter la succession d'entreprise et encourager plus de femmes à créer leur propre activité. Les créateurs d'entreprises doivent continuer de bénéficier d'instruments de financement taillés sur mesure et plus de capital-risque sera mis à disposition des start-ups. Pour consulter les détails des mesures comprises dans les « 10 points pour augmenter le nombre de créations d'entreprises », veuillez cliquer ici (en allemand) (PDF, 155 KB).

Quatre chiffres sur la création d’activités

36
Symbolicon für Menschen

% des créateurs d’activités
en Allemagne ont entre 25 et 34 ans

70
Symbolicon für Besprechung

% de l’ensemble des créations d’activités
ont lieu dans le secteur tertiaire

9
Symbolicon für Glühbirne

% des créateurs d’entreprise
amènent des innovations sur le marché

40
Symbolicon für Frau

% de l’ensemble des créateurs d’activité
sont des femmes (activité principale et secondaire)

Promotion du travail indépendant

Promouvoir l’esprit d’entreprise en Allemagne

Le ministère fédéral de l’Économie offre une multitude de mesures pour renforcer l’esprit d’entreprise en Allemagne et soutenir les nouveaux créateurs d’activités sur le chemin de l’indépendance.

Nous avons besoin de plus de créateurs d'entreprises souhaitant conquérir de nouveaux marchés et créer des emplois adaptés aux besoins de l'avenir afin d'assurer une croissance économique forte et dynamique. Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi) souhaite donc renforcer l'esprit d'entreprise et les activités de création en Allemagne et inciter plus de personnes à prendre le chemin du travail indépendant. C'est la raison pour laquelle le BMWi met à disposition des nouveaux créateurs d'entreprises toute une série d'initiatives de soutien et de possibilités de financement (en allemand).

  • Subvention EXIST pour les équipes de créateurs d’entreprise sortant de l’enseignement supérieur (en allemand)
    Ce programme de soutien a pour objectif de créer un climat encore plus propice aux créations d'entreprises dans les universités et instituts de recherche extrauniversitaires. Par ailleurs, il vise à augmenter le nombre de créations d'entreprises axées sur les technologies et les connaissances et à les rendre plus performantes.
  • Allocation INVEST pour le capital-risque (en allemand)
    L'allocation INVEST pour le capital-risque soutient les jeunes entreprises dans leur recherche d'investisseurs ; elle incite en même temps les investisseurs privés à octroyer du capital-risque. Les investisseurs providentiels qui investissent du capital privé dans des créations d'entreprises innovantes et débutantes, bénéficient d'un montant d'investissement éligible de 500 000 euros et d'une allocation Exit qui compense l'impôt sur la plus-value de cession.
  • Fonds de fonds ERP/FEI / European Angels Fonds (en allemand)
    Les instruments visant à augmenter le capital-risque ont nettement été renforcés.
  • Suppression de la bureaucratie

    Grâce à différentes mesures, dont des portails numériques interactifs, le gouvernement fédéral diminue les charges bureaucratiques pesant sur les entreprises. Par ailleurs, la loi sur l'allègement de la bureaucratie no. III doit apporter des allègements supplémentaires en faveur de l'économie et notamment en faveur des créateurs d'entreprises et des PME.

  • Initiative Industrie culturelle et créative (en allemand)
    Le gouvernement fédéral soutient l'industrie culturelle et créative qui est caractérisée par un grand nombre de petites et jeunes entreprises dans la mise en place, entre autres, de coopérations interentreprises, avec l'industrie et les PME et d'autres branches.
  • Initiative « entreprises FEMMES » (« FRAUEN unternehmen ») (en allemand)
    À l'échelle fédérale, 140 entrepreneuses modèles encouragent les femmes et les jeunes femmes à réaliser leurs idées commerciales et à se mettre à leur propre compte.
  • Initiative « l'esprit d'entreprise à l'école » (« Unternehmergeist in die Schulen ») (en allemand)
    L’esprit de création et la réflexion d’entreprise commencent à l’école. Avec l’initiative « L’esprit d’entreprise à l’école », les écoliers vivent une première expérience pratique au travers de projets économiques passionnants et prennent des responsabilités au sein de leurs propres entreprises à l’école.
  • Concours fédéral JUNIOR (en allemand)
    Le concours JUNIOR est un des piliers sur lesquels repose l'initiative « L'esprit d'entreprise à l'école ». Dans le cadre de ce concours qui est organisé au niveau fédéral, le ministère fédéral de l'Économie récompense la meilleure entreprise inventée par des écoliers et donne la possibilité à ces derniers d'élaborer une idée commerciale et de la mettre en pratique pendant une année scolaire sous forme de petite entreprise établie dans leur école.
  • Concours de la création d'entreprise - Innovations numériques (en allemand)
    Les start-ups les plus innovantes avec des idées commerciales se basent sur des produits et des services du domaine de la technologie de la communication sont récompensées d'un prix d'un montant pouvant aller jusqu'à 32 000 euros.
  • Le prix allemand de la création (en allemand)
    Le prix allemand de la création est la plus haute distinction pour des créateurs d'entreprises et des entrepreneurs talentueux en Allemagne. Il est attribué pour récompenser des performances exemplaires dans le cadre du développement d'idées commerciales innovantes et de la création de nouvelles entreprises dans les catégories « écoles », « start-ups », « réussites récentes » et « œuvre de toute une vie ».
  • « Deutsche Börse Venture Network » (réseau d’entreprises de la bourse allemande) (en allemand)
    Le réseau « Deutsche Börse Venture Network » créé à l'initiative du ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie organise des rencontres entre jeunes entreprises à forte croissance et des investisseurs internationaux, afin de leur permettre d’obtenir un financement effectif pour leur croissance et de constituer un vaste réseau. Le programme comprend une plateforme en ligne non accessible au public pour le lancement de tours de financement ainsi que différents événements axés sur des cours pratiques et le réseautage. Par ailleurs, le segment « Scale » de la bourse allemande facilite l'accès de jeunes entreprises en expansion et de petites et moyennes entreprises (PME) aux investisseurs et au capital de croissance.
  • La semaine de la création (Die Gründerwoche) (en allemand)
    Les échanges avant tout ! Les réseaux, les concours, les salons, les forums et d'autres types de manifestations constituent un cadre permettant aux créateurs d'entrer en contact avec des experts, des clients potentiels et des partenaires commerciaux, d'échanger sur leurs expériences et d'analyser leurs potentiels et opportunités. La Gründerwoche Deutschland réunit un grand nombre de partenaires venant de toutes les régions du pays et souhaitant informer, conseiller et inspirer les autres. En cliquant sur www.gruenderwoche.de (en allemand), vous trouverez des manifestations, séminaires et événements intéressants consacrés à la création d'entreprise organisés par plus de 1 600 partenaires.
  • Projet pilote « Start-Up Your Future »
    Des créateurs expérimentés accompagnent des réfugiés en tant que parrains bénévoles dans la région de Berlin-Brandebourg sur leur voie vers l'indépendance professionnelle. Ce projet pilote initié par le BMWi et Wirtschaftsjunioren Deutschland, une association de jeunes entrepreneurs allemands (les juniors de l'économie allemande), s'articule autour de différents volets tels que des stages d'observation dans des entreprises, des mentorats, des formations d'équipes et des tandems ainsi que des successions d'entreprise. Par ailleurs, les réfugiés peuvent participer à des cours pratiques et des séminaires et sont intégrés au réseau des juniors de l'économie allemande. Le projet pilote a été prolongé jusqu'en juin 2019.
Motiv zur Gründungsoffensive

© BMWi

Portail de la création d’activités

Vers le site

Conseil en création

Planifier la réussite de l’indépendance

Des informations fiables et une planification soigneuse constituent la base d’un démarrage réussi en tant que créateur d’activité. C’est pourquoi le gouvernement fédéral soutient les créateurs dans la multitude de petites étapes sur la voie de leur indépendance.

Pour réussir à se mettre à son propre compte, il faut trouver des réponses à de nombreuses questions et préparer de nombreuses décisions. Comment mettre sur pied un business plan ? Comment mettre en pratique mon idée commerciale ? Et où trouver mon capital de départ ?

Grâce au portail des créateurs www.existenzgruender.de, le BMWi propose des informations complètes, des formations en ligne, des check-lists et des vues d’ensemble ainsi que des contacts avec d’autres interlocuteurs pour se lancer dans l’indépendance.

En effet, un vaste réseau d’aides au lancement, d’initiatives et de possibilités de conseil existe pour les créateurs, tels que :

  • les chambres de commerce et d’industrie (IHK) et les chambres des métiers (HWK),
  • les offices ou sociétés de promotion du commerce communaux ou régionaux,
  • les centres d’innovation, de technologie et de création,
  • les agences pour l’emploi,
  • les chaires de création d'entreprises/les réseaux de la création
  • les salons d’entrepreneurs,
  • des initiatives nationales, régionales ou locales pour les entrepreneurs et
  • des concours de business plan.

La nouvelle plateforme numérique de la création

Au printemps 2018, le ministère fédéral de l'Économie et la KfW (Institut de crédit pour la reconstruction) ont lancé la plateforme numérique de la création. Les futurs créateurs d'entreprise peuvent consulter la plateforme gruenderplattform.de pour accéder à une multitude de services de conseil interactifs, taillés sur mesure et gratuits.

Le principe : quiconque souhaite se mettre à son compte doit avoir la possibilité d'effectuer l'ensemble des démarches de préparation sur une seule plateforme centrale tout en bénéficiant de services de conseil individualisés - de l'émergence de l'idée commerciale au soutien et au financement adéquat en passant par le développement du modèle commercial et du projet d'affaires. L'objectif : faciliter la création d'entreprise en Allemagne. Pour ce faire, la plateforme offre toute une série d'outils numériques et fait participer l'ensemble des acteurs principaux en matière de services de conseil et de financement de la création d'entreprise. Plus de 350 partenaires tels que des banques de soutien des länder, des chambres des métiers, des banques de cautionnement, des caisses d'épargne et d'autres établissements bancaires (tant publics que privés) participent d'ores et déjà au projet. Depuis le lancement de la plateforme en avril, plus de 10 000 utilisateurs se sont enregistrés.

Dialogue entre les start-ups et la politique : le comité consultatif « Jeunes entreprises du numérique » (Beirat « Junge Digitale Wirtschaft »)

Le conseil consultatif « Junge Digitale Wirtschaft » fournit au ministre fédéral de l’Économie et de l’énergie un conseil direct sur les questions d’actualité de l’économie de l’information et de la communication, en particulier sur le développement et les potentiels de la jeune économie numérique et des nouvelles technologies numériques en Allemagne, ainsi que sur la création d’un meilleur environnement de croissance par les start-ups. Il est conçu de façon souple et ouverte, en adéquation avec le dynamisme de l’économie numérique, et permet à la sphère des start-ups allemandes de dialoguer de manière directe et pratique avec le monde politique.

Financement de la création d'entreprise

Aider les créateurs à démarrer leur entreprise

Un financement solide est l’une des clés d’une création réussie. Au-delà des moyens propres, de nombreux entrepreneurs ont besoin de sources externes de financement ou de capitaux empruntés supplémentaires. Il est primordial que le type de financement corresponde au projet.

Les personnes souhaitant créer leur propre entreprise doivent investir dans de l’immobilier, des équipements, des machines, des appareils et bien souvent également du personnel. Les coûts de leur propre entretien quotidien doivent également être intégrés dans le business plan. C’est pourquoi les créateurs d’activité devraient se préoccuper très tôt du financement de leur création et veiller à ce que celui-ci soit adapté au projet en question afin de transformer leurs bonnes idées commerciales porteuses d’avenir en des entreprises couronnées de succès. Le portail www.existenzgruender.de (en allemand) fournit des outils pour calculer le besoin en capital pour la création d'une entreprise et donne des informations complémentaires relatives aux sujets des garanties, au capital emprunté et à la participation au capital.

Pour apporter une aide financière, les programmes suivants sont disponibles :

Vous trouverez de plus amples informations sur le financement des créations d'entreprises dans le dossier « Mittelstandsfinanzierung ».

Financement de la croissance

Une fois une jeune entreprise bien établie sur le marché, la question des prochaines étapes se pose rapidement. Les créateurs d'entreprises et les entrepreneurs se heurtent toutefois souvent à des défis précis dans la planification et la concrétisation de leurs projets : des projets innovants présupposent une préparation et un conseil détaillés. Il faut financer les investissements et les équipements, et des garanties doivent être données pour l’acceptation de financements extérieurs.

Un financement de la croissance adapté aux besoins peut permettre de réaliser des changements et créer une base pour la prochaine étape du développement de l'entreprise. Les programmes d’aide de la fédération et des länder contribuent à surmonter les obstacles et aident à la réussite de la mise en œuvre de projets prometteurs. Les aides publiques au financement, notamment, jouent en cela un rôle majeur, mais les offres d’information et de conseil sont également capitales.

Vous trouverez de plus amples informations sur le financement de la croissance dans le dossier « Mittelstandsfinanzierung ».

Place aux jeunes entreprises : les « start-up nights »

Dans ce cadre, les jeunes créateurs d'entreprises ont la possibilité de se présenter aux entreprises établies, aux associations professionnelles et aux institutions de soutien et de créer des réseaux. Les jeunes entreprises peuvent présenter leurs idées commerciales à de grandes entreprises et à des PME déjà établies et actives dans la même branche et entrer en contact avec elles - et vice versa. Vous trouverez des informations supplémentaires sur les « start-up nights » en cliquant ici (en allemand).

Transmission des entreprises

Assurer la maîtrise de la transmission

Les successions réussies à la tête d’une entreprise assurent non seulement des emplois, mais aussi les savoirs spécifiques en Allemagne. Pour que les entrepreneurs se penchent assez tôt sur le sujet de la transmission, le ministère fédéral de l’Économie a donné naissance à l’initiative « nexxt ».

En Allemagne, 30 000 entreprises en moyenne cherchent chaque année un successeur. Durant cette période de transition, près de 400 000 emplois sont menacés par les transmissions d’entreprise en suspens. C’est pourquoi le ministère fédéral de l’Économie a souhaité mettre davantage en lumière le sujet de la transmission des entreprises auprès des entrepreneurs et des potentiels successeurs.

Plus de 80 % des entreprises familiales transmises ces dernières années ont bien préparé leur succession, selon les successeurs eux-mêmes. Cependant, encore plus d’un tiers des entreprises rencontrait des problèmes pour trouver un successeur adéquat. Le changement démographique et le manque de main-d’œuvre jouaient en cela un rôle important, de même que les perspectives pour de potentiels successeurs. C’est entre autres pour cette raison que les entrepreneurs auraient tout intérêt à se pencher le plus tôt possible sur leur plan de succession, afin que perdurent en Allemagne les entreprises familiales traditionnelles, avec leurs emplois et leur savoir-faire.

Initiative Nexxt pour la transmission d’entreprise

Le ministère fédéral de l’Économie s’est saisi du thème de la transmission des entreprises dès l’an 2000, en donnant vie à l’initiative « nexxt », avec pour objectif de sensibiliser suffisamment tôt les entrepreneurs au thème de leur succession. Au cœur de l’initiative se trouve la bourse aux successeurs « nexxt-change » (site en allemand), grâce à laquelle l’entrepreneur et le successeur peuvent entrer en contact sur la bourse en ligne gratuite. Environ 735 partenaires régionaux des chambres, caisses d’épargne et coopératives de crédit à travers le pays sont des interlocuteurs sur place pour les personnes intéressées. Depuis 2006, plus de 15 500 successions d'entreprises réussies ont été initiées par la bourse.

Communiqué de presse

  • 30.11.2018 - Communiqués de presse - Création d'entreprise

    Peter Altmaier : EXIST-Potentiale, le nouveau programme pour inciter les étudiants allemands à créer leur entreprise

    Ouvre vue détaillée
Junge Gründerinnen und Gründer sprechen über eine Zeichnung; Thema Existenzgründung; Quelle: Getty Images/Emely