Les Federation Services sont au cœur de GAIA-X. Ils représentent les exigences techniques et services minimums nécessaires au fonctionnement de l'écosystème fédéré GAIA-X. La conception de ces services suit les exigences de sécurité les plus élevées et assure la protection de la sphère privée. En coopération avec d'autres partenaires, l'association eco de l'économie de l'internet va définir les spécifications des Federation Services de GAIA-X. Le projet est, pour une grande partie, intégré aux processus de l'association GAIA-X (AISBL) et GAIA-X bénéficiera entièrement des résultats de ce projet. Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi) soutient le projet à hauteur d'environ 13,5 millions d'euros d'ici l'automne 2022.

L'objectif de GAIA-X consiste à concevoir une infrastructure de données fédérée dont l'accent est mis sur la souveraineté et la disponibilité des données. L'infrastructure est basée sur des normes et valeurs européennes et a pour objectif de promouvoir l'innovation en Europe. C'est à cette fin que l'association eco a mis en place un bureau de gestion de projet (PMO) et défini cinq paquets de travail.

Le lancement du projet en novembre 2020 a été le point de départ pour gagner le pari de la performance de GAIA-X. Au sein de l'écosystème GAIA-X, les Federation Services sont développés en Open Source. Sur cette base, les différents groupes d'utilisateurs peuvent s'organiser de manière autonome sous forme de fédérations en tant que parties intégrantes de GAIA-X tant qu'elles sont en conformité avec les règles respectives. Ces dernières sont censées relier les écosystèmes de données et les écosystèmes d'infrastructures entre eux. Le résultat en sera un écosystème global innovant, fédéré et interopérable pour des données et des services.


Un espace de données et de services unique sur la base de règles définies conjointement

D'ici le printemps 2021, le premier tour de spécification portera sur les cinq services clés de GAIA-X : Identity & Trust, Federated Catalogue, Sovereign Data Exchange, Compliance et Federation Services Integration & Portal. La tâche principale des cinq paquets de travail consiste à soutenir le développement ultérieur et à assurer l'interopérabilité des différents domaines d'activité. Le projet commence par une phase dédiée à la définition des exigences qui doit déboucher, au deuxième trimestre 2021, sur un appel d'offres pour les différents domaines d'activité.


Écosystème innovant pour les données et les services

La crise de COVID-19 actuelle montre une fois de plus à quel point les infrastructures numériques et les services stables et résilients sont importants. La mise en réseau standardisée offre de nouvelles possibilités aux acteurs de l'écosystème d'infrastructures de proposer au marché des services innovants et taillés sur mesure. Ainsi, ils peuvent par exemple relier leurs services entre eux, les développer et les faire évoluer conjointement et en agrandir la portée.

Auteur: Andreas Weiss, chef de la division modèles commerciaux numériques de l'association eco

Hashtags
#FederationServices #DataEcosystem #Interoperability