Article - Promotion du commerce extérieur

Réseau Entreprises Afrique

Introduction

Avec le Réseau Entreprises Afrique et un réseau fort d'acteurs établis et de programmes de promotion des échanges extérieurs, les entreprises allemandes sont bien conseillées pour s'installer en Afrique. Le Réseau Entreprises Afrique soutient les entreprises allemandes qui souhaitent s'engager en Afrique grâce à des services variés de conseil et d'assistance.

l’Afrique

© Emad Aljumah/Getty Images

Le ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie (BMWi) s’appuie sur de nombreuses années d’accompagnement fructueux des entreprises allemande dans divers marchés étrangers.. Cette expertise dans le domaine des échanges extérieurs trouve désormais une application spécifique dans la création de nouvelles perspectives pour le développement économique et social de l’Afrique. Ainsi, des situations gagnant-gagnant sont créées, , au bénéfice des partenaires africains comme des entreprises allemandes. De cette manière, le BMWi contribue à assurer des emplois en Afrique, tout en participant à son développement économique et à sa prospérité croissante.

L'Afrique est un continent qui présente de nombreux défis, mais aussi et surtout de belles oppor-tunités. En 2019, les économies africaines ont enregistré une croissance moyenne de 3,2 % (source : FMI). Le commerce et les investissements sont les facteurs clés d’un développement économique pérenne et de l’emploi en Afrique.

Le gouvernement fédéral soutient les PME allemandes sur leur route vers l’Afrique

Avec le Réseau Entreprises Afrique, le ministère de l'Économie et de l’Énergie offre des services de conseil et d'assistance variés destinés plus spécialement aux PME allemandes souhaitant débuter une activité économique Afrique. Le Réseau Entreprises Afrique est constitué d'acteurs établis et de programmes de la promotion des échanges extérieurs de l'Allemagne tels que le réseau des chambres de commerce et d'industrie (en allemand), Germany Trade & Invest (en allemand) (société pour le commerce exté-rieur et la promotion des investissements étrangers en Allemagne), le programme pour la prospection de nouveaux marchés et les initiatives à l'exportation lancées par le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie, ainsi que des associations et institutions fortes d'une expertise en Afrique.

La création du Réseau Entreprises Afrique par le BMWi s'inscrit dans la mise en œuvre du fonds d'investissement pour le développement de l'Afrique annoncé le 30 octobre 2018 par la chancelière Dr. Angela Merkel, dont il constitue le troisième pilier. Les autres piliers sont AfricaConnect, un fonds de financement des investissements allemands en Afrique géré par la Société allemande d'investissements et de développement (Deutsche Investitions- und Entwicklungsgesellschaft, DEG) ainsi que AfricaGrow, un fonds de fonds mis en œuvre par le KfW (Institut de crédit pour la reconstruction) avec Allianz Global Investors, qui est censé faciliter l'accès aux capitaux pour les entreprises africaines.

À travers le Réseau Entreprises Afrique, le ministère allemand de l’Économie et de l'Énergie resserre les liens entre les acteurs établis de la promotion du commerce extérieur allemand, offrant ainsi aux entreprise une gramme sur mesure de soutien et d'assistance en vue de leur entrée sur les marchés du continent africain.

Pour les accompagner de manière optimale, le Réseau Entreprises Afrique met à disposition un conseiller pour les entreprises. Ces « Partenaires Afrique » accompagnent les entreprises de l’idée initiale à la mise en œuvre du projet et au-delà. Le Réseau identifie et évalue les op-portunités commerciales en Afrique et informe les entreprises de manière ciblée. Les entre-prises peuvent également s'adresser spontanément au bureau du Réseau Entreprises Afrique pour lui soumettre leurs projets.

Le Réseau propose une consultation initiale portant sur les mesures de promotion du com-merce extérieur et de coopération au développement. Si besoin est, les entreprises sont orien-tées vers d'autres services pour obtenir des conseils plus détaillées, par exemple dans les domaines du financement des projets, des études d’opportunité et de faisabilité et des ques-tions douanières et juridiques. Ce dispositif inclut aussi des voyages de prospection de mar-chés ou de mise en relations d’affaires en Afrique, avec prise de contact sur place.

Le Réseau Entreprises Afrique a été lancé pendant l'été 2019 avec trois projets pilotes.

Éthiopie : chaîne de création de valeur dans l'industrie textile, habillement, cuir

Ghana : Technique et logistique de la transformation de produits alimentaires

Maroc : Économie de la santé

Des projets sont prévus pour 2020 et pour les années suivantes dans d'autres pays et d'autres secteurs. Les entreprises qui souhaiteraient obtenir des informations générales sur les projets pilotes ou sur le Réseau Entreprises Afrique peuvent contacter le bureau du Réseau Entreprises Afrique.

Contact:
Bureau du Réseau Entreprises Afrique
Potsdamer Straße 199
10783 Berlin
Téléphone: +49 30 27 57 57 60
beratung@wirtschaftsnetzwerk-afrika.de

Les partenaires du Réseau bénéficient d'une plus large offre de conseils pour la réalisation des projets ainsi que d'une gamme élargie de services de conseils et d'assistance.

Chambres de commerce et d'industrie à l'étranger

Avec 18 sites dans 12 pays ainsi que des bureaux prévus en Côte d'Ivoire et en Éthiopie, le réseau chambres de commerce allemandes à l’étranger AHK (en allemand) en Afrique est un partenaire clé pour les entreprises allemandes qui veulent élargir leurs activi-tés dans la région. Des centres de compétences sectoriels transfrontaliers ainsi que des délé-gués régionaux pour certains pays ne disposant pas de chambre de commerce et d'industrie allemande à l'étranger viennent compléter le dispositif de conseil. Depuis 2019, le bureau des chambres de commerce et d'industrie d'Afrique sub-saharienne à Berlin représente en outre un interlocuteur en Allemagne.

Germany Trade & Invest

Établissement relevant de l’État fédéral, la société pour le commerce extérieur et la promotion des investissements étrangers en Allemagne Germany Trade & Invest (en allemand) (GTAI) accroît sa présence en Afrique avec deux nouveaux sites au Maroc et en Côte d’Ivoire, ainsi que trois nouveaux correspondants itinérants. Mandaté par le ministère de l’Économie, GTAI a mis en place le service en ligne Africa Business Guide (en allemand), premier interlocuteur numérique pour les questions économiques et pour des informations sur l’Afrique, et qui vient renforcer son expertise dans le domaine du conseil.

Partenariats institutionnels

Les partenariats institutionnels avec les pays africains comptent parmi les principaux dispositifs d’aide mis en place par le ministère fédéral de l’Économie et de l'Énergie. Leur but est de soutenir le processus de réformes dans des autorités partenaires économiquement importantes dans des pays africains choisis et de moderniser les structures administratives grâce au déploiement d'experts du BMWi ou des autorités subordonnées, selon le modèle des instruments européens de jumelage et d’assistance technique et d’échange d’informations TAIEX. Dans ce contexte, nous sommes à l'écoute des entreprises allemandes et de leurs besoins. Les premiers projets institutionnels ont déjà été lancés avec l'Agence nationale de promotion et de développement des parcs technologiques en Algérie (ANPT), l'Autorité égyptienne de la concurrence (Egyptian Competition Authority, ECA) et la Haute instance de la commande publique (HAICOP) en Tunisie. D'autres partenariats institutionnels avec des services publics africains dans le secteur de l'économie devraient suivre.

Le programme pour la prospection de nouveaux marchés (MEP) du ministère fédéral de l'Éco-nomie et de l'Énergie pour les PME

Grâce au programme pour la prospection de nouveaux marchés, le ministère fédéral de l'Éco-nomie et de l'Énergie (BMWi) soutient en particulier les petites et moyennes entreprises (PME) pour la prospection de marchés étrangers et l'accès à ces marchés. Le programme pour la prospection de nouveaux marchés a été lancé en 2012 et peut être mis en œuvre de manière flexible et selon les besoins pour divers sujets et marchés cibles grâce à une gamme de ser-vices standardisée.

En 2019, 3 millions d'euros ont été mis à disposition pour soutenir 32 projets dans 20 marchés cibles différents dans le cadre du programme pour la prospection de nouveaux marchés. Un objectif similaire est fixé pour 2020. Le programme pour la prospection de nouveaux marchés sert aussi de plateforme pour le « Réseau Entreprises Afrique ».

En raison de la crise du coronavirus, nous faisons face à de nouveaux défis, en particulier en ce qui concerne l'Afrique. À partir de la fin du mois de mars, les projets en Afrique n'ont plus pu être effectués avec des participants présents sur place et l'incertitude continue de régner en ce qui concerne la date de la reprise des voyages sur place. C'est la raison pour laquelle, comme dans d'autres régions, les projets ont été effectués en ligne ou le seront, ou alors, dans certains cas particuliers justifiés, ils sont repoussés. Neuf projets pour l'Afrique ont déjà été effectués virtuellement ou devraient l'être. La majorité des projets sont actuellement en cours d'examen ou dans la phase de conception. Les entreprises, associations ainsi que les personnes en charge d'effectuer les projets ont très bien accepté la rapide adaptation des pro-jets à un format virtuel, car ceci permet d'éviter une interruption du projet ou des temps morts ainsi que de se positionner pour la relance après la crise. Si de nouveaux défis économiques et une nouvelle situation concernant la demande venaient à apparaître en raison de la pan-démie, la mise en œuvre des projets correspondants pourrait être effectuée très rapidement dans le cadre du Programme pour la prospection de nouveaux marchés. »

Initiative pour l’exportation d'énergie

Avec l'Initiative pour l’exportation de l’énergie, le le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie soutien les fournisseurs allemands de solu-tions énergétiques à faible empreinte à s’implanter sur les marchés étrangers. Cette offre s'adresse en premier lieu aux petites et moyennes entreprises (PME) et comprend toutes les étapes de la conquête de nouveaux marchés pour l'entreprise, de la première étude de mar-ché à l'implantation.

L'initiative pour l'exportation d'énergie est un dispositif à rayon d’action mondial. Outre des informations complètes sur les marchés, et notamment sur le financement, il met l'accent sur la prise de contact, la mise en route des relations d’affaires, la concrétisation et la présentation de projets de référence, ainsi que sur la participation aux salons professionnels à l’étranger. Le programme de développement de projets (PEP) revêt une importance particulière pour l'Afrique, en offrant aux entreprises désireuses de s’implanter sur des marchés difficiles d'ac-cès un soutien en amont et un accompagnement durant la phase d'entrée. Les services pro-posés comprennent des informations sur le contexte politique, le renforcement des capacités et le transfert de savoir-faire. Le programme s'occupe également d'identifier, d'évaluer et de sélectionner les perspectives concrètes de réalisation de projets, avant de les présenter à des entreprises allemandes invitées à les mettre en œuvre avec un partenaire local. En 2019, l'ini-tiative pour l'exportation d'énergie menait 45 projets au total dans 25 pays africains.

Initiative pour l’exportation dans le secteur de la santé

L'initiative pour l'exportation dans le secteur de la santé soutient les entreprises allemandes de ce secteur à conquérir des marchés à l'étranger. Elle réunit et produit des informations sur les marchés d'exportation à l'intention du secteur allemand de la santé. Elle conduit, partout dans le monde, des opérations de marketing au profit des produits et des services de santé allemands. Elle propose aussi des dispositifs d'interconnexion qui donnent aux entreprises une plus grande visibilité et améliorent leur accès aux partenaires étrangers potentiels. L'initiative à l'exportation cherche également à nouer le dialogue avec les décideurs des principaux marchés à l'exportation, afin d'agir positivement sur les conditions qui régissent les échanges commerciaux dans ces pays.

En ce qui concerne les marchés africains, une étude a été réalisée pour faire le point sur les principales évolutions et perspectives commerciales dans le domaine des équipements médicaux. Cinq pays y sont mis en exergue : l'Afrique du Sud, l'Égypte, le Nigéria, le Ghana et le Kenya. Outre des informations sur les marchés, le document met en regard certaines des principales données à connaître avant de se lancer, comme les conditions d'importation, d'agrément et de distribution. L'initiative à l’exportation en faveur du secteur de la santé travaille depuis 2017 en Afrique du Sud et propose des dispositifs d’assistance supplémentaires aux exposants présents sur le pavillon allemand d’Africa Health.

Programme des foires et salons internationaux

Le programme des foires et salons internationaux (AMP) (en allemand) de l’État fédéral se développe aussi en Afrique. Des fonds supplémentaires en provenance de l’initiative Afrique ont permis de faire participer 27 entreprises à des salons en 2019. Dans le cadre du programme AMP, 27 entreprises participent à des salons en Afrique en 2020. Le mi-nistère fédéral de l'Économie et de l'Énergie s'engage ainsi dans un grand nombre de pays afri-cains. Pour l'année 2021, 30 participations sont prévues en Afrique pour le moment.

Programme de formation pour managers

Sous le mot d’ordre « Fit for Partnership with Germany », le programme de formation pour managers du BMWi vise à préparer les responsables d’entreprises étrangers à la gestion des relations d’affaires et à la coopération économique avec les sociétés allemandes. La formation permet à des dirigeants et cadres supérieurs issus de 19 pays partenaires et de deux pays pilotes d'accéder au savoir-faire allemand en matière de management et d'approcher les entreprises, organisations professionnelles, réseaux et pôles de compétitivité allemands. Pour 2019, le programme met l’accent sur l’élargissement du cercle des pays africains bénéficiaires. L'Éthiopie et l'Afrique du Sud devraient ainsi, en tant que pays pilotes, rejoindre prochainement les pays partenaires que sont l'Égypte et la Tunisie.

Skills Experts : garantir la main d'œuvre pour les entreprises allemandes à l'étranger

Les entreprises ont besoin d’un personnel bien formé, pas seulement en Allemagne, mais aussi pour leurs implantations à l’étranger. C’est pourquoi le BMWi propose aux petites et moyennes entreprises notamment le programme « Skills Experts » destiné à soutenir leurs stratégies de formation. Ce programme a été lancé officiellement en Afrique en mars 2019.

Le programme Skills Experts a pour but de mettre les entreprises allemandes et leurs partenaires locaux au Ghana (en anglais), au Kenya (en anglais), au Nigéria (en allemand) et en Afrique du Sud en capacité de former eux-mêmes, sur place, selon leurs exigences et les principes de la formation en alternance, le personnel de niveau de qualification intermédiaire dont ils ont besoin. Des spécialistes appelés « Skills Experts », rattachés aux chambres de commerce et d'industrie à l'étranger, aux délégations et aux représentations de l'économie allemande, offrent des prestations de qualité certifiées dans les domaines du conseil, de l’organisation et de l’assurance-qualité, sur la base d’un catalogue standardisé de services en formation professionnelle élaboré par les chambres allemandes de commerce et d'industrie à l’étranger. La délégation économique allemande au Kenya a déjà lancé avec succès un premier cursus de formation professionnelle en alternance destiné aux cuisiniers et au personnel hôtelier.

Des spécialistes appelés « Skills Experts », rattachés aux chambres de commerce et d'indus-trie à l'étranger, aux délégations et aux représentations de l'économie allemande, offrent des prestations de qualité certifiées dans les domaines du conseil, de l’organisation et de l’assurance-qualité, sur la base d’un catalogue standardisé de services en formation profes-sionnelle élaboré par les chambres allemandes de commerce et d'industrie à l’étranger.

Nos Skills Experts font actuellement du télétravail et restent ainsi à votre disposition en tant qu'interlocuteurs compétents pour toutes les questions ayant trait à la formation initiale, per-manente et continue.

La délégation économique allemande au Kenya a déjà lancé avec succès un premier cursus de formation professionnelle en alternance destiné aux cuisiniers et au personnel hôtelier.

Début mars, un cursus de formation professionnel dans le domaine de la logistique a été initié avec succès en Afrique du Sud.

Garanties de crédit à l'exportation et à l'investissement

Le gouvernement allemand a par ailleurs amélioré les conditions en matière de garanties de crédit à l'exportation et à l'investissement accordées par l’État. En ce qui concerne les garanties de crédit à l'exportation, les franchises en vigueur pour les marchés publics de plusieurs pays notamment ont été abaissées. Depuis novembre 2019, la franchise en vigueur pour les garanties Hermès pour les exportations dans tous les pays participants au « Compact with Africa » s'élève à 5 %. En 2018, les garanties de crédit à l'exportation pour les livraisons et prestations se sont élevées à 1,8 milliard d'euros (contre 1,1 milliard en 2017) soit une augmentation des encours de 66,3 % par rapport à l'année précédente. La part de l’encours total est ainsi passée de 6,3 % en 2017 à 9 % en 2018. En ce qui concerne les garanties à l'investissement, la franchise pourra, à l’avenir, être ramenée de 5 à 2,5 % pour des projets agréés dans les pays du Compact with Africa (CwA). De même, les frais de demande exigés pour les garanties de crédit à l'exportation et à l'investissement seront supprimés pour certains contrats passés dans ces pays.

Centres de compétences pour le secteur minier et les matières premières

Un centre de compétences pour le secteur minier et les matières premières a été établi le 01er février 2020 au bureau des délégués de l'économie allemande au Ghana et couvre aussi d'autres pays d'Afrique de l'Ouest. En outre, depuis le 01er février 2020 également, le centre de compétences pour le secteur minier et les matières premières de la Chambre de commerce et d'industrie à l'étranger en Afrique australe, qui est soutenu par le BMWi, est désormais compé-tent pour les autres pays ayant une économie des matières premières importante.

Pour plus d'informations