Le minstère fédéral de l'Économie et de l'Énergie à Berlin ; Source : BMWi

© BMWi

La mondialisation, la numérisation, le changement démographique, le développement de l'Europe et la transition énergétique : ces défis du 21ème siècle sont de véritables enjeux pour l'économie allemande. Il n'est pas nécessaire de réinventer l'économie sociale de marché pour répondre à ces défis, mais il faut la rendre résistante. Il s'agit là de la principale tâche du ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie.

Il en découle un certain nombre d'objectifs qui tiennent lieu de ligne directrice pour une action politique concrète :

  • Priorité aux petites et moyennes entreprises et aux créateurs d'entreprises
    En sa qualité de ministère fédéral responsable des PME, le BMWi met en œuvre de multiples initiatives et programmes afin que les PME allemandes conservent leur vitalité, leur force et leur capacité d'innovation. Dans ce but, les programmes d’aide à projets tels que ZIM, IGF et INNO-KOM sont rendus plus transparents et peu bureaucratiques. Les instruments existants pour le financement de créations d'entreprises et le soutien à la croissance de jeunes entreprises sont également poursuivis et développés.
  • Stimuler les investissements, réduire la bureaucratie
    Les investissements et les innovations sont un moyen essentiel pour accroître la compétitivité, assurer la prospérité à long terme et améliorer la qualité de vie. C'est pourquoi le BMWi s'attache à créer un environnement favorable aux investissements et aux innovations. Il convient de réduire à leur strict minimum les charges bureaucratiques et de continuer d'améliorer les conditions pour le capital risque.
  • Accélérer la numérisation dans les industries et les PME
    Notre compétitivité et la prospérité de la société reposent sur la force de l'industrie allemande et le maintien de chaînes de valeur les plus complètes possible en Allemagne. Nous souhaitons conserver et étendre ces chaînes de valeur en Allemagne, qui s'étendent des industries primaires à forte consommation d'énergie à la production de produits de haute technologie. De même, nous entendons soutenir les clusters qui se sont formés naturellement entre des petites et moyennes entreprises et des grandes entreprises performantes ainsi que des instituts de recherche. De plus, le gouvernement fédéral entend développer ses activités de soutien à l'industrie 4.0, à l'intelligence artificielle et aux technologies clés.
  • Faire avancer la transition énergétique de manière raisonnable
    Notre objectif consiste à faire de la transition énergétique un moteur de la modernisation, des innovations et de la numérisation sans menacer la compétitivité internationale du site industriel allemand. Il est primordial que l'approvisionnement énergétique soit abordable, sûr et respectueux de l'environnement pour que la transition énergétique reste une réussite.
  • Poursuivre le développement de l'Union économique et monétaire européenne
    L'objectif est une Union économique et monétaire compétitive à l'échelle internationale qui tienne la promesse de l'Union européenne de garantir la démocratie, l'État de droit, la sécurité, la stabilité, la prospérité et l'emploi. Cela implique des finances publiques solides, un État moderne, des conditions d’investissement attractives et un marché intérieur ouvert. Le ministère souhaite aider à atteindre ces objectifs en utilisant ses fonctions législative, administrative et de coordination dans les domaines énergétique, industriel, d'innovation, de la concurrence, des PME et européen.

Il s'agit d'une tâche permanente du BMWi de garantir tant la compétitivité qu'un niveau d'emploi élevé. Le ministère souhaite aider à atteindre ces objectifs en utilisant ses fonctions législative, administrative et de coordination dans les domaines énergétique, industriel, d'innovation, de la concurrence, des PME et européen.

La politique du ministère guidée par les principes de l'économie sociale de marché a fait ses preuves, particulièrement pendant des phases économiques plus difficiles. Cette politique économique tournée vers l'avenir permet de garantir des perspectives durables pour plus d'emploi, d'investissements et de croissance en Allemagne.

6 institutions relèvent du ressort du BMWi :

  • Office fédéral des ententes / (Bundeskartellamt / BKartA, à Bonn)
  • Office fédéral de l'économie et du contrôle d'exportation (Bundesamt für Wirtschaft und Ausfuhrkontrolle / BAFA, à Eschborn et Bochum)
  • Agence fédérale réseaux - électricité, gaz, télécommunications, postes et chemins de fer (Bundesnetzagentur / BNetzA, à Bonn)
  • Institut fédéral pour la recherche et les essais des matériaux (Bundesanstalt für Materialforschung und -prüfung / BAM, à Berlin)
  • Institut national de métrologie allemand (PTB) (Physikalisch-Technische Bundesanstalt / PTB, à Brunswick et Berlin)
  • Institut fédéral de géosciences et de ressources naturelles (Bundesanstalt für Geowissenschaften und Rohstoffe / BGR, à Hanovre et Berlin)

À État moderne, administration moderne

Conformément à sa conception directrice d'État activateur, le gouvernement fédéral fait face aux défis croissants à travers le programme intitulé « À État moderne, administration moderne ». La participation du ministère fédéral de l'Économie au processus de modernisation se concentre sur les domaines prioritaires « Méthodes modernes de management », « Réduction des contraintes bureaucratiques » et « BundOnline 2005 » (e-administration des services fédéraux).