Source : iStock.com/BirgitKorber

© iStock.com/BirgitKorber

Les représentants du ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi) et du ministère fédéral de l'Intérieur (BMI) ainsi que les associations économiques et les autorités de protection des données se sont rencontrés le 24 janvier au BMWi afin de poursuivre leurs échanges sur la mise en œuvre du règlement de base sur la protection des données et de la loi fédérale sur la protection des données 2018. Les entretiens ont débuté à l'été 2017 avec l'objectif d'aider en particulier les petites et moyennes entreprises (PME) à adapter leur traitement de données aux nouvelles normes de protection des données.

Matthias Machnig, secrétaire d’État au ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie, a déclaré à ce propos : « Notre objectif est que le règlement de base sur la protection des données devienne également un succès dans la pratique. Pour cela, il est important que les entreprises et les autorités de protection des données maintiennent leurs échanges pendant le passage aux nouvelles normes et accordent théorie et pratique. Suite à nos entretiens, les autorités de contrôle reçoivent un aperçu immédiat des difficultés pratiques auxquelles les PME font face lors de la mise en œuvre des normes. Les représentants des entreprises sont informés sur la position juridique des autorités de protection des données et peuvent réagir directement avec elles. »

Hans-Georg Engelke, secrétaire d'État au BMI, a déclaré à ce propos : « De nombreuses entreprises sont actuellement encore incertaines des mesures qu'elles doivent prendre pour adapter leurs processus de protection des données à la nouvelle législation en matière de protection des données. Outre le fait de savoir « quoi » adapter, elles aimeraient surtout savoir « comment » les mettre en œuvre. Lors de la série de manifestations, nous souhaitons trouver des réponses concrètes afin de soutenir les entreprises dans la mise en œuvre de la nouvelle législation en matière de protection des données. »

Le 24 janvier, les questions du traitement des commandes, du futur rôle du délégué d’entreprise à la protection des données ainsi que des « codes of conduct » sectoriels ont été discutées.

Le 25 mai 2018, le règlement de base européen sur la protection des données entrera en vigueur après une période transitoire de deux ans. Il fournit le cadre législatif en matière de protection des données au sein de l'Union européenne. Les entreprises sont appelées à adapter leurs processus à la nouvelle législation d'ici le 25 mai 2018.