Un smartphone

© iStock.com/Georgijevic

Les résultats de l'étude « D21-Digital-Index » de 2017/1018 ont été présentés le 23 janvier dans le cadre du congrès spécialisé « société numérique » qui s'est tenu au ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie. Ils montrent que la société allemande avance sur la voie du numérique et surtout de l'internet mobile.

Le secrétaire d'État Matthias Machnig a déclaré à ce propos : « Le fait que les citoyens utilisent internet de manière toujours plus variée et soient ouverts en majorité aux applications numériques est un bon signe pour la durabilité du site industriel allemand. La numérisation facilite notre quotidien et offre des opportunités aux entreprises. Face aux technologies numériques innovantes et complexes, chaque individu doit acquérir de plus en plus de nouvelles compétences, que ce soit dans l'économie et sur le marché du travail ou dans la vie privée. Afin d'utiliser pleinement le potentiel de la numérisation, nous devons donc davantage investir dans la transmission de compétences numériques. Il s'agit d'une tâche centrale de la politique et de l'économie pour les prochaines années. »

Selon l'index actuel, quatre citoyens sur cinq utilisent désormais internet. Le degré de numérisation de la société a augmenté de deux points et s'élève à 53 points sur 100. Toujours plus de personnes sont en ligne avec un appareil mobile : le smartphone fait déjà partie du quotidien de 70 % de personnes.

L'index a aussi pour la première fois analysé le développement des appareils intelligents et de l'intelligence artificielle puisqu'avec les assistants linguistiques numériques et les compteurs d'électricité intelligents, de plus en plus d'appareils intelligents sont utilisés par les ménages. Leur utilisation est certes encore relativement faible et les allemands sont plutôt encore sceptiques face à ces nouvelles technologies. Dans l'ensemble, la société est cependant plus ouverte et compétente en matière de numérisation. Une grande partie de la société sait utiliser les applications standards. Il reste toutefois encore des progrès à faire en ce qui concerne des compétences plus complexes : seulement 13 % de la population a des connaissances de programmation. C'est surtout à l'école et dans le monde professionnel que des compétences numériques doivent être systématiquement transmises.

L'index montre aussi qu'une personne sur cinq n'utilise pas internet. Et ce en raison d'un manque d'intérêt pour le média internet, de la complexité technique ainsi que des préoccupations en matière de sécurité. Il reste un grand écart entre la génération des personnes âgées et celle des jeunes qui utilise davantage internet. Il existe par ailleurs aussi un écart entre les niveaux de formation.

À travers l'étude Digital-Index, l'initiative D21 mesure chaque année avec le soutien de Kantar TNS et d'une série de partenaires le degré de numérisation au sein de la population allemande, sur la base de l'accès, des compétences, de l'ouverture ainsi que de la diversité d'utilisation. Des enquêtes personnelles ont été réalisées pour la première fois en plus de celles téléphoniques.

Vous trouverez l'étude ici (en allemand).