Keyvisual G20

© shutterstock.com

La présidence allemande du G20 placée sous le thème « organiser un monde interconnecté » prend fin le 30 novembre. C'est avec cet objectif en ligne de mire que le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi) a organisé la première conférence sur le numérique au sein du G20 et initié et établi un échange international sur la politique numérique.

Brigitte Zypries, ministre fédérale de l'Économie et de l'Énergie, a déclaré à ce propos : « Les thèmes numériques sont au centre de l'attention internationale. Il est judicieux que tous les États, si possible, s'engagent sur une voie commune. Sous ma direction, les ministres chargés du numérique du G20 se sont rencontrés pour la première fois et ont fixé deux objectifs clairs : nous souhaitons que toute la population soit reliée à internet d'ici 2025 et supprimer les disparités entre les sexes concernant l'utilisation d'internet d'ici 2020. Nous sommes parvenus à formuler des solutions communes qui rendent nos pays plus compétitifs et permettent à tous de bénéficier de la transformation numérique. »

À l'invitation de la ministre fédérale de l'Économie et de l'Énergie, Brigitte Zypries, les ministres chargés du numérique du G20 se sont rencontrés pour la première fois les 6 et 7 avril à Düsseldorf, afin de s'entretenir sur des questions liées à la transformation numérique. Ils ont élaboré la feuille de route "Policies for a Digital Future" (en anglais) (PDF, 122KB) qui présente 11 champs d'action prioritaires pour les prochaines années.

En coopération avec l'OCDE, l'UIT, la Banque mondiale, le FMI et le CNUCED, les États membres du G20 et les pays invités se sont entretenus fin octobre de manière approfondie sur des mesures concrètes visant la mise en œuvre de cette feuille de route. Le BMWi a regroupé les résultats dans un rapport (en allemand) d'environ 120 pages contenant des exemples de mise en œuvre réalisés dans les États du G20, les pays invités et les organisations internationales.
L'Argentine reprend la présidence du G20 le 1er décembre. Le pays a déjà annoncé qu'il poursuivrait ce processus de travail réussi entre les ministres chargés du numérique, débuté lors de la présidence allemande du G20.