Le secrétaire d'État Rainer Baake a rencontré Brune Poirson, secrétaire d'État auprès du ministre français de la Transition écologique et solidaire.

Le secrétaire d'État Rainer Baake a rencontré Brune Poirson, secrétaire d'État auprès du ministre français de la Transition écologique et solidaire.

© BMWi/Susanne Eriksson

Le 4 septembre 2017, le secrétaire d'État Rainer Baake a rencontré Brune Poirson, secrétaire d'État auprès du ministre français de la Transition écologique et solidaire, pour un entretien à Berlin.

Les deux secrétaires d'État ont souligné la responsabilité particulière de l'Allemagne et de la France pour assurer la transition énergétique de l'Europe et lutter contre le changement climatique.

Le secrétaire d'État M. Baake a déclaré à ce propos : « Poursuivre la mise en œuvre de l'Union de l'énergie est une priorité pour nos deux pays. Nous avons besoin d'un cadre réglementaire clair en Europe afin de promouvoir la transition énergétique en Europe et dans nos deux pays. C'est la raison pour laquelle nous sommes convenus aujourd'hui de poursuivre notre coopération étroite et empreinte de confiance, également dans le contexte des négociations sur le paquet `Une énergie propre pour tous les Européens´ ».

La secrétaire d'État Poirson d'ajouter : « Nous sommes convaincus qu'un cadre réglementaire fiable au niveau européen, intégrant des objectifs ambitieux pour l'efficacité énergétique et pour les énergies renouvelables, constitue la clé de voûte de la réussite de la transition énergétique pour nos deux pays et pour l'Union européenne dans son ensemble. »

Soulignant l'importance de l'intégration du marché et des coopérations régionales, le deux pays ont confirmé leur soutien apporté à l'initiative « Smart border », un projet transfrontalier de réseaux intelligents qui constituera une vitrine pour la mise en œuvre pratique des objectifs de transition énergétique. Les secrétaires d'État sont, en outre, convenus de travailler ensemble aux conditions qui permettraient d'expérimenter des appels d'offres en matière d'énergies renouvelables et de mener une réflexion commune sur le renforcement de la tarification du carbone dans le secteur de la production d'électricité.