Drapeau français allemand pour le cadre du Conseil des ministres franco-allemand

© dpa

Dans le cadre du Conseil des ministres franco-allemand qui s'est tenu le 13 juillet à Paris, la ministre fédérale Brigitte Zypries a mené plusieurs entretiens bilatéraux et convenu avec ses homologues d'une coopération plus étroite ainsi que de projets concrets.

La ministre fédérale, Mme Brigitte Zypries, a déclaré : « L'Allemagne et la France sont les deux plus grandes économies de l'Union européenne et sont étroitement liées. Il en résulte une force particulière que nous pouvons utiliser plus fortement à l'avenir pour le bien de nos pays. Au cours de divers entretiens, nous avons convenu de travailler plus étroitement ensemble. Nous entendons par exemple réaliser des appels d'offres communs dans le secteur des énergies renouvelables. J'ai de nouveau souligné clairement que Fessenheim devrait être la première centrale nucléaire à fermer dans le cadre de l'Initiative française sur le climat. Nous allons continuer d'approfondir ces thèmes lors de la visite de mon homologue du ministère français de l'Énergie Nicolas Hulot à Berlin. Concernant l'aérospatial, il a été question d'une coopération plus étroite ainsi que des évolutions actuelles au sujet d'Ariane 6. Nous souhaitons concrétiser et faire avancer l'Initiative Smart Boarder. Nous avons également décidé d'approfondir notre coopération dans le domaine de la numérisation. Le Conseil des ministres du 13 juillet a été un premier pas réussi pour le moteur franco-allemand. »

En marge du Conseil des ministres, la ministre fédérale Brigitte Zypries s'est entretenue avec ses homologues Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire (responsable des questions énergétiques) ainsi qu'avec Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (responsable de l'aéronautique).

Les entretiens étaient axés sur les sujets d'avenir importants que sont la numérisation et le financement des PME et des startups. L'Allemagne et la France souhaitent intensifier leur coopération dans ces domaines. Les deux banques de développement KfW (Institut de crédit pour la reconstruction) et BPIFrance vont continuer de développer leur partenariat d'investissement avec l'objectif de mobiliser en coopération avec les investisseurs privés au cours des prochaines années un capital d'un montant de 1 milliard d'euros pour le financement des startups. Concernant l'aménagement des conditions cadres européennes pour les entreprises, la ministre fédérale de l'Économie Brigitte Zypries entend travailler encore plus étroitement avec ses collègues français. La ministre allemande Brigitte Zypries et le ministre français Bruno Le Maire ont convenu également de l'organisation d'une conférence numérique franco-allemande et ont décidé de promouvoir ensemble la microélectronique.

Dans le secteur énergétique, l'Allemagne et la France veulent coopérer étroitement à l'échelle européenne, en particulier concernant les disc numérisation ussions sur le paquet européen « clean energy ». La coopération bilatérale était aussi au centre des entretiens : L'Allemagne et la France souhaitent entre autres, dans le cadre du projet « Smart Border Initiative », tester l'intégration des énergies renouvelables dans les réseaux décentralisés au sein d'une région modèle transfrontalière ainsi que réaliser des appels d'offres communs dans le domaine des énergies renouvelables.