istockphoto.com/EdnaM

© istockphoto.com/EdnaM

À compter du 3 juillet, les aides sont élargies pour les chauffages à piles à combustible et les petites et moyennes entreprises, les contractants ainsi que les communes peuvent également faire des demandes d'aides pour les bâtiments non résidentiels.
Par ailleurs, le nouveau programme d'aides « projet pilote réseaux de chaleur 4.0 » donne, à partir du 1er juillet 2017, de nouvelles impulsions à des approches globales innovatrices en matière d'approvisionnement en chaleur et en froid renouvelable à l'échelle des quartiers. Aujourd'hui déjà, il existe des aides pour les projets pilotes de chauffage local et à distance d'avenir.

Aides versées pour les piles à combustible

Quiconque installe des chauffages à piles à combustible dans les bâtiments non résidentiels, reçoit à compter du 3 juillet 2017 des aides de l'État. Cela rend ainsi le programme d'introduction des technologies pour les chauffages à piles à combustible encore plus intéressant qu'auparavant. Le versement d'aides a débuté en août 2016 pour l'installation de chauffages à piles à combustible dans les bâtiments résidentiels privés. À compter du 3 juillet 2017, les petites et moyennes entreprises, les contractants ainsi que les collectivités communales peuvent également faire des demandes d'aides pour leurs bâtiments non résidentiels.

Le secrétaire d'État Rainer Baake : « À travers l'élargissement du programme de subventions aux piles à combustible, nous avons encore renforcé davantage l'introduction des technologies. Ces modifications sont un facteur important pour le secteur industriel, afin d'introduire avec succès cette technologie très performante et porteuse d'avenir sur le marché.»

Les conditions intéressantes d'aides qui existaient jusqu'à présent restent aussi les mêmes après l'élargissement du groupe de demandeurs. Ces aides sont prévues pour les chauffages stationnaires à piles à combustible ayant une puissance de 0,25 à 5,0 kW dans les immeubles résidentiels neufs et existants. Le montant de l’aide est échelonné selon la puissance de l’installation. La demande est effectuée par l’intermédiaire de la Kreditanstalt für Wiederaufbau (Institut de crédit pour la reconstruction, KfW) dans le cadre du programme « Construction et assainissement énergétiquement efficaces - subventions pour les piles à combustible ». Vous trouverez des informations complémentaires sur les conditions d'aides et sur la procédure de demande en consultant www.kfw.de/433. De plus, le centre d'information du KfW se tient à votre disposition au numéro de téléphone gratuit 0800 / 539 9002.

Réseaux de chaleur 4.0

À compter du 1er juillet 2017, le nouveau programme d'aides « Projet pilote systèmes de réseaux de chaleur 4.0 » instaure pour la première fois un système d'aides systématique dans le domaine des infrastructures de chaleur qui ne vise pas seulement des technologies et des composantes spécifiques mais aussi des systèmes complets. Les réseaux de chaleur de quatrième génération se distinguent par des parts élevées d'énergies renouvelables, l'utilisation efficace de la chaleur résiduelle et un niveau de température plus bas que celui des réseaux de chaleurs classiques. Cela minimise les pertes, améliore l'efficacité et simplifie le passage aux énergies renouvelables dans le domaine du chauffage local et à distance. De tels systèmes peuvent augmenter la flexibilité du marché de l'électricité en combinant l'utilisation de pompes à chaleur et de grands accumulateurs saisonniers de chaleur et offrent la possibilité de fournir à des bâtiments existants difficiles à isoler de la chaleur dont l'émission de CO2 est faible.

Le secrétaire d'État Rainer Baake : « À travers l'instauration d'aides pour les réseaux de chaleur de quatrième génération, nous misons aujourd'hui sur des systèmes conformes à la façon dont nous percevons les infrastructures de chaleur à l'avenir dans le cadre de la transition énergétique. Cela parait très important, notamment si l'on regarde les cycles très longs des investissements dans ce domaine, afin d'atteindre nos objectifs en matière de politique énergétique d'ici 2050. »

Cette mesure sert à mettre en œuvre la stratégie d'efficacité énergétique pour bâtiments (ESG) et concrètement la mesure ESG « Vitrine énergies renouvelables dans les réseaux de chaleur à basse température ». Les études de faisabilité sont tout d'abord subventionnées jusqu'à 60 % des coûts de projet éligibles. Dans un deuxième temps, la réalisation d'un système de réseau de chaleur est subventionnée jusqu'à 50 %. Les demandes d'aides peuvent être faites auprès du BAFA (Office fédéral de l'économie et du contrôle d'exportation). Des informations complémentaires seront publiées sous peu sur le site www.bafa.de.

Des informations complémentaires sur la politique énergétique actuelle sont disponibles dans la Newsletter « Energiewende direkt » qui paraît toutes les deux semaines.